Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critique Ciné : Killer Elite, des faits réels truandés par des cancres

17 Décembre 2011 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Critique Ciné

19814889.jpg

 

Killer Elite // De Gary McKendry. Avec Jason Statham, Robert de Niro et Clive Owen.


Houston, Il y a clairement un gros problème avec Killer Elite : on s'ennui très vite. Car oui, le cast s'en sort plutôt bien notamment Jason Statham qui fait du Jason Statham et je ne vais pas bouder mon plaisir, ou encore Robert de Niro, acteur recyclé dans les nanars depuis quelques années maintenant qui livre du De Niro de nanar plaisant et drôle, sans compter sur la présence de Yvonne Stratovski de Chuck qui est elle aussi très ennuyeuse et nous bloque malgré tout le regard sur sa poitrine en passant par Clive Owen, lui aussi acteur de navets (fun). Du coup, le cast de ce film tente de sauver une histoire qui est réellement ennuyante, sans y parvenir. Il manque tellement de choses, et aussi une reconstitution des années 80 pas vraiment très réaliste surtout quand on y voit un Dominic Purcell avec un gros accent et une moustache dégueulasse. Franchement, on peut mieux faire.

Pour sauver Hunter, son ancien partenaire et mentor, Danny accepte de reprendre du service et de reformer son équipe. Mais celui qui était l’un des meilleurs agents des forces spéciales va cette fois affronter sa mission la plus périlleuse. Pour réussir, il va devoir percer les secrets d’une des unités militaires les plus redoutées qui soit, le SAS britannique. De doubles jeux en trahisons, il va découvrir un complot qui menace le monde et ce pour quoi il s’est toujours battu…

Killer Elite verse dans le navet trop cuit, qui malgré quelques scènes d'action vivantes quoi que très mal filmées, le jeune réalisateur n'arrive pas à nous livrer un truc cohérent. Les scènes s'enchaînent, la violence aussi, et je ne retiens rien. Mon cerveau s'est déconnecté quelques trente minutes après le début du film, me désintéressant totalement de cette histoire de malfrats en carton qui me rappelle combien les séries des années 80 était bien plus fun que l'histoires des brigands de ce temps. Je me souviens de Mesrine avec Vincent Cassel, qui était l'exemple parfait de l'art de la reconstitution à la française, un art que les américains ont bien du mal à avoir (sauf peut être à la télévision où des Mad Men, Pan Am et Boarwalk Empire arrivent à sortir leur épingle du jeu). Killer Elite c'est aussi un manque de clarté, tout semble précipité, sans véritable enjeu.

On nous balance des indices sur la suite de l'histoire, et le tout est fait avec tellement de grosses ficelles que plus elles sont tirées, plus elles sont susceptible de devenir incompréhensible. Dans ce bouillon de pensée pas très intéressante, le film en lui même reste assez mauvais. Il y a alors un cast pour tenter de sauver le tout et surtout les apparences. Qui de mieux que Statham pour vendre un film d'action quand il est une des stars du genre des temps modernes (mais il va falloir qu'il retente le film grand public car sa carrière va se finir sous un pont sinon vu le nombre de nanars qu'il enchaîne chaque année). Qui de mieux que De Niro pour vendre un truc de truand quand l'acteur pourrait joué un parrain italien (pourquoi pas une idée pour un prochain film avec lui. Quand on pense que De Niro est passé de Taxi Driver à ça…). Et enfin Clive Owen pour terminer une affiche sans en mettre plein la vue. Au final, Killer Elite est un thriller violent, aucunement réaliste qui manque d'enjeux et pourtant le cast est peut être le seul intérêt de ce film…

Note : 2/10. En bref, un film qui manque d'immersion dans les années 80. Le tout fait trop carton pâte et

Commenter cet article