Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critique Ciné : Hunger Games, adaptation semi-réussie d'un best seller

21 Mars 2012 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Critique Ciné

20018884.jpg

 

Hunger Games // De Gary Ross. Avec Jennifer Lawrence et Josh Hutcherson.


Je découvrais l'été dernier le premier volet de Hunger Games en livre et j'étais plus que ravi, un orgasme littéraire (oui, moi je préfère ce genre de trucs aux trucs pompeux qui reçoivent des prix chaque année). Bref, j'étais conquis. Dès le premier chapitre. C'est rate et pourtant, ce revival de Battle Royale, tout modernisé, m'avait émerveillé. Je m'étais construit dans ma tête tout un monde pour Hunger Games et la déception fût de taille quand j'ai découvert le film. Tout d'abord parce qu'il y a trop de choses ôtées de ce film par rapport au livre et des choses bien (je pense notamment à Gale que l'on a tellement peu le temps de voir que l'on ne peut pas s'attacher à sa relation avec Katniss alors que dans le livre, dès leur rencontre c'est tout de suite quelque chose de touchant et éclatant). C'est un peu la même chose avec Rue, ce personnage que j'avais adoré dans le livre et qui était tellement décevant dans le film. On n'arrive pas à s'attacher au personnage car le film se concentre beaucoup trop sur Katniss et des choses qui auraient clairement pu être oubliées. Le salut, ce film le trouve dans le divertissement et dans sa réalisation singulière, loin des grosses productions adolescentes (pour ne pas citer Twilight).

Chaque année, dans les ruines de ce qui était autrefois l'Amérique du Nord, le Capitole, l'impitoyable capitale de la nation de Panem, oblige chacun de ses douze districts à envoyer un garçon et une fille - les "Tributs" - concourir aux Hunger Games. A la fois sanction contre la population pour s'être rebellée et stratégie d'intimidation de la part du gouvernement, les Hunger Games sont un événement télévisé national au cours duquel les tributs doivent s'affronter jusqu'à la mort. L'unique survivant est déclaré vainqueur.
La jeune Katniss, 16 ans, se porte volontaire pour prendre la place de sa jeune sœur dans la compétition. Elle se retrouve face à des adversaires surentraînés qui se sont préparés toute leur vie. Elle a pour seuls atouts son instinct et un mentor, Haymitch Abernathy, qui gagna les Hunger Games il y a des années mais n'est plus désormais qu'une épave alcoolique. Pour espérer pouvoir revenir un jour chez elle, Katniss va devoir, une fois dans l'arène, faire des choix impossibles entre la survie et son humanité, entre la vie et l'amour...

Et d'ailleurs, Hunger Games est bien plus adulte que les autres sagas mais ce film n'est pas plus réussi. J'ai pas totalement accroché à Jennifer Lawrence non plus, qui incarne Katniss. Je me faisais une idée si précise du personnage avec le livre que je suis déçu. Un peu aussi pour Josh Hutcherson qui joue bien mais qui n'est pas assez sec physiquement pour être proche de l'idée que je me faisais de Peeta. Mais il est moins décevant que Jennifer (que j'avais adoré dans Winter's Bones et aimé dans X Men First Class). Hunger Games est aussi une adaptation qui n'a pas tout compris car on prend trop de liberté avec l'histoire. On évite certains passages du livre et d'autres passent en flashback au beau milieu d'un souvenir alors qu'au final c'était au début du livre. Le découpage est donc assez moyen. C'est la même chose avec toute la partie dans le train, qui est bâclée. Elle en racontait plus dans les livres, on avait aussi un peu plus de compassion pour Haymitch (il faut attendre le milieu du film pour commencer à l'apprécier). Reste malgré tout le côté hyper divertissant du film. Je ne me suis jamais ennuyé, j'ai même versé quelques larmes presque forcées à certains moments.

Il y a des choses intéressantes, du très bon aussi, et je pense notamment à l'image choisie, très sobre et je m'y attendais pas du tout. Les effets spéciaux ne sont pas mauvais et pourtant ce n'est pas le plus gros budget cinéma qu'il existe en terme de productions de ce genre. Je me souviens de mon excitation à l'idée de voir ce film et finalement, j'en ressors déçu. Peut être qu'avec du recul je pourrais le trouver meilleur mais ce n'est pas sûr. En tout cas, il n'a fait qu'une chose : me donner envie de relire le livre et d'en apprécier une seconde fois l'essence et non plus cette copie imagée semi-ratée. Car oui, je dis beaucoup de mal mais il y a aussi de très bonnes choses (notamment toute la partie de préparation qui joue avec le personnage, ou même les Hunger Games en eux même, et je dirais même que les quelques discussions entre le Président et le producteur sont excellentes même si encore une fois, le film prend des libertés par rapport à l'histoire en elle même mais il fallait amener la fin de l'histoire de ce premier volet de la meilleure façon qu'il soit).

Note : 6.5/10. En bref, je reste déçu du résultat bien que ce ne soit pas fondamentalement mauvais loin de là. C'est juste que le livre est tellement bien foutu que forcément… le film est bien fade à côté.

Commenter cet article