Critique Ciné : La Défense Lincoln, un vrai Law & Order californien

19665305.jpg

 

La Défense Lincoln // De Brad Furman. Avec Matthew McConaughey, Marisa Tomei et Ryan Philippe.


J'aurais jamais cru dire ça un jour, mais Matthew McConaughey est finalement plutôt convainquant en avocat. Oui, c'est pas l'acteur du siècle dans ce genre de rôle certes, et il est loin de mérité l'Oscar du meilleur acteur pour ce film mais je sais pas il était vachement sympa. La Défense Lincoln est cependant en lui même un film plutôt moyen avec pas mal de longueur et tentant de se dépatouiller tant bien que mal avec une bonne histoire mais un twist final attendu. En fait c'est adapté du livre de Michael Connelly. Très bon écrivain à succès d'ailleurs (si vous avez jamais lu Créance de Sang c'est le moment de vous y mettre).

Michael Haller est avocat à Los Angeles. Habile, il est prêt à tout pour faire gagner les criminels de bas étage qu’il défend. Toujours entre deux tribunaux, il travaille à l’arrière de sa voiture, une Lincoln Continental. Ayant passé la plus grande partie de sa carrière à défendre des petits voyous minables, il décroche pourtant ce qu’il pense être l’affaire de sa vie : il est engagé pour défendre un riche play-boy de Beverly Hills accusé de tentative de meurtre. Mais ce qui semblait être une affaire facile et très rentable se transforme en redoutable duel entre deux maîtres de la manipulation…

La Défense Lincoln c'est un peu un film bateau et banal qui au final réussit à garder un peu en haleine son spectateur par son ambiance décontracté. On a presque envie de boire une tequila au bord d'une piscine en regardant ce film. C'est cool, pas de prise de tête et un peu d'action et de rebondissements. Le parfait piège pour ceux qui trouvent sympa McConaughey (ce n'est pas mon cas) et les fanas de procéduraux (mon cas).

Le développement de l'histoire est plutôt correct mais manque parfois d'impact. J'ai pas eu de choc en apprenant que le meurtrier c'était la mère de Louis par exemple ou bien même quand il y a des petites révélations qui font avancer l'histoire. Du côté casting il y a aussi Marisa Tomei. J'adore cette actrice depuis Le Journal de Ron Howard. Bref, on la voit vraiment pas assez dans ce film et c'est grandement dommage. Et puis il y a Ryan Phillippe, un acteur sympa qui a du talent et prouve une nouvelle fois ici qu'il est plutôt fort pour jouer le méchant.

Au final, ce film est pas du tout une découverte mais se regarde sans déplaisir. Si l'on aime les épisodes de New York Police Judiciaire, en voici un version longue, sans l'ambiance pesante mais plutôt avec le soleil californien. Parfois il y a des moments de latences mais l'ensemble, certes cousu de fil blanc, réserve quelques belles paroles et scènes avec un intérêt tout particulier si l'on veut voir ses stars de série préférées (Michaela Conlin de Bones, Bryan Cranston de Breaking Bad ou encore William H. Macy de Shameless).

Note : 4/10. En bref, ce film est trop correct voir même moyen pour déclencher le moindre écarquillement de stupéfaction.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article

D


Oui :s



Répondre
I


Il mérite un grand rôle au cinéma, triste nouvelle :-(



Répondre
D


Non car il est pas très présent non plus. Donc si c'est que pour lui, passe ton tour



Répondre
I


Le regarder uniquement pour Bryan Cranston, c'est une bonne idée ? 



Répondre