Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critique Ciné : Dans l’Ombre de Mary, la promesse de Walt Disney

20 Mars 2014 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Critique Ciné

252469.jpg

 

Dans l’Ombre de Mary - La promesse de Walt Disney // De John Lee Hancock. Avec Tom Hanks et Emma Thompson.


Four au box-office en France, Dans l’ombre de Mary est pourtant un petit bijou bourré de sincérité. Avec ce film, on veut nous raconter comment le chef d’oeuvre Mary Poppins a été fabriqué et je dois avouer que cela m’a tout simplement beaucoup ému. Je ne m’attendais pas du tout à ce que cela soit aussi beau. J’ai tendance à avoir peur des films live de Disney, surtout quand ceux-ci tombent dans les bons sentiments. C’est un film que j’attendais car j’avais envie de comprendre l’histoire derrière le film. Et qui de mieux que Tom Hanks pour incarner Walt Disney. L’acteur est fabuleux, jouant à la fois entre l’extravagance du personnage mais aussi avec son côté un peu plus touchant. Du coup, ce film oscille entre humour réussi et émotions choisies. C’est toujours coloré mais jamais crétin. Car justement, le film dénonce plus ou moins le fait que Walt Disney fait des cartoons pas très intelligents pour les enfants alors que cette femme ne voulait qu’une chose : que l’histoire de Mary Poppins soit adaptée comme il se doit, sans en faire une histoire crétine. Je suppose que c’est ce qui a rendu ce film aussi culte et réussi. Que l’essence même du personnage ait été retranscrite à l’écran.

Lorsque les filles de Walt Disney le supplient d’adapter au cinéma leur livre préféré, “Mary Poppins”, celui-ci leur fait une promesse... qu’il mettra vingt ans à tenir !
Dans sa quête pour obtenir les droits d’adaptation du roman, Walt Disney va se heurter à l’auteure, Pamela Lyndon Travers, femme têtue et inflexible qui n’a aucunement l’intention de laisser son héroïne bien aimée se faire malmener par la machine hollywoodienne. Mais quand les ventes du livre commencent à se raréfier et que l’argent vient à manquer, elle accepte à contrecoeur de se rendre à Los Angeles pour entendre ce que Disney a imaginé...
Au cours de deux semaines intenses en 1961, Walt Disney va se démener pour convaincre la romancière. Armé de ses story-boards bourrés d’imagination et des chansons pleines d’entrain composées par les talentueux frères Sherman, il jette toutes ses forces dans l’offensive, mais l’ombrageuse auteure ne cède pas. Impuissant, il voit peu à peu le projet lui échapper...

Je n’en veux pas à John Lee Hancock d’avoir certainement travesti certains passages de la véritable histoire qu’il y avait derrière Mary Poppins car au fond dans les grandes lignes c’est sans aucun doute la véritable histoire. Le but est de rendre hommage à Walt Disney et à P.L. Travers. Je pense que le non succès en France de ce film est dû au fait que Disney n’est pas nécessairement ancré dans la culture française et c’est bien dommage car derrière ce film se cache quelque chose de terriblement touchant, mélangeant subtilement pas mal d’ingrédients. Emma Thompson est sans aucun doute celle qui en ressort le plus grandie de cette aventure hors du commun. En long et en larme elle émeut mais surtout fait rire avec son côté un peu coincé. Du coup, en allant plus ou moins dans tous les sens Dans l’ombre de Mary aurait très bien pu se perdre mais ce n’est jamais le cas. C’est une si belle histoire, aux émotions bien distillées, que du coup on ne peut qu’être séduit par l’ensemble. Le but n’est pas que de raconter l’histoire de la fabrication de Mary Poppins mais aussi de nous raconter comment Walt Disney a réussi à convaincre cette anglaise légèrement coincée à lui donner une chance pour adapter son histoire.

L’histoire ajoute également quelques flashbacks qui nous permettent de revenir sur l’enfance de notre écrivaine et d’où vient Mary Poppins. L’un des plus beaux moments de ce film est certainement la fin alors que Mrs. Travers découvre ce que Disney a fait de son histoire. Pour tout vous dire, c’est en regardant Dans l’ombre de Mary que je me suis souvenu de Mary Poppins, le film. C’est un film magnifique qui reste un chef d’oeuvre encore aujourd’hui et John Lee Hancock a su lui rendre hommage. Le fait que Dans l’ombre de Mary soit produit par Disney aurait très bien pu être un problème (rendre le tout trop édulcoré) mais le film n’en fait jamais trop justement. Le contenu de ce film nous permet donc de mieux cerner l’histoire et ce n’est pas un film fait pour les enfants. Bien au contraire, c’est plutôt pour les gens qui ont découvert Mary Poppins et qui ont aujourd’hui peut-être l’envie de voir ce qui se cache derrière ce film. Disney n’oublie pas de tomber dans l’auto-promotion mais ce n’est jamais dans le mauvais sens. Notamment les images du Disney World de Los Angeles, magnifiques et bon enfant.

Note : 8/10. En bref, une très belle histoire retranscrite avec beaucoup de charme et d’élégance.

Commenter cet article

delromainzika 20/03/2014 19:06


@Walter : Etant donné que ce n'est pas un biopic sur Walt Disney, je ne vois pas vraiment en quoi cela est dérangeant :)

Walter 20/03/2014 19:01


Vraiment bien ? Il a été détruit par certaines critiques comme bisounours en gommant sa bisexualité et ses conflits avec un de ses fils pour que le film ne froisse personne...

robin 20/03/2014 18:51


en effet, une très bonne surprise d'autant plus que j'ai hésité à aller le voir !