Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critique Ciné : La Chute de la Maison Blanche, nanar de luxe...

25 Mars 2013 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Critique Ciné

20452784.jpg

 

La Chute de la Maison Blanche // De Antoine Fuqua. Avec Gerard Butler, Morgan Freeman et Aaron Eckhart.


J'avais été averti préalablement que La Chute de la Maison Blanche n'était pas le film de l'année. Je n'attendais pas non plus à ce que ce soit un film brillant, juste divertissant. De ce point de vue là, je trouve que j'en ai eu pour mon argent. C'était suffisamment fun pour que je ne m'ennuie pas. Le seul problème de La Chute de la Maison Blanche c'est finalement qu'il nous en met tellement plein les yeux durant ses premières minutes que la seconde partie du film tombe un peu dans les méandres qui film qui s'éternise et peine à s'achever correctement. Je ne remet pas en cause la durée du film qui est plus qu'honorable et justifiée, mais uniquement le fait que le rythme aurait pu être plus équilibré. Surtout que l'introduction avec une Ashley Judd toujours aussi bizarre dans sa manière de jouer ses personnages (on se souvient de la catastrophe Missing la saison dernière sur ABC) n'était pas des plus nécessaire. Je n'étais content que de voir la petite scène de l'accident et encore, ce n'était pas suffisant.

Mike Banning, ancien garde du corps du président des États-Unis, s’occupe désormais des basses besognes des services secrets. Lorsqu’un commando nord-coréen lance une attaque sur la Maison Blanche, prenant en otage le président américain et son fils, il se retrouve seul à pouvoir leur venir en aide. Deux ans après avoir été tenu responsable de la mort accidentelle de la Première Dame, il va pouvoir faire preuve de sa loyauté et de sa bravoure.

La Chute de la Maison Blanche c'est un nanar de luxe. Un casting pas dégueulasse avec un Gerard Butler qui offre suffisamment de répliques sympathiques pour que l'on nous s'ennui pas. Les incohérences du film sont aussi là pour faire rire le spectateur (volontairement ou non, cela fonctionne très bien). Je pense notamment aux codes de la Maison Blanche qui ne changent pas après 18 mois, le fait que porte drapeau ne soit miraculeusement pas détruit, quelques plans incohérences avec des plans précédents, …). Mais au fond, on s'ennui fiche car l'on passe un bon moment, non ? J'ai eu beau peser le pour et le contre et finalement, je ne sais pas trop quoi penser de La Chute de la Maison Blanche si ce n'est que cela aurait pu être mieux, que cela aurait pu être à l'égal de la saison 7 de 24, mais qu'au fond ce n'était pas si dramatique que ça. Les grosses erreurs de La Chute de la Maison Blanche sont quelques effets spéciaux ratés, le traitement plus que minimaliste de la critique de la mondialisation et de la suprématie américaine.

Alors certes, ce n'est pas très facile d'introduire cela dans un film où l'on abuse du patriotisme (bande son très militaire, des dialogues faisant constamment référence aux Etats-Unis et à leur puissance - que l'on déballe comme un papier cadeau tout au long du film entre projets d'armements secrets et un héros que rien ne peut arrêter -). Butler s'en sort assez bien dans le rôle du héros qui est là pour se rattraper vis à vis d'une erreur qu'il a commis quelques années plus tôt. Finalement, La Chute de la Maison Blanche reste un divertissement agréable sans pour autant être exceptionnel. Je ne retiendrais pas grand chose de ce film, et j'attends avec grande impatience le film dans le même registre que nous a concocté Roland Emmerich et qui risque bien d'être un tantinet plus ambitieux. Enfin, je peux me tromper. En attendant pas la peine non plus de se ruer sur La Chute de la Maison Blanche à moins que vous n'ayez que des comédies françaises bien nazes à voir dans votre cinéma.

Note : 5.5/10. En bref, nanar de luxe assez sympathique et divertissant. Dommage que le rythme se casse après 30 minutes de film, on aurait bien savourer un peu plus.

Commenter cet article