Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critique Ciné : Destination Finale 4, quand la course finie sans auto

28 Août 2011 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Critique Ciné

19146983.jpg

 

Destination Finale 4 // De David R. Ellis. Avec Bobby Campo, Shantel VanSanten, Nick Zano et Haley Webb.


Préambule à la mort
Une franchise rentable qui sort donc un quatrième volet, et c'est les débuts de la 3D, alors quoi de mieux pour gonfler les recettes. Tourné entièrement en 3D, ce film est le premier de la saga à l'être. C'est d'un côté assez moyen pour l'avoir vu au cinéma à l'époque, et c'est surtout pire en 2D. Je ne sais pas, en 3D les effets spéciaux de la course de voiture passaient plutôt bien, mais c'est juste une catastrophe en le revoyant sans lunettes. Alors parfois la 3D peut avoir du bon non ? Bref, le film reste malgré tout divertissant, offrant son lot de mort. Le seul truc c'est qu'il ne nous propose pas de réfléchir, gonflant le scénario de reprises des précédents volets de la saga, en passant par une feignantise totale quand à la volonté de faire des recherches sur les autres morts. Tout tombe sous le sens pour eux, et sous leur nez. Dommage. On pourrait quand même apprécier le casting, un peu mieux que le précédent volet.

La mort
Alors que Nick et ses amis s'apprêtent à s'amuser devant une course automobile, celui-ci a une prémonition horrifiante : un terrible concours de circonstances fait voler en éclat une voiture de course, projetant des débris enflammés qui achèvent brutalement ses amis et fait s'écrouler sur lui une rangée des tribunes. En proie à la panique, Nick parvient à convaincre sa copine Lori et leurs amis Janet et Hunt de quitter les tribunes seulement quelques secondes avant la réalisation de son effroyable vision...Persuadé d'avoir échappé à la mort, le groupe d'amis semble avoir une seconde chance, mais malheureusement pour Nick et Lori, ça ne fait que commencer. Alors que ses prémonitions se poursuivent et les survivants commencent à mourir les uns après les autres - de façon de plus en plus brutale - Nick doit trouver le moyen d'échapper à la mort une fois pour toute, à moins d'atteindre, lui aussi, sa destination finale.

La liste
Bobby Campo, alors pas vraiment connu (deux guests dans Greek et un rôle dans le téléfilm catastrophe Katrina) incarne ici Nick, le héros qui va avoir les différentes prémonitions et impressions de déjà vu. Shantel VanSanten, plus connue pour son rôle de Quinn dans Les Frères Scott incarne ici sa petite amie, Lori. On reconnaîtra également Nick Zano dans le rôle de Hunt, que l'on avait pu voir dans Ce que j'aime chez toi ou encore 7 à la Maison. Haley Webb qui fait presque ses premiers pas complète le casting avec Krista Allen que l'on a connu pour son rôle de Bridget dans What About Brian. Et à mon grand damne, première non apparition de Tony Todd dans la saga. Pour quelles raisons ? Elle me sont inconnues, en tout cas, il sera bien présent dans le 5ème volet, puisque présent dans la bande annonce de celui ci.
19155264.jpgDécortiquons la mort
Le réalisateur du second volet s'est entouré du scénariste du second volet également pour réaliser un nouvel opus de la franchise. Rentable oui. Le problème du film c'est que la scène d'ouverture qui est sensée être exceptionnelle est finalement assez mauvaise. On a pas l'impression d'y être tellement tout y est faux, niveau effets spéciaux. Sauf certaines parties, l'ensemble manque de crédibilité, une crédibilité gagnée grâce à l'effet 3D changeant radicalement le point de vue du film. Mais la véritable petite innovation c'est quand même le générique du film, assez long et rendant hommage aux morts des trois précédents volets sous forme de rayons X. Terriblement efficace. Le réalisateur se rattrape dans son exercice par les morts petits à petits (notamment chez le coiffeur meilleure scène sobre du film ou encore la grande scène du centre commerciale, fabuleuse de bout en bout).

C'est également le moment pour le film de faire des clin d'oeil aux précédents volets. Notamment en réutilisant le principe du mémorial, comme dans le premier opus. Ou encore le gars qui va vouloir se suicider sans pouvoir comme dans le second volet. C'est un 4ème film plus mature, les personnages ont bien grandi et on le voit. C'est donc une saga qui évolue avec son public qui l'a découverte il y a de ça presque 8 ans à l'époque de la sortie de celui ci. D'ailleurs, il s'appèle "The Final Destination" de façon originelle, donc pourquoi ne pas arrêter là peut être. Cette quadrilogie est assez déclinante pour le moment. Ce dernier volet est très décevant, ne constituant qu'un attrait commercial et surtout un peu trop gore. La sobriété du premier volet, et surtout la peur qu'il instaurait laisse place à des visions plus que devinées qui nous permettent de voir les morts avant qu'elles n'arrivent réellement. Dommage.

Note : 5/10. En bref, un opus décevant qui oublie bien vite de réfléchir.

Commenter cet article