Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critique Ciné : Faster, la désévolution ultime du mauvais goût

1 Avril 2011 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Critique Ciné

19655841.jpg

 

Faster // De George Tillman Jr.. Avec Dwayne Johnson et Billy Bob Thornton.


Un navet l'un après l'autre. Je suis fort. Sauf que celui ci explose même les quotas. Dans le genre vide, proche des pires Steven Seagal (j'en ai vu qu'un seul de film avec lui, et ça m'a tellement déchiré le cerveau que je me suis juré de plus jamais en regarder). Quand on veut alors voir un film qui casse des gueules, qui brasse de l'air et ne fait rien de bien intéressant, c'est Faster qu'on va voir. Ecrit comme un pied, le début du film est certainement le pire. On est perdu comme dans le brouillard sans savoir où aller.

A sa sortie de prison, le Conducteur n’a qu’une idée en tête : venger le meurtre de son frère, tué au cours du braquage qui a mal tourné et l’a lui-même envoyé derrière les barreaux pour dix ans. Redevenu un homme libre, il peut enfin se consacrer aux missions dont il a fait la liste précise… Mais le chasseur est aussi une proie et deux hommes sont sur ses talons : un flic vétéran à quelques jours de la retraite, et un jeune tueur à gages égocentrique qui voit en lui un adversaire à sa mesure.

C'est bien là le problème de ce film : son histoire. C'est une histoire clichée, banale et totalement vide. On n'est en aucun cas dans un film réfléchi. Quand on a des scénarios comme celui ci, écrits au déodorant (car Dwayne Johnson doit en avoir besoin vu le sprint qu'il se tape au début du film) et à l'encre poussive. Tout tient sur une feuille d'essuie de marque X et ça fonctionne, ça absorbe rien du tout comme dans les pubs Okay. J'avais pourtant jurer voir un éléphant avant de voir le film. Bref. Rien de neuf à cocorico j'ai un flingue, Faster ne se distingue en rien des films d'action au sujet sentant les ronflements dans une tasse à café vide.

Le casting est pourtant dommageable. En effet, Carla Gugino et Jennifer Carpenter sont les déceptions. Non pas qu'elles sont mauvaises, c'est tout le contraire. Je suis déçu qu'elles aient pu accepter de jouer dans un tel navet. Des fois, l'argent fait vraiment fait n'importe quoi aux gens. Dwayne Johnson reste monoexpressif et lui une performance aussi coincé qu'une ceinture de chasteté. Il devait se retenir trop longtemps alors il est pas content. Plus sérieusement, l'acteur livre quelque chose de mauvais et pas vraiment intéressant. Seul les scènes d'action (et encore) lui sauve la mise. Un film avec lui ne peut pas être bon. C'est un fait. Au final, un film qui laisse son cervelle aux toilettes. L'accroche de l'affaire "Lente est la justice, expéditive sera sa vengeance" résume parfaitement le film : lent de partout, une vengeance finale bouclée en 2 minutes.

Note : 0/10. En bref, dans le genre film qui vaut rien du tout, celui ci gagne la palme.

Commenter cet article