Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Critique Ciné : Joyful Noise, étouflant mais musicalement jovial

15 Avril 2012 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Critique Ciné

Joyful-Noise-Character-Movie-Poster-Queen-Tatifah.jpg

 

Joyful Noise // De Todd Graff. Avec Queen Latifah, Dolly Parton et Kris Kristofferson.


Sorti en janvier dernier aux Etats-Unis avec un succès plus que discutable (le film a fait un énorme flop), Joyful Noise débarque enfin dans notre beau pays. J'étais content car je suis toujours client de films musicaux. C'est un peu comme un petit bonbon pour moi. Bon, qu'on se le dise, je m'attendais à largement mieux, car Joyful Noise n'est pas bon. Mais ce n'est pas pour sa musique car cette dernière est excellente. Après Burlesque il y a de ça quelques temps maintenant, Joyful Noise arrive donc dans la catégorie des petites comédies musicales qui tentent de faire leur trou. Sauf que cela ne fonctionne pas ici contrairement à Burlesque que j'avais beaucoup aimé. La faute vient probablement du propos un peu trop religieux du film, qui veut refaire Sister Act sans l'humour. La saveur est donc celle d'un film micro-ondable, qui tente de réchauffer des sensations que l'on a déjà eu et déjà vu. Outre l'apparition très remarquée de Dolly Parton, la chanteuse de country, qui a son premier vrai rôle au cinéma, on a une Queen Latifah qui tente avec peine de rassembler, perdue au beau film d'un film qu'elle n'arrive pas à contenir.

Deux membres du jury d'un concours de chant d'une petite ville des Etats-Unis ont des opinions divergentes sur les prestations des jeunes talents qui y participent !

Si Joyful Noise plaira à un public un peu plus âgé que moi, je pense que le souci principal c'est que l'histoire est tout simplement pas intéressante. J'aurais préféré toute l'esbroufe de Glee dans un film plutôt qu'une histoire ennuyée par un trop plein de mièvrerie. Effectivement, il manque tellement de fun. Le film est étouffé par tout l'amour qu'il veut donné et le manque d'aération (toute la première partie du film se déroule dans une église et au bout d'un moment on respire l'hostie et le vin rouge de la messe). Ce n'est pas tellement réussi pour d'autres raisons pour la musique en scène qui n'a aucune originalité. Le réalisateur du sympatoche College Rock Stars, a voulu faire plaisir à sa grand mère avec ce film (il a voulu se faire pardonné d'avoir utilisé Vanessa Hudgens dans son précédent film alors que cette dernière a fait la une pour ses photos de nu). Malgré tout, il y a de bonnes choses dans ce film, et je pense notamment à la musique. Les deux excellentes reprises de "Man in the Mirror" et de "Maybe I'm Amazed" m'ont vraiment touchées et donné la chair de poule.

J'adore la musique car cela rassemble et du coup, avec Joyful Noise j'ai eu ce que je voulais. On a également de bons numéros sur la fin du film, et je pense évidemment au niveau de notre équipe que l'on suit depuis le début. Côté cast on a Queen Latifah (que l'on avait pu voir dans Chicago et qui a tenté sans réussir de refaire l'exploit de 2002 avec Joyful Noise), mais aussi Courtney B. Vance (FlashForward) qui s'amuse ici. Et le reste du cast est peu surprenant car inconnu. Les deux héros adolescents du film sont mielleux mais au moins ils sont la reconnaissance d'être sympathique et tellement gentils. Joyful Noise c'est donc un film qui ne fait pas de mal, qui nous dit que tout le monde est beau et gentil, qu'il ne faut pas se faire de mal, et qu'une église peut être sauvée par la musique. C'est beau vous ne pensez pas ? Au final, peut être que Joyful Noise aurait pu être bien meilleur même si je doute que le côté miteux de ses décors aurait vraiment pu donné un truc plus original. Déception certes, mais joyeux malgré tout...

Note : 3/10. En bref, de la musique pour sauver un scénario poussiéreux et sur-religieux.

Partager cet article

Commenter cet article

julien 15/04/2012


tu t'infliges bien des navets! va voir le prénom ou le prochain tim burton mais cesses de voir ces films sans âmes et surtout sans une once de talent et de créativité.  enfin tu gères ton
temps comme tu veux mais quand même!  

delromainzika 15/04/2012


Le Prénom ? ^^ LOL. Je boycotte. La critique de Premiere parle d'un navet et je suis alergique violent à Patrick Bruel ^^ J'attendrais le Divx pour le descendre tranquillement :)


 


Sinon pour le prochain Timmy, je suis fan de Burton et de Depp, t'inquiètes pas que j'irais le voir :) .


 


Et sinon je m'inflige des navets car parfois il y a de bonnes surprises. ^^ The Divide par exemple, qui avait tout pour être le parfait navet et qui s'est avéré être une excellente (et bonne)
surprise. Et aussi le souci de ne pas avoir de cinéma à côté de chez moi, sinon j'y serais tout le temps fourré ^^ Mais faire 3h de transports pour un film d'une heure et demi, ca démotive
beaucoup ^^ . Et je regarde pas tant que ça de navets ces derniers temps :)