Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critique Ciné : Jusqu'à ce que la fin du monde nous sépare...

15 Septembre 2012 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Critique Ciné

20135951.jpg

 

Jusqu'à ce que la fin du monde nous sépare // De Lorene Scafaria. Avec Steve Carell et Keira Knightley.


Jusqu'à ce que la fin du monde nous sépare que feriez vous ? C'est un peu le but de ce film. Il tente de nous mettre face à l'inévitable et de comprendre ce que deux personnes ordinaires aux vies ordonnées feraient si la fin du monde c'était demain. Alors non, je ne parle évidemment pas de l'origine chanson de Pascal Obispo et Natasha St Pier. Evidemment, tout film avec Steve Carell est au fond une petite réussite. Je trouve que cet acteur est fabuleux dans tout ce qu'il fait (et plus particulièrement The Office, je pourrais encore pleurer son départ de la série). Mais passons. Jusqu'à ce que la fin du monde nous sépare est avant tout une petite comédie agréable et guillerette avec un côté doux amer assez agréable finalement. Ce n'est pas toujours très réussi, les personnages ne sont pas toujours intéressants (sauf les héros) mais globalement, il y a de la bonne matière à sortir de ce fourbi.

Que feriez-vous si la fin du monde arrivait dans 3 semaines ?
C’est la question que toute l’humanité est obligée de se poser après la découverte d’un astéroïde se dirigeant tout droit vers notre planète. Certains continuent leur routine quotidienne, d’autres s’autorisent tous les excès, toutes les folies. Dodge est quant à lui nouvellement célibataire, sa femme ayant décidée que finalement, elle préférait encore affronter la fin du monde sans son mari. Il décide alors de partir à la recherche de son amour de jeunesse, qu’il n’a pas vu depuis 25 ans. Mais sa rencontre avec Penny risque de bouleverser tous ses plans.

Ce que j'ai apprécié c'est que Lorene Scafaria qui réalise ici son premier film ne tente pas d'en faire des tonnes. Elle raconte la fin du monde comme quelque chose d'inévitable mais où les gens tentent malgré tout de profiter de leurs derniers instants (je pense notamment à ce restaurant qui est resté ouvert malgré tout). Il y a des trucs assez géniaux aussi dans la relation entre les deux personnages principaux, ou encore dans la manière de nous prouver que c'est bel et bien la fin du monde. Jusqu'à la dernière seconde du film j'ai cru qu'ils n'aillaient finalement pas mourir, mais cela aurait été trop beau. Finir sur un ton aussi dramatique et très touchant et je dois avouer que j'ai lâché ma petite larme. Dans cette comédie dramatique et romantique on retrouve donc Steve Carell dans un rôle qui lui va comme un gant. Celui d'un homme ordinaire à qui il arrive des choses extraordinaires tout d'un coup.

Et puis il est accompagné de la très sympathique Keira Knightley qui n'est pas toujours très juste dans sa relation avec Steve Carell mais peu importe, on est là pour parler de la fin du monde. Finalement, de la scénariste de l'excellent teen-movie Une Nuit à New York j'attendais aussi une bande son originale et intéressante. C'est à moitié le cas notamment grâce à de vieux vinyles. J'ai donc trouvé ce petit Jusqu'à ce que la fin du monde nous sépare assez correct. C'est une bonne surprise, et l'on passe de scènes comiques à des scènes plus touchantes en un rien de temps. Sans compter que cette épée de Damoclès qui menace de tuer tout le monde d'un coup d'un seul était tout de même assez bien géré jusqu'à la dernière scène mignonne et suffisante. Jusqu'à ce que la fin du monde nous sépare s'inscrit aussi dans ces comédies à la mode dans lesquelles le côté dramatique passe avant même la comédie.

Note : 6/10. En bref, grâce à l'énergie de Steve Carell et Keira Knightley, Jusqu'à ce que la fin du monde nous sépare est une bonne petite surprise. Attachant et original à la fois.

Commenter cet article