Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critique Ciné : Crazy Dad, dégluti comique...

29 Septembre 2012 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Critique Ciné

20147947.jpg

 

Crazy Dad // De Sean Anders. Avec Adam Sandler et Andy Samberg.


Crazy Dad a beau être un nouveau navet made in Adam Sandler, il regorge malgré tout de quelques bons moments de comédie. Ecrit par David Caspe, l'un des créateurs de l'excellente comédie Happy Endings, on était largement en droit de demander plus de la part de lui. Cependant, le plus gros problème de Crazy Dad c'est évidemment Adam Sandler. L'acteur est mauvais comme un cochon et en plus de ça, il a changé sa voix pour s'affubler d'un accent horriblement laid qui rappelle les sombres heures de certaines des comédies dans lesquelles il a pu jouer. C'est un peu comme demander à Adam Sandler de se travestir en quelqu'un qui ne lui correspond pas du tout. Comme toute production qui se respecte de l'acteur, il fallait évidemment que l'on ait les très belles blagues pipi-caca-popo. C'est le gros problèmes des films avec cet acteur (bien que Crazy Dad ne soit pas le pire du genre - Jack et Julie cela vous dit quelque chose ? -).

Un père immature débarque la veille des noces de son fils, qu'il n'a pas vu depuis des années, et entretient dès son arrivée d'exécrables rapports avec la mariée.

Malgré toutes les choses assez débiles qui se déroule dans le film, finalement pris au second degré, quelques bonnes répliques parviennent à faire rire le spectateur. Cela incombe au très bon Andy Samberg qui reste le personnage le plus normal du film (je regrette juste les horribles blagues dégueulasses qui s'enchaînent aussi facilement qu'un charcutier enfile les saucisses). Crazy Dad aurait pu être une bonne comédie mais finalement elle est vulgaire et pas toujours drôle. Le fait que le personnage d'Adam Sandler soit aussi retardé mental et caricatural n'aide pas du tout à apprécier ce film. L'acteur ne sait jamais comment faire pour rire les téléspectateurs et je trouve ça logiquement très décevant. Le truc c'est que Crazy Dad aurait pu exploité un peu plus du comique de situation, changer un peu son casting (comme prendre quelqu'un d'autre qu'Adam Sandler par exemple). Mais non, ce n'est malheureusement pas le cas.

Une scène culte de Crazy Dad m'a beaucoup plu : celle entre Adam Sandler, Milo Ventimiglia et Leighton Meester. Cette scène était vraiment drôle malgré son incongruité. Les acteurs sont en formes et en plus de ça, les dialogues, tellement déconnectés de la réalité, parviennent à être assez inspiré. Et tout ça grâce à l'excellente Leighton Meester que je trouve tellement sous estimée.

"Even Charlie Sheen wouldn't understand what's going on here"

Au final, on se retrouve avec une comédie aussi vite vu, aussi vite oubliée. Sans compter que Sean Anders n'a pas su donner un peu d'envergure à sa comédie. Je crois que quand les scénaristes écrivent des films pour Adam Sandler ils pensent qu'il faut obligatoirement écrire le film le plus débile qu'il soit avec les blagues les plus mauvaises et les moins drôles qu'il soit. Pauvre Hollywood.

Note : 2/10. En bref, malgré quelques bonnes répliques et la présence d'Adam Samberg, Crazy Dad s'avère être une déception à la hauteur du talent néant d'Adam Sandler.

Commenter cet article