Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critique Ciné : La Chasse, Mads Mikkelsen dans la tourmente...

23 Mars 2013 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Critique Ciné

20320850.jpg

 

La Chasse // De Thomas Vinterberg. Avec Mads Mikkelsen et Thomas Bo Larsen.


Prix d'interprétation masculin au dernier Festival de Cannes, Mads Mikkelsen ne l'a pas volé. Sa prestation dans La Chasse est indéniablement le gros point fort de ce petit film suédois que je n'attendais pas au tournant et qui pourtant, est parvenu à me séduire. Le sujet était déjà assez bancal, et pourtant il est traité avec pas mal de délicatesse et d'intelligente. Il y a quelque chose de creusé derrière cette critique de la société et de comment, même si l'homme est innocent, l'on peut se retrouver du jour au lendemain propulser au milieu d'un scandale. Ensuite, l'autre grande force de La Chasse c'est la caméra de Thomas Vinterberg qui ne tombe jamais dans le pathos et sait rester sensible, touchant et surtout intelligent. Je ne m'attendais pas du tout à retrouver autant de travail dans un tel petit film. Une sorte de petite réussite tout simplement. Mais l'histoire en elle même est un peu déjà vu, banale. Sauf que le sujet aurait très bien pu être traité de façon très mécanique, ce qui n'est fort heureusement pas le cas.

Après un divorce difficile, Lucas, quarante ans, a trouvé une nouvelle petite amie, un nouveau travail et il s'applique à reconstruire sa relation avec Marcus, son fils adolescent. Mais quelque chose tourne mal. Presque rien. Une remarque en passant. Un mensonge fortuit. Et alors que la neige commence à tomber et que les lumières de Noël s'illuminent, le mensonge se répand comme un virus invisible. La stupeur et la méfiance se propagent et la petite communauté plonge dans l'hystérie collective, obligeant Lucas à se battre pour sauver sa vie et sa dignité.

Le scénario de La Chasse n'est certes pas exempt de défauts mais il parvient à apposer une petite critique de la société qui reste tout de même intelligente. Celle de la présomption d'innocence qui n'existe pas lorsque l'on est accusé de quelque chose de grave par un enfant car l'on parle du principe que tout ce qui sort de la bouche d'un enfant est la vérité vraie. Cela peut parfois, comme dans le cas de La Chasse être un mensonge. Sauf qu'un enfant ne se rend pas compte de l'ampleur que peut prendre un mensonge. Encore moins un mensonge comme celui ci. J'ai trouvé ça particulièrement touchant finalement et intéressant. J'aurais peut être rêvé que l'on aille un peu plus loin encore, que le film pousse un peu plus. Notamment dans le désespoir de son héros. On parvient à ressentir qu'il est devenu la risée de sa petite communauté, mais l'on ne voit pas totalement sa solitude (le film aurait pu durer une heure de plus qu'il n'aurait certainement pas pâti d'un manque de rythme).

Par ailleurs, j'ai moins été convaincu par le reste du casting mais ce n'est pas grave car c'est surtout sur Mads Mikkelsen que La Chasse se concentre. Ce qui n'est pas plus mal au fond car cela permet aussi de plonger un peu plus dans la vie du personnage et surtout dans cette descente aux enfers dont il est victime. Finalement, au delà de la simple histoire de faits divers, La Chasse est un film qui questionne la société sur son bienfondé. Mais aussi sur le bienfondé des gens en société. Comment auront-on réagi face à un tel évènement ? Bien que cela soit faux au fond nous pourrions avoir eu la même réaction, l'envie d'isoler et de ne plus jamais revoir cet homme. Une question que je me pose encore. Mais ce qui fait vraiment froid dans le dos c'est la cruauté de l'humain envers son semblable (je pense par exemple au chien ou encore à la scène dans le supermarché). Tout cela donne de la substance à La Chasse. J'ai presque envie de trouver plusieurs niveaux de lecture tant le propos est riche.

Note : 8/10. En bref, une histoire choquante et bouleversante mise en scène avec intelligence et finesse par Thomas Vintenberg pendant que Mads Mikkelsen sublime l'écran de son talent.

Commenter cet article