Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critique Ciné : Intouchables, ode à la fraternité

12 Novembre 2011 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Critique Ciné

19806656.jpg

 

Intouchables // De Eric Toledano et Olivier Nakache. Avec François Cluzet, Omar Sy et Anne Le Ny.


Cet été j'ai vu une quantité incommensurable de films français, juste pour rattraper un peu ma culture sur notre cinéma. Il faut dire que j'ai perdu confiance en ce que l'on fait en France et pourtant on est le pays d'Europe qui produit le plus de film chaque année, et même largement. De plus, on est le pays où a été inventé le cinéma. Intouchables est une révélation pour moi, un film rare, qui arrive à la fois à être drôle - faire rire d'un sujet comme la tétraplégie sans tomber dans le ridicule ou l'outrancier était pourtant pas chose aisée - et touchant - même si le sujet s'y prête, c'était difficile de ne pas tomber dans les facilités -. Voilà un film réaliste, qui, inspiré d'une histoire vraie arrive à prendre au coeur et à nous toucher nous aussi, notre âme de bons êtres humains. C'est une vraie surprise ce film. On entre au cinéma, on a vu une bande annonce, on se dit : on va voir le film français du mois, sans plus, et on regarde, et petit à petit on nous raconte une histoire, palpitante et remportant l'adhésion totale du public. Puisque en tout cas, je me demande comment cela ne pourrait pas être le cas.

A la suite d’un accident de parapente, Philippe, riche aristocrate, engage comme aide à domicile Driss, un jeune de banlieue tout juste sorti de prison. Bref la personne la moins adaptée pour le job. Ensemble ils vont faire cohabiter Vivaldi et Earth Wind and Fire, le verbe et la vanne, les costumes et les bas de survêtement… Deux univers vont se télescoper, s’apprivoiser, pour donner naissance à une amitié aussi dingue, drôle et forte qu’inattendue, une relation unique qui fera des étincelles et qui les rendra… Intouchables.

Quand on regarde Intouchables, on a pas l'impression de nager dans les clichés. Omar Sy arrive à incarner un personnage des banlieues mais tellement différent de tout ce que les clichés nous offrent habituellement. Même chose pour Philippe. Ce duo improbable fait rêver. C'est comme si on avait devant nos yeux le boulot des rêves de Driss. Aider les gens, ils ne demandait pas ça et pourtant cela va se révéler être un défi qu'il va relevé de façon passionnante. Même l'histoire d'amour, atypique, qu'il y a entre Philippe et cette correspondante épistolaire était tellement humaine et originale. Sans parler de la bande originale qui figure parmi les plus réussies de l'année dans notre bon vieux cinéma - passant de Vivaldi à Nina Simone en passant par de la funk -. Mais Intouchables c'est bien plus qu'une histoire, c'est aussi un duo d'acteur. François Cluzet est pas ce que j'appelle un acteur passionnant, même si ses rôles - notamment dans Ne Le dis à Personne ou encore dans Les Petits Mouchoirs - sont parfois intéressants, il n'est pas ce qu'il y a de plus attachant.

Il arrive ici à nous faire traverser au cours de sa vie, sans plonger dans le pathos inutile qui ne ferait que rendre le film cul cul la praline. Ce n'est pas sa vocation et il l'a bien compris. Même chose pour Omar Sy, acteur abonné aux rôles dans des productions à l'esbroufes dont l'humour Besson fait fortune. Ici rien est superficiel, tout est bien écrit. La vraie force c'est d'avoir réussi à allier un bon duo d'acteur à un scénario aux dialogues qui font mouches. On a des tonnes de blagues, et certaines que l'on pourrait juger borderline passent très bien dans ce film. J'ai été surpris que l'on se moque finalement autant de la maladie, pour la rendre absente. Ainsi, Intouchables est à mon sens le meilleur film français que j'ai vu cette année au cinéma. Surprenant, beau, touchant, drôle et tellement de choses à la fois, sans verser une seule fois dans le ridicule et sans travestir la plausible réalité des évènements. Un "hommage" à une histoire vraie des plus sincère.

Note : 9.5/10. En bref, du cinéma, du vrai, touchant et drôle à la fois, sans jamais tomber dans le pathos. Bravo.

Commenter cet article

Cilou 13/11/2011 16:10



J'ai vu deux super films en quelques semaines : Polisse et  Intouchables. J'ai aimé la façon originale d'aborder le handicap ainsi que la vision assez réaliste des banlieues. On
voit assez peu l'univers de Driss mais les scènes familiales sont justes et touchantes.


Ce film nous montre que l'on ne doit changer sa façon de se comporter lorsque nous sommes face à une personne handicapée (ce qui n'est pas facile).Driss n'éprouve pas de pitié pour Philippe, il
lui parle , se comporte avec lui comme il le ferait avec n'importe quelle personne de son entourage. Driss et Philippe viennent de monde diamétralement opposé mais ils se
comprennent et se respectent, c'est l'essentiel. Le duo d'acteur fonctionne à merveille c'est ce qui fait la réussite du film.  Je touve que Cluzet  est toujours très bon dans
ces rôles, Omar Sy reste dans le registre comique mais beaucoup plus nuancé qu'à l'habitude



julien 12/11/2011 21:38



je ne suis pas d'accord avec toi sur ton analyse sur le cinéma français, celui ci n'a jamais été bon que ces dernières années!  les années 90 étaient horribles, on nagait entre du cine
d'auteur soporifique et des merdes genre taxi!


le cinéma populaire est de nouveau de qualité!  des films comme potiche, The artist, polisse, mesrine, omar m'a tuer, l'anarcoeur, les petits mouchoirs, la journée de la jupe, tout ce qui
brille etc... que de bon films!


la rencontre entre le public et les producteurs!!


alors certes on n'échappe pas aux daubes mais le ciné us non plus! sur la quantité c'est inévitable!


j'ai vu intouchable et j'ai adoré omar sy est enorme et les dialogues sont soignés c'est du vrai boulot!!


le cine a réussi sa révolution adieu le ciné d'auteur merdique bonjour le ciné populaire de qualité!   je regrette que les série fr ne prennent pas le même chemin, je suis toujours
triste de voir la qualité de nos serie fr, elles ont tellement d'handicaps, tellement de retard c'est vraiment déprimant!