Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critique Ciné : Les Âmes Vagabondes, belle médiocrité

24 Avril 2013 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Critique Ciné

20474076

 

Les Âmes Vagabondes // De Andrew Niccol. Avec Saoirse Ronan, Jake Abel et Max Irons.


Ce dont j'avais peur avec Les âmes vagabondes au premier abord c'est de Stephanie Meyer, l'auteur du livre adapté par Andrew Niccol. Disons que sa saga des Twilight, bien qu'elle soit divertissante à lire, n'était pas ce qu'il y avait de plus réussi au cinéma. Mais ce qui m'a rassuré c'est Andrew Niccol justement dont j'ai adoré Bienvenue à Gattaca. Je savais que je pouvais lui faire confiance pour mettre Les âmes vagabondes en scène de façon correcte. Et c'est ce qu'il a fait. Il a donné à l'histoire (dont je n'ai pas encore lu la version papier) un ton si particulier qui fait toute son originalité. Et puis il faut dire que ce film me prenait par les sentiments étant donné que je suis un grand fan de science fiction. Le gros problème de Les âmes vagabondes cependant, car oui il y a en a un, c'est le fait que l'histoire connait réellement un creux passé la première demi heure. Cela casse complètement le rythme alors que je suis certain qu'ils auraient pu faire en sorte de donner à ces scènes de mièvrerie un sens bien plus important, ou leur donner une rythmique plus consistante.

La Terre est envahie. L’humanité est en danger. Nos corps restent les mêmes, mais nos esprits sont contrôlés. Melanie Stryder vient d’être capturée. Elle refuse cependant de laisser place à l’être qui tente de la posséder. Quelque part, caché dans le désert, se trouve un homme qu’elle ne peut pas oublier. L’amour pourra-t-il la sauver ?

Le récit de Les âmes vagabondes est assez classique en soit. Il n'y a pas de grande histoire complexe mais tout se joue surtout dans les sentiments. D'un côté vis à vis de notre héroïne qui se retrouve avec une âme d'extra terrestre. On sent que Stephanie Meyer est passée par là. En effet, en jouant avec le conflit intérieur de son héroïne, ce récit de science fiction se transforme alors en légère histoire d'amour vagabonde pas nécessairement intéressante. Je ne suis pas fan de ces histoires d'amour qui tirent sur l'ambulance. De plus, le côté plus politique est trop délaissé durant le creux de la vague et la seconde partie du film. Cela devient alors un sujet très secondaire. J'ai récemment lu une interview de Stéphanie Meyer qui racontait qu'elle allait écrire une suite à Les âmes vagabondes. Je ne suis pas contre mais uniquement si elle donne plus de structure à son récit et évite de se concentrer uniquement sur l'aspect romantique. Il n'y a pas que des histoires d'amour. Surtout que comme je vous le disais plus haut, il y a du potentiel.

On sent donc que le scénario manque parfois de maturité. Mais ce n'est pas pour autant qu'Andrew Niccol ne parvient pas à lui donner une certaine sensibilité. Contrairement à Twilight qui ne parvenait pas vraiment à laisser échapper les émotions de chacun des personnages, Les âmes vagabondes m'a pas mal ému. Sans me faire pleurer, j'ai trouvé la scène de la cure d'une femme sous l'emprise de l'âme d'un extra terrestre assez bien fichue. La bande originale colle en plus de cela au film et le plaisir est donc entier. Ainsi, Les âmes vagabondes était parfois un peu trop juste pour décoller totalement et nous offrir un récit de science fiction à la hauteur de ses ambitions. Andrew Niccol fait de son mieux pour offrir au film un charme singulier que j'ai beaucoup aimé (mais étant un grand fan de Bienvenue à Gattaca ce n'était pas difficile). Sans compter que Les âmes vagabondes reste bien trop concentré sur son héroïne et laisse alors sur son passage échapper de très bonnes idées (le personnage de Lacey par exemple que l'on ne verra que par intermittences, ou Jeb dont le rôle est pourtant important mais le récit n'en donne pas l'apparence).

Est-ce encore temps par ailleurs de saluer Saoirse Ronan que j'ai découvert il y a quelques années dans Lovely Bones et qui n'a pas démérité encore une fois au cinéma. Dans un rôle bien moins complexe mais tout aussi torturé, la jeune actrice délivre une bien jolie performance qui m'a rappelé assez rapidement Jennifer Lawrence dans Hunger Games.

Note : 5/10. En bref, un récit de science fiction se concentrant bien trop longtemps sur son héroïne et ses états d'âme alors qu'ailleurs il y a une réflexion intelligente qui nous attend. Fort heureusement Andrew Niccol vient en aide à un scénario clairsemé de par une mise en scène élégante et sobre.

Commenter cet article

delromainzika 25/04/2013 11:49


Là par contre je ne comprends pas ce que tu peux reprocher à la réalisation. Les décors sont magnifiques, et Andrew Niccol montre toute l'ampleur des décors comme il avait pu le faire avec
Bienvenue à Gattaca. C'est à l'égal de ce que l'on peut attendre, visuellement, d'un film de SF de ce genre.

Pixy 25/04/2013 11:23


Non c'est clair que lire un livre pour en apprécier le film n'est pas indispensable. J'ai vu les 4 premiers ( partie 1 ) de Twilight sans avoir lu les livres et je n'avais pas pour autant
apprécié les films pour ce qu'ils étaient. J'ai pris le temps de les lire en attendant la sortie de la partie 2 et pour une fois, le film, pour un passage seulement, a été bien meilleur que le
livre. Je parle de l'ajout du combat bien entendu ! Mais bref.


Saoirse n'est pas une mauvaise actrice. Je l'avais déjà vu dans le film "Reviens moi" où je l'aurai bien baffé d'ailleurs mais bon. C'est vraiment la réalisation qui me déçoit. Des éléments
importants ne sont pas cités et fausse la compréhension du film. Je prends l'exemple le plus flagrant à mes yeux. La relation Jared/Gaby/Melanie. A mes yeux, le film ne pousse pas assez loin la
réfléxion sur les sentiments de Gaby pour nous faire comprendre, qu'au travers des souvenirs de Melanie, elle en tombe aussi amoureuse. Là on a juste l'impression qu'il est plus ou moins
important pour elle car elle sait que Melanie l'aime et voulait le retrouver. Enfin, je ne sais pas si tu comprends ce que je veux dire. :)

delromainzika 25/04/2013 11:09


Il est prévu que je lise en livre.


 


Ensuite pour te répondre, je ne pense pas qu'il soit obligatoire pour juger un film d'avoir lu le livre dont il est adapté. Je jugé le film comme un film normal, sans le souci de l'adaptation. Je
suppose que si tu vas voir Avengers et cie, tu ne t'es pas tapé tous les comics pour savoir si c'est fidèle ou non aux personnages ^^ C'était très bien mis en scène (Niccol est top), et Saoirse
était top elle aussi :) Après je sais que quand j'ai lu le livre j'ai du mal à ne pas faire l'amalgame mais bon. J'avais tenté de juger Hunger Games comme un film (alors que j'avais lu le livre).
Disons que je suis aussi  là pour conseiller des films et tout le monde n'aura pas forcément envie d'aller plus loin et lire le livre :)

Pixy 25/04/2013 10:57


La critique que tu fais du film n'est pas mauvaise mais elle aurait été meilleure si tu avais lu le livre. J'ai d'abord lu le livre puis vu le film est franchement, c'est une très mauvaise
adaptation. Comme tu dis, l'histoire se concentre trop sur Melanie/Gaby alors que dans le livre, les autres personnages sont importants, voient leur sentiments développés. Alors que le livre a su
m'émouvoir au point de verser une petite larme, le film m'a totalement laissée de marbre. C'est un gros raté à mes yeux. Et puis, trop de passages du livre sont passés sous silence, les
personnages bien trop différents entre le livre et le film. Je prends l'exemple de la Traqueuse qui est sensée être petite, noire et hargneuse dans le livre alors que dans le film on se retrouve
avec une grande blonde dont le rôle est un peu mitigé. Bref, je te conseille vraiment de lire le livre qui donne beaucoup moins l'impression de n'être qu'une romance. On ressent beaucoup mieux le
combat intérieur entre Melanie et Gaby, leur fusion, leur déchirement.

Marie 25/04/2013 01:15


Je viens de le voir et je pense vraiment que bien que ton analyse soit bonne, si tu avais lu le livre tu aurais été moins tolérant et plus qualifié cette triste adaptation de massacre. Enfin, si
on le prend avec humour ce film est si ridicule qu'il y'a moyen de bien rire. (Ce que l'ensemble des spectateurs faisaient... Pas sure que c'était le résultat attendu....)