Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critique Ciné : Kidon, le plan téléfilm

28 Mai 2014 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Critique Ciné

392132.jpg

 

Kidon // De Emmanuel Naccache. Avec Tomer Sisley, Kev Adams et Shai Avivi.


Kidon oui mais surtout que dire. Les films d'espionnage à la française ont énormément de mal à me séduire. Encore plus quand ceux-ci cherchent à être intelligents alors qu'ils sont tous plus niais les uns que les autres. Tomer Sisley qui quittait la franchise Largo Winch se retrouve ici dans une production bas de gamme où il n'a même pas de quoi montrer toute l'étendue de son talent dans le domaine des arts martiaux. Les rares scènes chorégraphiées du genre sont désolantes de nullité. On se demande bien comment tout cela a pu être produit et surtout sorti au cinéma alors que sur une chaîne comme M6 cela aurait pu faire un téléfilm honorable. Peut être que j'attendais un peu trop de ce film d'espionnage que j'ai été voir sans préjugés aucun si ce n'est que je n'aime pas du tout Kev Adams (Fiston). Ce dernier est d'ailleurs bien plus convaincant dans le registre de la comédie pâteuse que dans le rôle d'un hacker adorant reluquer les filles qui l'entourent. Vous savez le côté dragueur un peu lourd de Franck Dubosc dans Camping ? C'est ici la même chose.  Mais si seulement ce n'était qu'un problème de casting ce serait assez facile. Car le scénario manque cruellement de fond lui aussi.

18 février 2010. Le monde entier découvre à la une de tous les journaux les photos d’agents du Mossad israéliens pris en flagrant délit d’assassinat de Mahmoud al-Mabhouh, un responsable du Hamas palestinien, un mois plus tôt à Dubaï. Contre toute attente, ce sont les dirigeants du Mossad qui sont les plus surpris par cette révélation, sachant avec certitude que les responsables de l’opération ne font pas partie de leurs rangs. Une enquête s’engage alors afin de découvrir les intentions de ces mystérieux assassins. L’objectif final des "4" de Dubaï se révélera encore plus surprenant et original…

Les personnes sont tous bas de plafond, jamais originaux et tous plus lissés les uns que les autres. Afin de nous séduire le film joue donc des cartes telles que le côté Ocean's Eleven de part le ton et la musique ou encore Homeland du pauvre de par ce que le film nous offre dans les lieux du Mossad. "On n'est pas chez Jack Bauer ici", c'est sur que le film a raison car si c'était 24 ce ne serait pas aussi honteusement mauvais. Car justement, c’est peut-être le plus gros problème de ce film, de ne jamais être à la hauteur de ses ambitions. Et quand le film tente quelque chose comme ici, en tentant d’être au dessus de ses modèles, elle subit les conséquences de son échec : le ridicule. Kidon n'a rien compris à ce qu'il cherche à nous raconter. Celui ci de perd donc dans des intrigues de tromperies (c'est même ridicule cette relation entre la femme du consul français et Daniel). Emmanuel Naccache met tout cela en scène avec un manque cruel d'inspiration. Même le montage est horrible (notamment tous ces scènes où le film tente d'en faire des tonnes sur les transitions ressemblant à des animations Power Point).

Comme quoi la France ne parvient pas vraiment à trouver une bonne recette pour des films d'espionnage. Ce film avait le potentiel d'être un film distrayant et amusant mais Kidon est finalement tout l'inverse. En enchaînant les révélations ridicules, les scènes misérables, le jeu ridicule de certains (notamment du numéro 2 du Mossad quand il fait tomber sa tasse de café, restant l'un des pires moments du film). C’est aussi sympathique de voir Bar Raffaeli jouer l’appât sauf que voilà, ce n’est peut-être pas ce que j’attendais de la part de Kidon non plus. Le personnage fait pourtant la une de l’affiche mais ne sert pas à grand chose. Il faut dire qu’il n’y a aucun personnage qui ressort réellement du film. On veut nous parler d’une équipe sauf qu’encore une fois cette équipe ne fonctionne pas. Comme quoi, la France a encore énormément de progrès à faire dans le domaine du film d’espionnage (même si certains s’en sort honorablement parfois comme Secret Défense il y a quelques années de ça). Finalement, Kidon est sans aucun doute un film à zapper. Même si vous êtes fan de Kev Adams vous allez être déçu par la prestation du poulain de la comique française tant son utilité est proche de zéro.

Note : 1/10. En bref, film d'espionnage ridicule. Entre un casting qui cabotine, des personnages sans aucun intérêt, une intrigue sans ambition et des dialogues pompeux. Rien à voir, circulez !

Commenter cet article