Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critique Ciné : Gravity, George Clooney dans la capsule

26 Octobre 2013 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Critique Ciné

21023233_20130729173134181.jpg

 

Gravity // De Alfonso Cuaron. Avec Sandra Bullock, George Clooney et Ed Harris.


Gravity est l'un des films les plus attendus de l'année et pour cause, le but d'Alfonso Cuaron (Harry Potter et le Prisonnier d'Azkaban, Les Fils de l'Homme) voulait nous offrir une épopée spatiale et c'est ce qu'il a fait. Ce film est tout simplement magnifique. Aussi bien d'un point de vue des décors que de la réalisation ou encore de la bande son qui donne à Gravity tout son sens. Le thème de Gravity aurait pu être casse gueule, notamment car il fallait remplir un film d'une heure et demie avec tout un tas de problèmes se déroulant dans l'espace. Le film étonne à chaque instant. Alternant accalmies et moments de tensions extrêmes. On sent la souffrance de Ryan lorsqu'elle commence à manquer d'air, ou encore qu'elle pense qu'elle va mourir, etc. Alfonso Cuaron parvient à mettre en lumière au travers de ce diamant brut quelque chose d'unique. C'est une vraie explosion de saveurs cinématographiques sans que cela ne s'arrête. Et même, une fois le film terminé, une fois le répit prononcé par le générique de fin, on a envie de retourner tout de suite dans l'espace, souffrir encore avec Ryan et les autres. Car l'expérience est tellement unique et viscérale, qu'elle connecte son spectateur aux personnages.

Pour sa première expédition à bord d'une navette spatiale, le docteur Ryan Stone, brillante experte en ingénierie médicale, accompagne l'astronaute chevronné Matt Kowalsky. Mais alors qu'il s'agit apparemment d'une banale sortie dans l'espace, une catastrophe se produit. Lorsque la navette est pulvérisée, Stone et Kowalsky se retrouvent totalement seuls, livrés à eux-mêmes dans l'univers. Le silence assourdissant autour d'eux leur indique qu'ils ont perdu tout contact avec la Terre - et la moindre chance d'être sauvés. Peu à peu, ils cèdent à la panique, d'autant plus qu'à chaque respiration, ils consomment un peu plus les quelques réserves d'oxygène qu'il leur reste.
Mais c'est peut-être en s'enfonçant plus loin encore dans l'immensité terrifiante de l'espace qu'ils trouveront le moyen de rentrer sur Terre...


Le scénario ne cherche pas à faire dans la demi-mesure ou encore à prendre le spectateur par des pincettes. Non, le film veut nous faire vivre une expérience cinématographique et on la vit. Le film est si beau, voir la Terre depuis le ciel c'est quelque chose de magique tout de même. Cela m'a presque rappelé le magnifique documentaire de Yann Arthus Bertrand. Je me souviens notamment de ce levé de soleil, c'était somptueux. Mais c'est tellement merveilleux ce film qu'il y a finalement peu de mots pour le découvrir. Pour tout vous dire j'ai déjà envie de revoir Gravity, j'ai envie de retourner là haut. On avait parfois l'impression de vivre ailleurs, de ne plus du tout être sur Terre. Au-delà de l'expérience des décors, cette une expérience émotionnelle très forte. A plusieurs reprises le film met à rude épreuve nos nerfs. Cela fonctionne efficacement et du coup, le spectateur vit quelque chose. Alfonso Cuaron est un réalisateur fabuleux qui parvient à nous plonger dans cet univers avec toute la passion qu'il peut mettre derrière la caméra.

Devant la caméra nous avons Sandra Bullock. On ne voit pas cette actrice souvent mais en tout cas elle a ici choisi un excellent projet. Gravity met en avant tout le talent de l'actrice. Ce que j'adore chez elle dans ce film c'est qu'elle fait tout avec beaucoup de sagesse. Elle ne cherche jamais à trop en faire et son jeu gagne alors en qualité. Je ne m'attendais pas du tout à ce qu'elle soit aussi hypnotique, comme tout le film d'ailleurs. Gravity est donc l'une des plus belles surprises de l'année. Un instantané qui demande à être savouré encore et encore. Pour tout vous dire ce film me hante et j'ai déjà hâte de le revoir. Peu importe où que cela soit au cinéma ou chez moi en Blu-Ray. Il y a également la 3D qui généralement est une astuce commerciale pour vendre des billets mais pas dans Gravity. Elle est utilisée à bon escient que cela soit pour un boulon perdu, des larmes flottant dans l'espace ou encore des débris de satellites fonçant droit devant dans la tête du spectateur. Ce genre de claques visuelles, il n'y en a pas tous les jours.

Note : 10/10. En bref, une grosse claque.

Commenter cet article

Marissa 01/11/2013 13:38


Jai été super décue pour ma part , de belles images, mais un scénario tout ce quil ya de plus banal, une morale facile et carricaturale, pourquoi ne pas avoir fait durer tout le film dans
l'espace même ce qui aurait été bien plus angoissant?? Franchement de très jolies images mais pour la "grosse claque" je dirais vive 2001 odysee de l'espace ou meme la triologie Alien !

julien 27/10/2013 15:56


Oui c'est certain angelina ou scarlett aurait un pire choix. Bullock a été engagée pour qu'on s'identifie rapidement mais ca suffit pas.  c'est un excellent divertissement du dimanche mais à
vrai dire je l'ai vu il y a une heure et j'ai à peu prés déjà tout oublié ( à part les effets visuels marquants) alors que je serai capable de raconter en entier Blue jasmine vu il y a des
semaines. C'est comme ca, chacun ses goûts

Matt 27/10/2013 15:54


Je ne trouve pas Sandra Bullock extraordinaire dans ce film mais c'est vrai qu'elle parraît crédible dans ce rôle. Quand à Georges Clooney je l'ai trouvé vraiment très bon voir même en retenu
parfois. et il faut voir le film en vo aussi.

delromainzika 27/10/2013 15:23


@julien : Tu aimes Woody Allen c'est quand même déjà bien :)


Et Bullock est bien mieux que n'aurait été une Angelina Jolie ou une Scarlett Johansson (parmi les noms qui ont refusé). Bullock est très convaincante je trouve, car elle est naturelle. On arrive
à partager sa douleur, son histoire car elle nous ressemble. Angelina Jolie ou Scarlett ne font pas aussi acessibles. Cela n'aurait pas été aussi naturel.


 


Et puis Clooney ne fait pas que des films où il s'amuse à jouer au charmeur de serpents. Là il le fait mais le rôle lui va très bien justement. Il incarne le rôle de l'astronaute imbu de lui même
qui ne pense qu'à samuser, à profiter du coucher de soleil, à écouter sa musique, faire des galipettes avec son appareil et à battre un stupide record (qui doit malgré tout avoir une
signification énorme pour tous les astronautes).


 


Je n'ai rien à redire moi en tout cas :)

julien 27/10/2013 15:12


une claque visuelle, on est ok mais quant au choix des acteurs... perso je supporte plus clooney et sa caricature de charmeur roulant des mécaniques, je ne comprends pas comment il a accepté de
s'enfermer dans une telle caricature de lui meme, film apres film!


Quant à sandra bullok, je n'ai pas été renversé par sa prestation, on pouvait avoir mieux, j'ai juste retrouver la sandra de speed qui doit se surpasser pour "survivre"!


Bon ok je suis plus fan de woody allen que des mega productions us, ok le film est une claque visuelle mais je suis sortis comme un peu déçu par l'histoire toute entiere. Mais je promets d'aller
me faire soigner...


Vive la 3D sinon  , par moment j'avais meme la nausée, comme si on y était!