Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critique Ciné : La Nouvelle Guerre des Boutons, Barratier léger

12 Janvier 2012 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Critique Ciné

19797466.jpg

 

La Nouvelle Guerre des Boutons // De Christophe Barratier. Avec Laetitia Casta, Guillaume Canet et Kad Merad.


En septembre dernier sortait consécutivement l'un à la suite l'autre un remake de La Guerre des Boutons, film que tout le monde connaît (en principe) et qui l'a vu une fois dans sa vie (quand on est jeune adulte comme moi notamment). Christopher Barratier a pris le pari de faire un film inspiré uniquement de l'histoire originale en se déroulant dans les années 40 (alors que l'original se déroule dans les années 30), en pleine seconde guerre mondiale et donc avec des éléments supplémentaires et d'autres qui ne sont pas là. L'exercice s'est avéré laborieux mais ressemble de cette dégoulinade de sentiments, de musique omniprésente et de cette réalisation bateau un film sauvé par des jeunes comédiens qui arrive à être drôles et touchants à la fois. Le but de ce film n'est clairement pas de surprendre mais uniquement de divertir les enfants et de ce côté là, le film n'est pas mauvais car il réussi à ne pas être débile (les insultes de gosses, les bagarres enfantines, … tout ça ne fait que s'accumuler intelligemment pour donner un peu plus de teneur au film). Au fond, je n'ai pas encore vu le remake d'Alain Chabat (j'ai peur par contre là bas) mais celui de Barratier conserve tout de même une belle énergie pour les enfants.

Mars 1944. Alors que la planète est secouée par les soubresauts de la guerre mondiale, dans un petit coin d’une campagne française se joue une guerre de gosses… Car, depuis toujours, les gamins des villages voisins de Longeverne et Velrans s'affrontent sans merci. Mais, cette fois, leur guerre va prendre une tournure inattendue : tous les petits prisonniers se voient délestés des boutons de leurs vêtements, en sorte qu’ils repartent presque dénudés, vaincus et humiliés. Ce conflit porte désormais un nom : la "guerre des boutons". Et le village qui aura récolté le plus de boutons sera déclaré vainqueur… En marge de ce conflit, Violette, une jeune fille d'origine juive, fait battre le cœur de Lebrac, le chef des Longeverne. La véritable origine de Violette sera-t-elle dénoncée et découverte ?

L'histoire de cette "nouvelle" guerre des boutons ne change pas vraiment de celle de l'original, uniquement les histoires politiques (le maréchal, la gestapo, et de multiples histoires qui sont raccord avec la période historique dans laquelle Barratier a voulu placé son intrigue de base). Même si je ne suis pas sûr que cela ait changé quoi que ce soit de changer l'époque, on a de bons personnages comme Guillaume Canet très bon en professeur des écoles, ou encore Laetitia Casta plutôt convaincante (j'avais pourtant très peur du résultat mais je ne suis pas déçu). La grosse déception c'est Kad Merad, qui comme dans La Fille du Puisantier enchaîne les clichés autour de sa petite personne. Et encore pire, Gérard Jugnot, qui ne sert que d'accessoire à Barratier (comme si ce dernier était obligé de caser Jugnot dans tous ses films depuis qu'il a fait sa gloire dans Les Choristes). Le film est beau concrètement, les décors ne sont pas mauvais mais il manque un truc en plus. En effet, l'histoire a du mal à prendre. Au début ce n'est qu'un jeu de blagues autour de "couille molle" qui va se finir en guerre des boutons.

Alors que Barratier aurait pu donner à son film l'énergie vivante de l'original, on voit très bien que son but était avant tout de jouer au premier de la classe avec un film classique, joliment filmé, avec de beaux plans, bien larges (on film large avec lui), … La scène de bataille à la fin du film aurait d'ailleurs pu avoir plus d'envergure que cette simple idée d'une scène dite obligatoire. Le reste du film laisse donc la part belle aux enfants, et c'est sûrement ce qui fonctionne le mieux. Tous ne sont pas excellents mais on ne peut pas demander à des enfants d'être des acteurs parfaits (ce ne sont pas les futures Elle Fanning et Cie). Au final, Barratier livre un film passable avec des bons passages et d'autres où l'on sent qu'il manque clairement que chose. L'emprise du réalisateur sur son oeuvre se ressent trop, ce qui ne lui permet pas de sortir du cadre lisse et trop parfait d'un film qui n'arrive pas à être plus qu'un simple remake avec une ligne temporelle différente. Peut être que le prochain film de Barratier sera le bon car depuis Les Choristes c'est pas la joie…

Note : 5/10. En bref, une relecture sympathique de La Guerre des Boutons. Peut être un peu trop rose et édulcorée pour être vraiment passionnante en son entièreté.

Commenter cet article

Gelatinne 13/01/2012 12:48


Personnellement, je suis bien contente d'avoir plutôt regardé "la guerre des boutons" de Yann Samuell ;) J'hésitais entre regarder celui-ci ou bien la nouvelle guerre des boutons dont tu fais la
critique.


Comme j'adore perticulièrement le réalisateur Yann Samuell, je me suis décidée à regarder "la guerre des boutons" *_____* J'ai adoré !!! Au vu de ta critique, je ne regarderai sans doute pas la
nouvelle guerre des boutons alors ^^""" (je préfère ne pas être déçue étant donné que j'ai adoré le film de Yann Samuell)


Je ne peux néanmoins que te conseiller de tenter le remake de Yann Samuell ;)Le film est formidable et les enfants jouent vraiment juste *__*