Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critique Ciné : Gangster Squad, gangsters contrefaits...

10 Février 2013 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Critique Ciné

20446220.jpg

 

Gangster Squad // De Ruben Fleischer. Avec Sean Penn, Ryan Gosling et Emma Stone.


Fort de sa notoriété nouvellement acquise grâce au succès de Drive ou encore de Crazy Stupid Love, se lance cette fois ci dans le film de gangster légèrement pompé sur L.A Confidential. En effet, Ruben Fleischer (le réalisateur du très bon Bienvenue à Zombieland) adapte avec Gangster Squad le livre éponyme de Paul Lieberman. En ne voulant surement pas trop dérouter ses spectateurs, il se contente de faire dans la redite du genre. Le problème de ce film c'est bel et bien son histoire dont la fin est déjà connue d'avance. Bien que l'ensemble soit généreux en scènes d'action plutôt bonnes et en jeu d'acteur assez fun, l'ensemble manque clairement d'une dose supplémentaire à la fois d'humour (ce qui avait fait le sel de son dernier succès) mais également de fraicheur (une réalisation catatonique). C'est d'autant plus dommage que le pitch de base n'était pas mauvais et qu'il y avait bel et bien de quoi faire un film plus mémorable.

Los Angeles, 1949. Mickey Cohen, originaire de Brooklyn, est un parrain impitoyable de la mafia qui dirige la ville et récolte les biens mal acquis de la drogue, des armes, des prostituées et – s’il arrive à ses fins – de tous les paris à l’ouest de Chicago. Tout ceci est rendu possible par la protection, non seulement des hommes de mains à sa solde, mais également de la police et des hommes politiques qui sont sous sa coupe. Cela suffit à intimider les policiers les plus courageux et les plus endurcis… sauf, peut-être, les membres de la petite brigade officieuse de la LAPD dirigée par les Sergents John O’Mara et Jerry Wooters qui, ensemble, vont tenter de détruire l’empire de Cohen.

Dans un premier temps grâce au casting. Réunir une aussi belle affiche ce n'est pas donné à tous les réalisateurs. Entre la coqueluche américaine du moment Ryan Gosling qui s'en sort haut la main, ou encore la toute nouvelle femme dont Hollywood est tombé amoureux : Emma Stone (The Amazing Spiderman, Crazy Stupid Love) qui nous offre une composition glamour et pimpante. Je n'imaginais pas nécessairement l'actrice dans ce registre là mais je dois avouer que cela lui siais bien. Gangster Squad tente par ailleurs de s'affirmer avec le style de Ruben Fleischer. Ce n'était pas moche mais bien trop déjà vu. C'est dommage car j'aime bien les polars de gangster de ce genre là mais j'aurais bien aimé que le réalisateur lui apporte sa patte. Cela aurait surement été beaucoup plus funky. J'avais du coup l'impression de replonger dans quelque chose comme L.A Confidential, ou encore du sous Brian de Palma.

Côté scénario, on ne peut pas dire que cela soit foulé ni même fouillé. L'ensemble fonctionne surtout grâce à des dialogues assez sympathiques, rythmés par quelques punchline assez agréables. Mais l'ensemble ronronne trop quand il s'agit de nous parler des histoires aussi bien de coeur de Jerry Wooters que du reste des personnages. La fin du film a été complètement modifiée suite au massacre d'Aurora lors de la projection de The Dark Knight Rises. En effet, une séquence de Gangster Squad devait contenir une tuerie dans un cinéma. Je ne sais pas vraiment quel impact cette séquence aurait eu sur le film si elle était restée mais finalement, je n'aurais certainement pas fait référence à Aurora. God Bless America avait bien une séquence de ce genre là, et pourtant, je n'ai pas été plus choqué que cela. Peut être est-ce la banalisation de la violence ?

Note : 5/10. En bref, un film de gangster assez ronronnant qui ne tente rien de nouveau et se contente de piquer à ses pairs. Ryan Gosling et Emma Stone forment un duo de charme, comme ils avaient pu le former dans Crazy Stupid Love.

Commenter cet article