Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critique Ciné : Jack Reacher, polar sans faille...

28 Décembre 2012 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Critique Ciné

20301744.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx.jpg

 

Jack Reacher // De Christopher McQuarrie. Avec Tom Cruise, Rosamund Pike et Robert Duvall.


On n'avait pas vu un Tom Cruise aussi sombre depuis Collateral. Un retour aux sources de son talent dans le genre. Tom Cruise pour encore une fois toute l'étendue de son talent dans un polar à l'allure pourtant classique. La présence de quelques stéréotypes du genre aurait pu ne pas servir le récit et pourtant, plus l'histoire avance plus la tension monte et offre au spectateur un cinéma riche. Si tous les rebondissements ne sont pas nécessairement imprévisibles, l'atmosphère sombre est si bien faite, proche de ce que l'on pouvait faire dans les années 70. Christopher McQuarrie (créateur de la série Persons Unknown) nous offre ici un autre de ses talents : la réalisation. Rutilante au rythme de ces belles Camaro, participant elles aussi à cette sorte d'hommage à un âge différent. Tom Cruise s'inscrit parfaitement dans son rôle mais également dans la peau de son personnage. Jack Reacher étant quelqu'un d'assez fascinant de par son côté charismatique et très mystérieux.

Un homme armé fait retentir six coups de feu. Cinq personnes sont tuées. Toutes les preuves accusent l’homme qui a été arrêté. Lors de son interrogatoire, le suspect ne prononce qu’une phrase : « Trouvez Jack Reacher. »
Commence alors une haletante course pour découvrir la vérité, qui va conduire Jack Reacher à affronter un ennemi inattendu mais redoutable, qui garde un lourd secret.

Le scénario est surement l'une des plus grandes forces de Jack Reacher. Adapté du livre de Lee Child (ce dernier faisant même une apparition hitcockienne dans le film), nous avions alors les bases d'un polar sombre et maitrisé. Ce qui m'a fasciné c'est l'exploit d'utiliser le silence comme un atout. Le film n'est pas bavard, très loin de là. Il offre au téléspectateur de par sa galerie de personnages alors un sentiment de peur constante sans jamais faire tomber la pression. Cela se ressent notamment dans le duo constant formé de Tom Cruise et Rosamund Pike (que je n'attendais pas dans ce registre là). On peut également saluer la prestation de Jai Courtney dans le rôle d'un tueur au sang froid. Vu récemment dans la série Spartacus, on sent ici qu'il n'a pas perdu de son héritage de grosse brute épaisse. Cette image, certes stéréotypées sert le récit. Au fond, Jack Reacher est un film qui grossi les traits uniquement dans le but de revenir à ce qui faisait le sel du genre dans les années 70.

Jack Reacher c'est bien plus qu'un polar. Quelques scènes d'action, légères et sans fioritures donnent à ce film un petit supplément non négligeable permettant alors de faire encore une fois une réussite pour Tom Cruise. Ce dernier ne s'épuise pas au cinéma et c'est ça qui est réellement bon. Dans un genre similaire l'an dernier nous avons offert Drive sauf que Jack Reacher ne fait pas dans le contemplatif et se content d'agir constamment. Sans jamais vouloir arrêter et ce malgré quelques pauses dans le récit que je n'ai pas nécessairemment trouvées intéressantes. Certains personnages manquent donc d'envergure et c'est le problème de la durée du film. Tout n'était donc pas nécessaire mais ce n'est pas grave, on se laisse porter par la vague et par cette atmosphère qui n'en finit jamais de séduire le spectateur, grand fan comme moi de polars. Le seul problème aura surement été de faire de Jack Reacher un film un peu trop commun. Quelques rebondissements plus surprenants auraient surement été les bienvenus.

Note : 8.5/10. En bref, une ambiance parfaite maitrisée, un Tom Cruise au top de sa forme et ce malgré quelques facilités scénaristes très vite oubliée derrière cette tension omniprésente grâce à cette violence soignée et brute de décoffrage.

Commenter cet article