Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critique Ciné : Hollywoo, une française à Los Angeles...

6 Avril 2012 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Critique Ciné

19830510.jpg

 

Hollywoo // De Frédéric Berthe et Pascal Serieis. Avec Florence Foresti et Jamel Debbouze.


Grand fan de Florence Foresti, je me devais de rattraper l'occasion loupée de voir Hollywoo au cinéma. Ce film est une petite comédie sympathique, qui ne fait jamais dans la demi mesure et qui sketchérise un peut toutes ses situations pour nous offrir un vraie one-woman-show sur grand écran. Car au fond, c'est la démonstration parfaite de ce que peut faire Foresti au cinéma si elle racontait l'histoire de l'un de ses personnages de scène. Très fourni en petits clin d'oeil, en petites références, mais également en gags parfois lourds mais toujours drôles, et parfois plus funs. Les répliques sont également bonnes. Et l'on peut en retenir quelque unes comme "Finger in the nose" (prononcer à la française évidemment), ou encore "Do you know Matmut, do you know Chevalier Laspalès". C'est ce genre de petites phrases qui mine de rien arrive à faire rire et surtout, à rester en tête. Du coup, cela en devient encore plus amusant. Même si le film pâti d'une non surprise sur certaines scènes (la faute à la bande annonce qui en montre beaucoup trop), le plaisir est là. Evidemment, il faut aimer Florence Foresti, sinon ce n'est pas gagné.

Jeanne est la doubleuse française d’une actrice américaine qui joue dans une série télé à succès.
Mais le jour où l’actrice américaine pète les plombs et annonce la fin de sa carrière, la vie de Jeanne bascule à son tour… Plus de travail, plus de revenu, plus rien… A moins que… A moins qu’elle ne prenne son destin en mains et ne tente a priori l’impossible : partir à Los Angeles, rencontrer la star américaine et la convaincre de reprendre la direction des plateaux de tournage…
Sur place, après quelques galères, elle croise la route d’un certain Farres qui va lui ouvrir les portes du monde merveilleux mais un peu compliqué de Hollywood.

L'actrice s'amuse avec une histoire assez bonne au fond. Même si ce n'est pas l'idée du siècle, ni même la meilleure comédie de l'année dernière, elle n'en reste pas moins bonne. En effet, le fun est au rendez vous, entre la petite bise à Karl Lagerfeld (grand moment), ou les multiples scènes où Florence Foresti semble être en complète roue libre, moi j'étais ravi. Cette femme est réellement incontrôlable et c'est ce qui fait son charme. Elle se laisse bercer par son personnage de Jeanne. Ce que l'on peut regretter d'un certain côté c'est que l'alchimie avec Jamel Debbouze n'est pas suffisamment travaillée par l'histoire qui laisse ce personnage au second plan dès que Jeanne devient amie avec Jennifer. L'intrigue aurait aussi pu être un peu plus musclé, et un peu moins rapide sur la fin. Mais ce n'est pas un problème. Hollywoo n'est pas un film qui restera dans les mémoires, mais certaines de ses répliques risquent cependant de faire des ravages.

J'ai particulièrement bien apprécié tout le naturel au service de l'humour. C'est surement ce qui rend Hollywoo encore plus unique car ce n'est pas cette réalisation banale qui va donner de l'envergure au film. Par ailleurs, les décors sont également très beaux. C'est L.A quoi. Mais bien plus que L.A c'est avant tout la visite d'une jeune française aux Etats-Unis que l'on film. Bien plus surprenant que l'on pourrait croire je trouve. Ainsi, Hollywoo m'a bien plu et fait passé un très bon moment en la compagnie de Florence Foresti, toujours aussi charmante. C'est de la bonne comédie pour rire, avec quelques bons sentiments à la fin (mais bon, c'est la logique qui veut ça). Le but d'une comédie ce n'est pas d'être élue comédie de l'année mais bel et bien de rire et de s'amuser, du coup, Hollywoo est parfaite pour ça. Une fois engloutie on a nous aussi envie de devenir comme Jeanne .

Note : 6.5/10. En bref, une bonne comédie avec une succession de gags bien sentis et un humour léger et bon.

Commenter cet article

delromainzika 07/04/2012 13:54


Ne comparons avec Florence et Frank. L'humour de beauf de Dubosc me fait vraiment pas rire ^^. Après je suis d'accord que cela demande plus de subtilité, mais dnas un film comme celui ci, je
pense que lo'n ne pouvait pas demander ça. Surtout quand t'as deux humoristes en lead .

julien 07/04/2012 13:34


pas ok avec toi muriel robin a fait de très bons spectacle, mais en one woman show on peut en faire des caisses, faire des tonnes de grimaces et pousser des cris de folle MAIS pas en film! 


  seul louis de funes était encore supportable mais bon on va pas comparer un monument français avec foresti ou robin...


j'aime aussi foresti, je connais ses passages chez ruquier par coeur, mais faire l'actrice ca demande un peu de subtilité et grâce...


chaque scène qu'elle joue comme dans ses autres films (des nanars) est un sketch pour elle, c'est pas ca jouer!!   elle est pas la seule, ce con de dubosq est pareil! 

delromainzika 07/04/2012 13:13


Ah mais Muriel Robin est nulle je suis d'accord ^^et même en one woman show elle est pas drôle ^^ Je n'ai jms compris son succès


Mais Florence est différente, et elle est amusante. Mais bon, je pense qu'il faut aimer Florence pour apprécier ses films.

julien 07/04/2012 10:35


bien c'est pire encore, un sketch filmé! muriel robin je savais même pas qu'elle jouait dedans, ridicule!!


elle ferait bien d'arrêter de pleurer que le ciné ne veut pas d'elle, elle est juste mauvaise c'est tout! quant a foresti elle est mimi mais ce n'est pas une actrice! c'est tout! au bout d'une
heure elle soûle un peu .

julien 07/04/2012 10:06


le problème c'est que florence comme muriel robin ne joue pas, elle est en mode humoriste en permanence , elle en fait des tonnes!