Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critique Ciné : L'Exercice de l'Etat, plongée en apnée au coeur de l'Etat

2 Mars 2012 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Critique Ciné

19796503.jpg

 

L'Exercice de l'Etat // De Pierre Schoeller. Avec Olivier Gourmet, Michel Blanc et Zabou Breitman.


Le réalisateur Pierre Schoeller, que je ne connaissais pas jusqu'ici livre avec L'Exercice de l'Etat un film très réaliste sur l'univers politique français vu d'un point de vue dramatique. L'histoire est assez dure, et très bien traitée du début à la fin. On découvre le visage de Bertrand Saint Jean sous toutes ses coutures, aussi bien la bonne image que la mauvaise. Il nous offre réellement de quoi penser et réfléchir sur les ministres qui nous encadre tous les jours, comment gère t-on une crise, comment fait-on avancer le Schmilblick dans les couloirs du gouvernement, … Il y a pas mal de questions pertinentes qui sont posées au fur et à mesure que le film avance et surtout il nous fait pénétrer dans ce monde qui est pourtant inaccessible et que l'on ne comprend pas forcément. On a donc une belle fiction dramatique qui tente quelque chose, qui fait un exercice finalement comme l'indique le titre du film mais avec beaucoup d'énergie et le film en devient alors vivant. Je ne suis pas fan d'Olivier Gourmet et pourtant je l'ai trouvé très cool dans ce film, voire même encore meilleur qu'espérer. L'acteur m'a bluffé, aussi bien dans les moments de doute du personnage qu'il incarne que les moments où il doit mettre les mains à la pâte et ne pas se laisser faire.

Le ministre des Transports Bertrand Saint-Jean est réveillé en pleine nuit par son directeur de cabinet. Un car a basculé dans un ravin. Il y va, il n’a pas le choix. Ainsi commence l’odyssée d’un homme d’Etat dans un monde toujours plus complexe et hostile. Vitesse, lutte de pouvoirs, chaos, crise économique… Tout s’enchaîne et se percute. Une urgence chasse l’autre. A quels sacrifices les hommes sont-ils prêts ? Jusqu’où tiendront-ils, dans un Etat qui dévore ceux qui le servent ?

Ce que j'ai particulièrement aimé avec L'Exercice de l'Etat c'est qu'il ne prend jamais le téléspectateur de haut, il est juste là pour faire un constat, comme si nous aussi on était des acteurs de cette politique. Et au fond, il a raison car on vote bien pour une majorité à l'Assemblée et donc quels seront en gros nos ministres vous ne pensez pas. Le politique est traité ici d'un point de vue dramatique, tout cela pour parler au début d'une réforme qui n'est pas du choix de tout le monde au sein du ministère des transports mais aussi des cheminots et des français. On va avoir droit aux scènes de révoltes, mais aussi à la peur des employés. Sans compter à la peur de notre personnage principal qui ne sait pas comment gérer clairement la situation quand elle lui échappe des mains. Le film est toujours en tension, on a jamais de moment de répit. On est donc mis à l'épreuve et ce n'est pas une mauvaise chose puisque les meilleures scènes du film naissent justement de ce sentiment de tension.

Au fond, L'Exercice de l'Etat n'est pas un film simpliste, il en a l'apparence grâce à un certain truc dans la réalisation qui fait très documentaire, mais sinon au niveau du scénario tout est réaliste et très bien ficelé afin de nous faire croire à cette fiction. Le dernier film politique français que j'ai vu c'est La Conquête et même si j'ai bien aimé cette chronique sur notre actuel président, il faut bien avoué qu'il n'était pas totalement réussi non plus. J'avais également vu Une Affaire d'Etat qui traitait ici plus du côté conspiration au sein de l'Etat et qui était également un très sympathique petit film. Bref, L'Exercice de l'Etat est un inclassable, entre le documentaire et le film sobre. C'est un beau récit, raconté avec beaucoup d'entrain. On ne perd pas de temps. On a donc avec L'Exercice de l'Etat l'exemple parfait de ce que la français peut faire de très bon dans le genre et pourtant, ce n'était pas gagné. J'avais eu peur au début que le film rogne sur un truc un peu trop chiant. Mention spéciale à la scène de l'accident sur l'autoroute. Epoustouflante en HD (j'imagine même pas au ciné), car elle prend d'un coup le spectateur aux tripes.

Note : 8.5/10. En bref, un exercice réussi sur l'Etat français traité de français dramatique.

Commenter cet article

ta d loi du cine 17/03/2012 10:51


Je suis tout à fait d'accord avec vos notations citoyennes (qu'il nous appartient, à nous électeurs, de chosir par nos votes, au moins, les "grandes tendances" que le gouvernement qui sortira des
élections aura à mettre en oeuvre). Après, le film a aussi le mérite de montrer que les marges de manoeuvre (financières, ou de "leviers de pouvoir") ont bien rétréci en quelques décennies. Mais,
avec  ce qui reste, on peut faire une chose, ou une autre... D'accord aussi avec vos qualifications de "crédible" et de "réaliste".


(s) ta d loi du cine, "squatter" chez dasola