Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critique Ciné : En Quarantaine 2, mais pas trop...

30 Juin 2011 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Critique Ciné

19761978.jpg

 

En Quarantaine 2 // De John Pogue. Avec Josh Cooke et Bre Blair.


Après En Quarantaine, remake plan par plan de REC, le film d'horreur espagnol, les américains persistent et signent une suite. L'idée est différente de REC 2 car ici aucunement cas de religion, mais uniquement d'un virus, un vrai. Le traitement est donc différent mais malheureusement moins original que REC 2. Même si certaines scènes peuvent faire peur, la pauvreté du casting qui fait 'tout droit sortie d'une série B" rend quelques scènes allergènes et moins digestive. Il y avait moyen de faire mieux, comme par exemple l'instauration de l'entier film dans un avion. On sent la tension montée au début, mais le soufflé retombe bien vite. Un cliffangher vient terminé le film, laissant la possibilité à un troisième film qui contaminerait Las Vegas…

A l'aéroport de Los Angeles, des passagers embarquent pour un vol à destination de Nashville. Comme l'un des passagers tombe très malade suite à un mystérieux virus qui s'apparente aux syndromes de la rage, l'avion doit effectuer un atterrissage d'urgence. Jenny, une hôtesse de l'air inexpérimentée mais décidée, s'assure alors de la sécurité des autres passagers et se rend vite compte que l'appareil et ses occupants sont mis en quarantaine…

L'histoire de ce second film aurait vraiment mérité un traitement moins superficiel que celui du film de zombies de seconde zone. C'est le cas, la réalisation est très pauvre et souvent lâche. On sent que le coup de crayon est hésitant, que les couleurs sont très mal gérées et que l'ambiance est donc moins percutante. On a moins cette impression de réel qu'il y avait un peu plus dans le premier. Là on est plus dans le "documentaire" où "Il faut filmer toujours et encore et ne jamais s'arrêter". C'était un peu le but du premier (et surtout de REC). La saga version américaine s'en détache pour fournir à son téléspectateur de l'hémoglobine qui fait assez tâche.

Le casting n'est pas excellent. Personne ne sort vraiment du lot et on a pas le temps de s'attacher à qui que ce soit puisque tout termine très vite en bain de sang sans savoir pourquoi. La gestion de certains caractères est fait sans aucune malice. Je pense à cet obèse qui était excellent dans l'avion et m'a scotché dans mon fauteuil mais la tension est bien vite redescendue une fois au sol. Le côté anxiogène de REC n'est donc pas transpirant ici. Le film n'arrive pas à être modeste et tombe donc dans le cliché. C'est dommage, il y avait de la matière mais tout est mal exploité. Reste quand même quelques frayeurs, c'est tout.

Note : 3/10. En bref, pas totalement un navet car il reste visionable sans problème, il manque cruellement d'imagination et zombie-fie l'histoire de REC 2 en bain de sang inutile et cliché.

Commenter cet article

delromainzika 02/07/2011 19:33



Je vois beaucoup de navets, j'ai même vu ceux de Paris Hilton, mais Blonde Ambition, je connais pas lol ^^ on joue pas dans la même catégorie je pense^ ^^



jonath666 02/07/2011 19:29



Lol c'est marrant que tu dises ça aujourd'hui j'ai reçu le dvd de Blonde Ambition avec Jessica Simpson ? ça s'annonce 100% navet !



delromainzika 02/07/2011 18:51



LOL comme toi et tes téléfilms au rabais que tu gagnes à des concours ^^



jonath666 02/07/2011 18:50



Comment tu peux visionner des trucs pareil .......