Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critique Ciné : Fast & Furious 6, il y en a sous le capot

25 Mai 2013 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Critique Ciné

21003859_20130507110423451.jpg

 

Fast & Furious 6 // De Justin Lin. Avec Vin Diesel, Paul Walker, Michelle Rodriguez et Dwayne Johnson.


Justin Lin a voulu sa trilogie de Fast & Furious, et il l'a eu. On voulait tous un retour de Letty, on l'a eu. Au fond, Fast & Furious 6 partait avec de gros avantages pour me convaincre, surtout quand on voit Fast & Furious 5 qui est à mes yeux l'un des meilleurs films d'action de ces dernières années. Alors qu'un septième volet (introduit dans une scène post-générique) est déjà prévu pour l'an prochain, cette franchise ne semble plus avoir de limite. Après trois volets plutôt corrects, la franchise avait trouvé un tout nouveau souffle avec le retour de son casting original durant le quatrième volet. Peinturluré de bonnes scènes d'action et d'une intrigue efficace, ce volet marquait le début d'une nouvelle trilogie tout aussi passionnante. Cela n'a pas raté, Justin Lin nous a offert avec ce sixième volet ce que l'on est venu chercher. Il y a pas mal de scènes d'adrénaline, de courses de voiture, d'explosion, … On a donc notre lot de divertissement. Le but était donc de tenter de ne pas nous ennuyer tout en créant une intrigue permettant le retour de Letty.

Dom, Brian et toute leur équipe, après le casse de Rio, ayant fait tomber un empire en empochant 100 millions de dollars, se sont dispersés aux quatre coins du globe. Mais l’incapacité de rentrer chez eux, et l’obligation de vivre en cavale permanente, laissent à leur vie le goût amer de l’inaccomplissement. Pendant ce temps Hobbs traque aux quatre coins du monde un groupe de chauff eurs mercenaires aux talents redoutables, dont le meneur, Shaw est secondé d’une de main de fer par l’amour que Dom croyait avoir perdu pour toujours : Letty. La seule façon d’arrêter leurs agissements est de les détrôner en surpassant leur réputation. Hobbs demande donc à Dom de rassembler son équipe de choc à Londres. En retour ? Ils seront tous graciés et pourront retourner auprès des leurs, afin de vivre une vie normale.

Introduit dans la scène post-générique du précédent opus, le retour de Letty était attendu comme le messie. Michelle Rodriguez ne déçoit pas mais le film oui (un peu). Du fait que tous les twists du film soient prévisibles (on les voit venir gros comme une maison dès qu'une limite de dialogues fait référence à quelque chose). Au fond, il suffit d'être attentif et la fin est déjà dans la tête du spectateur à la fin de la première moitié du film. Et c'est justement là où le bas blesse, là où le creux du film se fait ressentir. En effet, au milieu on sent un vrai coup de pompe. Comme si la voiture avait calé et qu'elle tentait alors de redémarrer. Fast & Furious 6 est top mais aurait pu être encore plus exceptionnel. Il y a parfois trop de mise en place et parfois des personnages qui ne savent pas vraiment quoi faire pour nous divertir (un passage à Los Angeles pour pas grand chose par exemple). Mais ce n'est pas pour autant que Fast & Furious 6 oublie l'humour. Très présent encore une fois celui ci vaut son pesant d'or.

Quelques face à face efficaces entre tous les protagonistes du film viennent alors séduire les spectateurs. Si l'on vient également chercher du divertissement de voiture, on est servi. Justin Lin se mute encore une fois en grand maitre de l'action pour nous servir un divertissement détonnant et particulièrement captivant. Je n'ai pas de reproches à faire au film de ce point de vue là. De même que le casting que je trouve assez bon dans son ensemble, même Luke Evans qui incarne Owen Shaw. Au départ cela devait être Jason Statham mais ce dernier incarnera le prochain méchant de la saga qui débutera avec le septième opus et apparemment, Vin Diesel ne voit pas s'arrêter là puisqu'il a déclaré "The three stories of 7, 8 and 9 are mapped out in a structure". De quoi séduire les spectateurs qui sont déjà en manque de carburant qui flambe et de vol de voitures. Enfin, les fans de Rita Ora (si tant est qu'elle en ait) pourront la voir faire un caméo de quelques secondes pour signer le début d'une course de bolides. Pas mémorable mais rigolo tant la prestation de la gigue ne ressemble pas à grand chose.

Note : 7/10. En bref, un solide film d'action qui aurait mérité à n'avoir pas autant de twists faciles et à ne pas caler au milieu de la course. Mais sinon, toujours aussi fun, drôle et divertissant. Que demander de plus.

Commenter cet article