Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critique Ciné : L'ex de ma vie, ô Paris !

25 Juin 2014 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Critique Ciné

307596.jpg

 

L'ex de ma vie // De Dorothée Sebbagh. Avec Géraldine Nakache et Kim Rossi Stuart.


Faire une comédie romantique française avec Géraldine Nakache n'est pas ce que le cinéma peut faire de plus original. Surtout que cette actrice est abonnée a ce genre de rôles. Le dernier en date était certainement Itinéraire Bis (avec la meilleure amie de Géraldine) qui ressemble énormément à L'ex de ma vie. Et cela tombe bien car les deux films sont de piètre qualité. Je ne sais pas trop ce que le film voulait faire mais il tombe tellement sous le coup des clichés parisiens et personnellement ça m'emmerde. Comme tout le monde, on n'a pas envie d'être assommés par des visites de Montmartre ou encore du Louvre mais plutôt d'autres choses plus amusantes. La relation rentre nos deux personnages est assez mal fichue, tombant de clichés en clichés sur de la comédie romantique bas de gamme et même pas drôle. C'est le problème de ce film, de ne pas savoir comment faire en sorte de rendre le tout intéressant. De ce fait on s'ennuie terriblement et on se demande donc si l'on ne s'est pas trompé de film.

Ariane, une jeune violoniste française, accepte la demande en mariage enflammée de Christen, un irrésistible chef d’orchestre. Seul hic : elle est encore un tout petit peu… mariée ! Séparée depuis deux ans de Nino, un instituteur italien au caractère bien trempé, elle parvient à le convaincre de la suivre à Paris pour divorcer en 8 jours chrono. Mais leur voyage à deux dans la ville de l’amour s’annonce beaucoup plus mouvementé que prévu…

Le scénario n'a rien d'intéressant. L'ex de ma vie c'est un peu comme si le film accumulait tout ce qu'il ne faut pas faire dans une comédie romantique. A commencer par le tourisme. C'est l'un des pires trucs et en plus, quand le film se veut plein de références à Woody Allen il y a bien un truc qui ne colle pas du tout. C'est dommage car un Woody Allen à a française cela n'existe pas. Le film accumule donc les paysages parisiens différents et endort alors les personnages dans une mélasse assez décevante. L'ex de ma vie apparaît donc comme un film mille feuilles qui s'amuse à accumuler tout un tas de choses qui manque cruellement de saveur. Car malheureusement un film ce n'est pas un truc dans lequel on met plusieurs choses mais bel et bien quelque chose qui est sensé être cohérent et ne pas assommer le spectateur. C'est là que l'on se rend compte que tout ne peut pas reposer sur un duo d'acteur qui, malgré les maladresses était bien choisi finalement. L'alchimie n'est pas palpable (encore une fois la faute à un film qui en fait trop et devient alors plus surréaliste qu'autre chose).

Au milieu il y a donc Géraldine Nakache (Tout ce qui brille), une actrice que j'aime beaucoup mais qui est bien plus intéressante dans ses propres films ou bien quand elle partage l'affiche avec Leila Bekhti. A côté il y a Kim Rossi Stuart, un acteur que je ne connaissais ni d'Eve ni d'Adam et que j'ai trouvé assez poussif alors qu'il aurait justement pu faire quelque chose d'autre et de moins surjoué et cabotiné. L'ex de ma vie est donc une comédie qui enchaine les erreurs et qui au bout s'avère finalement très creux. J'aurais apprécié un film plus drôle aussi sauf qu'il n'y a rien de drôle (sauf peut être Géraldine Nakache qui recharge son portable au Louvre, et encore peut mieux faire). La fin est tellement convenue qu'elle me déçoit. Au moins un mauvais film peut parfois être rattrapé par une bonne fin mais il ne se passe rien du genre. Je ne retiendrai de  L'ex de ma vie que le fait que j'aime bien la chanson de fin et que je ne ferai plus jamais confiance à Géraldine Nakache pour quoi que ce soit. Trop de déceptions à la suite tue les déceptions.

 

Note : 2/10. En bref, réchauffé et ennuyeux.

Commenter cet article