Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critique Ciné : Le Passé, histoire de sentiments

16 Septembre 2013 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Critique Ciné

21010314_20130604174853439.jpg

 

Le Passé // de Asghar Farhadi. Avec Bérénice Bejo, Tahar Rahim et Ali Mosaffa.


Après le magnifique et troublant Une Séparation (justement récompensé à travers le monde), Asghar Farhadi est de retour avec Le Passé, un thriller sentimental particulièrement prenant qui joue avec la simplicité de ses personnages et de ses scènes pour donner de l'ampleur à son récit. Un récit qui parvient peut devenir anxiogène mais il faut bien avouer que les trois interprètes brillent par leur présence et notamment Bérénice Bejo (The Artist) ou encore Tahar Rahim (Gibraltar). Un duo qui fonctionne à merveille et parvient à faire vivre des sentiments au spectateur. Bien que moins bon que Une Séparation (qui était tout de même un vrai choc dont il m'a été difficile de me remettre), le film joue avant tout avec le jeu sans faille de ses acteurs et la manière dont ils sont dirigés. On sent que Asghar Farhadi gère son histoire de façon millimétrée mais d'un autre côté on a aussi l'impression que les acteurs sont eux-mêmes et qu'ils ne tentent pas de nous tromper avec leurs personnages. C'est tout simplement magnifique.

Après quatre années de séparation, Ahmad arrive à Paris depuis Téhéran, à la demande de Marie, son épouse française, pour procéder aux formalités de leur divorce. Lors de son bref séjour, Ahmad découvre la relation conflictuelle que Marie entretient avec sa fille, Lucie. Les efforts d'Ahmad pour tenter d'améliorer cette relation lèveront le voile sur un secret du passé.

Durant près de deux heures on en prend plein les yeux sans se rendre compte que l'on a passé autant de temps devant son écran. C'est tout bonnement une claque dans le sens où en plus de ça Asghar Farhadi ne tombe pas dans les clichés parisiens (ce qui peut-être l'erreur des étrangers qui tournent à Paris - et notamment les américains -). La prouesse est donc là. Le Passé est un film véritablement surprenant et je me demande ce que celui-ci nous réserve par la suite pour son prochain film. En tout cas, Le Passé est un film qui au premier abord est assez étrange. Je ne m'attendais pas du tout à ce qu'il traite cette histoire sur cet angle là. Petit à petit, Le Passé parvient à me donner des frissons et même à m'émouvoir. C'est aussi un beau film, assez délicat qui ne tente jamais de tromper le spectateur avec des effets de style. Impressionnant tout de même de se dire que le réalisateur n'est pas tombé dans une tonne de clichés parisiens.

L'intimité de Le Passé parvient à me toucher et surtout à me plonger encore plus dans ce film. Mais derrière le côté assez tendre de ce film se cache un coeur volcanique qui vrombit sans remords. Présenté au dernier Festival de Cannes, ce film représente aussi ce que le cinéma français a perdu. Certes, Farhadi n'est pas français mais il film Paris d'une façon que la France a perdu. On a l'impression aujourd'hui que l'on fait du cinéma carte postale alors que l'on est tout de même un pays qui n'a pas besoin de ça. Le Passé, derrière sa simplicité et son casting trois étoiles donne envie de voyager avec eux dans cette terrible aventure. Tahar Rahim, révélation du film surprend derrière ce personnage particulièrement troublant. Bérénice Bejo tente de rester elle-même avec un personnage qui demande énormément de sa personne. Je regrette finalement que le film dure aussi peu de temps (deux heures c'est assez court).

Note : 9/10. En bref, un film qui représente la quintessence du cinéma car derrière cette simplicité troublante se cache quelque chose de magnifique et frissonnant.

Date de sortie : 17 mai 2013

Commenter cet article