Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critique Ciné : Hansel and Gretel Get Baked, jeunes et con...

24 Février 2013 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Critique Ciné

HanselandGreatl-Get-Baked.jpg

 

Hansel and Gretel Get Baked // De Duane Journey. Avec Molly C. Quinn et Lara Flynn Boyle.


L'histoire d'Hansel et de Gretel, de la sorcière, et de la maison en pain d'épice, tout le monde la connait. Les producteurs de Twilight se sont donner pour but de reprendre ce conte connu de tous pour en faire sa propre petite histoire autour de marijuana et autant dire que ce n'est pas du tout reluisant mais… très drôle. Car oui, pris au millième degré, comme si l'on était en train de fumer de la marijuana et que l'on avait un film à regarder. Je pense que j'aurais certainement pris mon pied devant Hansel and Gretel Get Baked. C'est un film complètement con, fou, et amusant. Réalisé par une bande d'amateur (un premier film pour le réalisateur Duane Journey et un premier long métrage pour le scénariste David Tillman) je pense que l'on peut tenter d'être indulgent. Mais le plus gros problème d'Hansel and Gretel Get Baked ce n'est pas tant son histoire complètement rocambolesque et farfelue, engoncée dans le monde d'aujourd'hui. Peut être qu'avec un peu plus de folie et… de magie, on aurait eu un conte réussi.

Un frère et une soeur tentent de défier une sorcière qui kidnappe des adolescents dans sa belle demeure avec sa marijuana avant de les tuer et les manger afin de conserver sa jeunesse et sa beauté.

Hansel and Gretel Get Baked se rapproche beaucoup plus de l'histoire des frères Grimm dans le sens où ce film est plutôt violent dans son ensemble. Mais du violent assez marrant. Bien que ce qui arrive aux divers personnages n'est pas nécessairement drôle, le croisement entre le conte et la réalité (le fait que Gretel parle du conte, et de Storybrooke) était amusant. Le problème finalement dans Hansel and Gretel Get Baked c'est le manque d'acteurs mémorables et de moyens. On sent que les effets spéciaux ne sont pas à la hauteur des attentes. Cependant, l'équilibre revient alors avec le côté comique du film (entre le passage des Skittles, des zombies, … ). C'est certainement ce qui m'a permis de passer un agréable moment et de ne pas trop m'ennuyer. Je ne m'attendais à rien en regardant ce film et puis finalement, la relecture du conte, bien qu'assez débile au premier abord, n'était pas aussi bonne que j'aurais aimé qu'elle ne le soit.

On peut déplorer la présence de Molly C. Quinn (la fille de Rick Castle dans la série américaine policière Castle) dans le rôle de Gretel. Le problème n'est pas que l'actrice est mauvaise mais qu'elle est particulièrement insipide dans ce rôle là. Jouant la fille peu farouche et assez nonchalante, elle ne donne clairement pas envie de voir le film. Le rôle d'Hansel est alors donné à Michael Welch, qui connait bien les producteurs de Twlight étant donné qu'il a incarné le rôle de Mike Newton (le photographe amoureux de Bella - hommage ou pas à la saga pour ados, il photographie également beaucoup de choses dans Hansel and Gretel Get Baked) dans la saga. Ainsi, Hansel and Gretel Get Baked n'est clairement pas le film de l'année mais pris à certain niveau de connerie, il peut être terriblement amusant. Si certains aspects sont particulièrement rebutants, finalement on finit par passer un moment plutôt correct devant un film qui aurait pu être ennuyeux et bien pire.

Note : 4.5/10. En bref, au second degré, Hansel and Gretel Get Baked parvient à amuser le spectateur. Et ce malgré de gros défauts de fabrication et un casting plutôt peu expressif.

Commenter cet article