Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critique Ciné : Dragons 2, vikings un jour vikings toujours

2 Juillet 2014 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Critique Ciné

538891.jpg

 

Dragons 2 // De Dean DeBlois. Avec la voix VO de Jay Baruchel, Cate Blanchett et Gerard Butler.


La bande annonce de Dragons 2 m’avait énervé au plus haut point. Ennuyeuse, à la musique criarde, elle était tout simplement ratée et ne me donnait pas du tout envie de voir ce second volet des aventures d’Harold et Krokmou. Sauf que le film est tout l’inverse de cette bande annonce, une vraie petite réussite. C’est d’ailleurs avant tout un joli film, avec une vraie maîtrise de l’animation. On en prend plein la vue avec grand plaisir. C’est au fond tout ce que l’on peut attendre d’un film d’animation mais ce n’est pas tout car derrière se cache aussi une vraie machine qui sait comment à la fois divertir et émouvoir le spectateur. J’ai donc été ému à plusieurs reprises grâce à la beauté des images mais avant tout grâce au coeur tendre de Krokmou, le dragon héros. Car oui, je pense que s’il faut parler d’un héros c’est bien lui et pas Harold dont finalement on se fiche parfois un peu. Le spectacle c’est Krokmou qui nous le fait vivre et tout cela est fait merveilleusement bien. Grâce à une mise en scène réussie, le film parvient à nous donner l’impression que l’on vole nous aussi sur le dos d’un dragon et que l’on part alors à l’aventure. Au delà de ça, le film ne manque pas non plus d’humour (que j’ai parfois été le seul à comprendre tant la salle bondée d’enfants ne riait presque pas).

Tandis qu’Astrid, Rustik et le reste de la bande se défient durant des courses sportives de dragons devenues populaires sur l’île, notre duo désormais inséparable parcourt les cieux, à la découverte de territoires inconnus et de nouveaux mondes. Au cours de l’une de leurs aventures, ils découvrent une grotte secrète qui abrite des centaines de dragons sauvages, dont le mystérieux Dragon Rider. Les deux amis se retrouvent alors au centre d’une lutte visant à maintenir la paix. Harold et Krokmou vont se battre pour défendre leurs valeurs et préserver le destin des hommes et des dragons.

Les studios Dreamworks ont vraiment fait un boulot d’orfèvre pour cette suite amplement mérité. Cinq ans après le premier volet, Dragons 2 se devait de renouveler l’exploit du petit film d’animation que personne n’attendait vraiment au tournant et qui s’était avéré être une bien belle surprise. Pour une coup ce second volet parvient à faire la même chose, soignant même des clins d’oeil (notamment celui du « nous ne faisons qu’un ») dans une atmosphère qui n’est pas sans rappeler Game of Thrones. C’est certainement voulu histoire de coller avec les goûts actuels mais peu importe, le spectacle est garanti durant près d’une heure trois quart. On retrouve ici tout ce qui peut faire le succès d’un film de ce genre là. A commencer par l’émotion. C’est important qu’un film d’animation procure des émotions au spectateur histoire de nous permettre de comprendre que l’on a été attaché aux personnages et que le tout fonctionne terriblement bien. Ensuite il y a l’humour. De ce point de vue là aussi c’est réussi. Il n’y a ni trop ni pas assez. C’est toujours très bien dosé pour le plus grand plaisir du spectateur qui, au fond de son siège, garde la banane tout au long du film.

Au début j’étais septique. Notamment car la bande annonce ne me donnait vraiment pas envie (et à force de la voir, je dois avouer que je l’avais plus ou moins régurgité). L’histoire fonctionne elle aussi. Elle nous permet à la fois d’avoir quelque chose d’épique mais aussi de particulièrement bien fichu d’un point de vue de l’action que tout cela met en scène. On ne pouvait pas demander mieux de la part de Dragons 2. Je n’en reviens toujours pas mais je crois que Krokmou va me manquer jusqu’à ce qu’un troisième volet (déjà prévu pour 2016) vienne nous offrir à nouveau ce spectacle visuel détonnant. Attention cependant à ne pas tomber dans le piège de la suite sans saveur (en effet, ce second volet est sorti 5 ans après le premier alors qu’il ne faudra attendre que 2 ans avant de voir la suite). Dreamworks a mis le pâté dans Dragons 2 grâce à une mécanique huilée qui fonctionne bien et à des images brillantes comme tout. C’est fort tout de même, coloré aussi, donnant ainsi au film toute l’ampleur dont il avait besoin pour réellement éclore.

Note : 8.5/10. En bref, un très beau film d’animation. Dean DeBlois reprend le flambeau dignement en surpassant le premier volet.

Commenter cet article