Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critique Ciné : Le Hobbit 2, la désolation de Smaug

11 Décembre 2013 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Critique Ciné

21055250_20131106114016251.jpg

 

Le Hobbit 2 : La Désolation de Smaug // De Peter Jackson. Avec Martin Freeman, Benedict Cumberbatch et Richard Armitage.


Qu’on se le dise avant de commencer, Le Hobbit 2 est une vraie déception. Le film accumule toutes les erreurs du premier volet pour en faire quelque chose de désolant tant sur le point visuel que sur le point scénaristique. Car oui, le film est aussi beau qu’un épisode de Once Upon a Time et quand on sait que derrière il y a 250 millions de dollars, on était en droit d’attendre quelque chose de plus léché. Surtout que Peter Jackson avait réussi à faire quelque chose de sympathique avec le premier volet. Même en étant indulgent cela reste tout de même très faiblard. Mais bon, c’est à mon sens (et heureusement pour vous) le plus gros problème du film. Je n’ai pas été tenté d’aller voir ce second volet en 3D (comme ce fût le cas pour le premier) et je pense que j’ai bien fait. Dans tout cela il y a une galerie de personnages assez sympathiques et notamment entre Bilbon Sacquet. Ce dernier, toujours incarné par Martin Freeman, reste l’un des vrais atouts de ce film. A la fois attachant et amusant, le personnage n’en fait jamais des tonnes mais délivre ce que l’on attend de plus (sauf les moments où il met l’anneau qui sont des déserts visuels effarants - j’ai l’impression de voir les visions de l’héroïne d’Unforgettable -).

Les aventures de Bilbon Sacquet, paisible hobbit, qui sera entraîné, lui et une compagnie de Nains, par le magicien Gandalf pour récupérer le trésor détenu par le dragon Smaug. Au cours de ce périple, il mettra la main sur l'anneau de pouvoir que possédait Gollum...

Peter Jackson n’était donc pas très inspiré pour cette nouvelle adaptation de Tolkien mais bon, on ne peut qu’être heureux de retrouver Legolas toujours incarné par le charmant Orlando Bloom (qui m’a récemment surpris par sa prestation dans Zulu) ou encore de voir Evangeline Lilly dans le rôle de Tauriel, une elfe. Dans cette marmite pleine de fantastique il y a tout un tas de petites histoires qui viennent toutes plus ou moins rejoindre la grande. La plus excentrée de l’épisode de la saga est celle de Gandalf. D’ailleurs, je n’ai pas lu les livres donc je dois avouer que j’ai du mal à comprendre pourquoi avoir mis le personnage à l’écart de la sorte. Mais bon, j’ai envie de voir où tout cela va nous emmener dans le troisième et dernier épisode. Car oui, parce que le premier volet était un immense succès, Peter Jackson et ses équipes ont décidé que la seconde partie du livre serait découpé en deux films. Une très mauvaise idée à mon humble avis étant donné qu’il y a pas mal de choses dans ce second volet qui ne nécessitait pas forcément tant d’attention (et notamment par rapport aux libertés qui ont été prises apparemment avec l’histoire).

La déception est donc de mise. Surtout que le tout devient assez rapidement illisible, mélangeant tout un tas de choses sans que le film ne cherche réellement à faire le lien avec quoi que ce soit. C’est légèrement dommage car j’aurais bien aimé que Le Hobbit 2 prenne le meilleur du premier pour faire quelque chose de beaucoup plus mémorable et grandiose. On est très loin de la trilogie du Seigneur des Anneaux et pourtant Le Hobbit 2 est beaucoup plus récent et bénéficie donc de technologies plus au point. Mais rien ne fait, dès que l’on commence à entrer dans des vieux palais délabrés, on a l’impression de se retrouver dans un vieux jeu vidéo d’arcade sur PC. Les graphismes sont vraiment immondes par moment (et je mets au défit quelqu’un de me dire le contraire). Cela gâche le plaisir que j’aurais certainement pu prendre. Car le but de Le Hobbit 2 est également d’en prendre plein la vue mais là c’est assez raté (je n’oublie pas la scène dans l’eau et ses incrustations dégueulasses). Donc voilà, pas de quoi vouloir défendre bec et ongles une suite désolante.

Note : 4/10. En bref, entre une histoire qui patauge par moment et des effets spéciaux particulièrement douteux, Le Hobbit 2 est une vraie déception.

 

Date de sortie : 11 décembre 2013

Le Hobbit : La desolation de Smaug - bande annonce VOST officielle

Commenter cet article

delromainzika 19/12/2013 11:31


@Victor : J'ai déjà expliqué plusieurs commentaires plus haut que j'ai mélangé avec l'adaptation qui devait être faite en 2 films et qui a ensuite été ramenée à 3 films. J'ai juste oublié de
corriger entre temps.

Victor 15/12/2013 20:44


Difficile de prendre cette "critique" au sérieux quand tu prétends que le livre a été écrit en deux volumes...
Pour moi cet épisode du Hobbit est bien supérieur au premier qui était absolument catastrophique... Comme quoi les goûts et les couleurs ! 

Vivalie 13/12/2013 20:57


Je te trouve un peu injuste avec le film, même si certains passages comme les araignés ou l'or fondu ne sont pas parfaits et que l'on voit le numérique, Smaug est une pure merveille, il est
époustouflant, je ne comprends pas comment tu peux le comparer à OUAT, là c'est carrément insultant pour les gens qui l'ont réalisé, il est plus vrai que nature et surtout on ne le voit pas trois
secondes, on le voit sous toutes les coutures ! 

Jak 12/12/2013 22:39


Rien que pour SMAUG les FX sont magiques.

4evaheroesf 12/12/2013 22:08


La 3D : inutile...


Bilbo : Martin Freeman joue le rôle à la perfection !


Beorn : trop court !


La foret noire : Ambiance glauque mais les araignées...


Legolas : oui mais non, sympa de le revoir mais il est juste là pour tuer...


Tauriel : bonne innovation mais je me serais passé de la love story...


Gandalf à Dol Guldur : j'ai bien aimé mais en même temps... 


Bard : sympa mais l'intrigue en ville m'a ennuyé...


Smaug : un des plus beaux dragons et je l'ai adoré face à Bilbo !


"aussi beau qu'un épisode de OUAT" : quelle insulte !


Les effets spéciaux de Sinbad ou Atlantis sont mieux que OUAT ! 


C'est sûr qu'à certains moments comme l'or fondu c'était spécial...


Bilan : mieux que le 1 mais trop long, trop d'effets cheap, trop scènes et de personnages inutiles.