Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critique Ciné : Killing Season, chasse à deux

3 Août 2013 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Critique Ciné

21011074_20130607152653175-1.jpg

 

Killing Season // De Mark Steven Johnson. Avec Robert de Niro, John Travolta et Milo Ventimiglia.


Le réalisateur des navets Ghost Rider et C'était à Rome (et accessoirement du sympathique Dardevil) était de retour au cinéma avec Killing Season. Il est toujours difficile à la fois de faire et de juger un film qui se concentre sur seulement deux personnages. Il faut pour que le film soit réussi des têtes d'affiche intéressantes et de ce point de vue là, Mark Steven Johnson s'est tout de même dégoté l'excellent Robert de Niro (Heat, Les Affranchis) qui ne vieilli plus, et John Travolta (Haispray, From Paris with Love) que l'on sous estime à mon sens un peu trop. Globalement, Killing Season reste un divertissement correct, mais la petite morale de guerre qu'il y a derrière, un peu pompeuse sur les bords vient gâcher une bonne idée qui aurait pu se transformer en bon film d'action sympathique. Il fallait pour faire de la chasse en forêt avec ces deux acteurs appeler Evan Daugherty au scénario, à qui l'on doit notamment Blanche Neige et le Chasseur (et bientôt l'adaptation de la saga littéraire Divergent).

Deux vétérans de la guerre du Vietnam se pourchassent l'un l'autre dans un mortel jeu du chat et de la souris.

Le scénario de Killing Season manque donc de piment. Il y a de bonnes idées ici et là, car les personnages ne sont pas désagréable mais le fait que cela finisse en film mièvre, bourré de regrets et de pathos pompeux m'a beaucoup déçu. Je sais qu'il ne faut jamais se fier à une affiche, mais au fond elle donnait bien plus envie que le film ne l'est réellement. Il manque tellement de choses dans Killing Season que finalement on se rend compte que les acteurs, bien que bons dans leurs rôles respectives, ne sont pas au maximum de leurs capacités. Surtout quand l'on a un John Travolta complètement grimé, capable de prendre un accent bosniaque pour le rôle. Il fallait transformer son personnage en vraie partie de plaisir, en vrai sadique. Son rire au début du film, vraiment sadique, m'avait donné envie de voir un film de cette trempe. Et puis au fond tout démarrait plutôt bien avec la rencontre. Jusqu'au moment où l'on se rend compte que Killing Season veut plus parler de la guerre que réellement nous offrir des scènes de tension.

Certains moments de tension artificiels tentent alors de garder le spectateur en haleine difficilement. Je suis d'accord qu'avec deux acteurs (et quelques protagonistes ici et là comme le pauvre Milo Ventimiglia qui ne sert en tout et pour tout qu'à dire deux phrases dans le film) il faut assurer et le scénario d'Evan Daugherty, n'assure pas grand chose. Alors il faut se rabattre sur la réalisation de Mark Steven Johnson. Si les décors sont jolis, on ne peut pas dire qu'il sait appâter le spectateur de façon spectaculaire. C'est joli, mais cela s'arrête là. Je pense que cela n'est pas quelque chose que l'on doit à Mark Steven mais plutôt à la nature dans laquelle tout cela a été tourné. Finalement, Killing Season est une belle déception. Le fond finit par devenir le pire truc du film alors que la forme, engoncée dans de beaux décors, peine à envoûter le spectateur. Pourtant, on peut saluer la prestation des deux acteurs qui sauve le tout, parfois même dans quelques bons moments. Mais les bons moments ne dure que quelques minutes avant que le film ne se remette à patauger sévère dans la boue.

Note : 3.5/10. En bref, dommage qu'avec un tel duo d'acteur nous ayons un film de traque aussi souillé par le pathos.

Commenter cet article