Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critique Ciné : Le Rite, le film qui irrite et n'a aucun mérite...

29 Mai 2011 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Critique Ciné

19679173.jpg


Le Rite // De Mikaël Hafstrom. Avec Anthony Hopkins et Colin O'Donoghue.


Dans le genre film d'exorcisme, celui ci fait aussi de mauvaise idée. C'est trop simple, la BO est redondante (me rappelant un film du même genre), Rome n'est pas assez mis en valeur, la prestation des acteurs est là mais les dialogues s'engouffre dans le vide, comme si l'on tentait dans dire des tonnes pour nous laver le cerveau comme on lave ces gens d'un être démoniaque. Alors ce film n'est pas horrifique, bien au contraire, j'ai eu du mal à croire aux scènes bien que réaliste mais manquant d'un poil d'efficacité. Sans parler de la film, prévisible et tellement facile. Par ailleurs, ardu ce film à comprendre, j'ai de la chance d'avoir fait italien au lycée…

Le jeune séminariste américain Michael Kovak se rend au Vatican pour y étudier les rites de l’exorcisme. Féru de psychologie, il nourrit de sérieux doutes à l’égard de ces pratiques anciennes, et juge que la «possession» relève de la psychiatrie plutôt que de la démonologie. Il se heurte périodiquement à ses formateurs jusqu’au jour où ceux-ci l’adressent au Père Lucas, ecclésiastique légendaire qui a pratiqué avec succès des centaines d’exorcismes. Au contact de ce mentor au comportement abrupt et déroutant, Michael commence à se déprendre de ses préjugés. Un cas se présente bientôt à lui, dont la violence terrifiante va le forcer à se remettre en question…

Je vais commencer par ce qui m'a irrité. C'est bien beau de vouloir nous faire un film sur les exorcismes mais c'est pas parce qu'on vomi des clous que je vais y croire et surtout avoir peur. Pas de tordage de cous à 180 degré ou de vomi bien dégoutant, c'est peut être pour coller à l'hypothèse du jeune Michael qui ne croit pas à la possession sauf qu'il a tord. Forcément. C'est donc une histoire sans surprise qui n'a pas besoin de décodeur pour être comprise. Par ailleurs, le baratin catholique de l'exorcisme c'était un peu tau much, trop dans l'explicatif aussi le film, moins dans l'application. Dommage.

Cependant il y a quand même une réjouissance, c'est le duo incarné par Hopkins et O'Donoghue. J'aurais cru retrouver un peu de Hannibal dans ce film quand j'ai su qu'il y avait un peu de Rome dedans mais non, rien. Je garde quand même cette revisite de Rome à la manière du film, très peu intéressante au final, et trop carte postale. Même si je reste sur ma fin avec la dernière scène trop rapide (quand on voit le temps que l'on passe sur l'exorcisme de cette femme enceinte, c'est juste indécent), j'ai trouvé l'ambiance pesante intéressante. C'est loin d'être le meilleur compliment mais il faut chercher les points forts là où il y en a et c'est bien entretenu quand il n'y a pas de grandes musiques qui engouffrent le tout dans un n'importe quoi sidéral.

Note : 3/10. En bref, mis à part les prestations des deux têtes d'affiche, le film est bien mauvais.

Commenter cet article

inthecrazyhead 09/06/2011 13:03



Je l'ai trouvé pas mal mais sans plus. L'idée de voir un film sur un prêtre (un aspirant prêtre plutôt) en mal de foi et ne croyant pas aux exorcisme promettait quelque chose de nouveau, un film
intéressant mais au final, cela ne change pas grand chose ... Les deux têtes d'affiches s'en sortent bien mais qu'ils soient là ou non, le film n'aurait pas gagné en intérêt tant le scénario est
mince, lourd et peu prenant. Dommage car il y avait de belles promesses ...