Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critique Ciné : Les Aventures de Tintin : Le secret de la Licorne...

1 Novembre 2011 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Critique Ciné

19798422.jpg

 

Les Aventures de Tintin : Le Secret de la Licorne // De Steven Spielberg. Avec Jamie Bell, Andy Serkis et Daniel Craig.


Steven Spielberg qui s'attaque à un monument de la BD européen alias Tintin c'était sujet à toutes les controverses. Forcément le film était déjà raillé dès les premières annonces de casting, ou encore de l'histoire qui allait être adaptée, sans parler bien sur de l'américanisation du prototype qui en faisait rougir plus d'un. Sauf que tout ces gens avaient tords. Enfin, je suis certains que des critiques - pour se donner bon genre - ont dit c'est de la merde. Moi personnellement j'ai adoré. Alors certes ce n'est pas totalement parfait mais il y a toujours cet esprit, celui qui m'avait plongé près de quinze ans plus tôt dans les albums de la célèbre BD pour ne jamais en ressortir, si ce n'est encore plus fan. A défaut d'être le film ou l'adaptation du millénaire, Spielberg rend à Tintin son charme, et lui laisse les quelques bonnes choses qui en faisait un vrai phénomène - et en fait un encore de nos jours -. C'est comme retrousser les manches et activer la machine à remonter le temps, j'ai revu mon enfance, moi lisant ces oeuvres d'un génie de la BD d'aventures : Hergé.

Parce qu’il achète la maquette d’un bateau appelé la Licorne, Tintin, un jeune reporter, se retrouve entraîné dans une fantastique aventure à la recherche d’un fabuleux secret. En enquêtant sur une énigme vieille de plusieurs siècles, il contrarie les plans d’Ivan Ivanovitch Sakharine, un homme diabolique convaincu que Tintin a volé un trésor en rapport avec un pirate nommé Rackham le Rouge. Avec l’aide de Milou, son fidèle petit chien blanc, du capitaine Haddock, un vieux loup de mer au mauvais caractère, et de deux policiers maladroits, Dupond et Dupont, Tintin va parcourir la moitié de la planète, et essayer de se montrer plus malin et plus rapide que ses ennemis, tous lancés dans cette course au trésor à la recherche d’une épave engloutie qui semble receler la clé d’une immense fortune… et une redoutable malédiction. De la haute mer aux sables des déserts d’Afrique, Tintin et ses amis vont affronter mille obstacles, risquer leur vie, et prouver que quand on est prêt à prendre tous les risques, rien ne peut vous arrêter…

Bien sûr que Spielberg et son histoire avec Tintin est touchante, sa découverte aussi. Je pense que la volonté de réalisateur est indéniablement excellente, de faire découvrir aux jeunes américains - et aux plus grands - un univers qu'ils ne connaissent pas encore. La féérie de ce monde là aurait pu ne jamais être réadaptée au cinéma - les VHS que j'ai dans mon placard des dessin animés sont les témoins d'une réussite qu'il était difficile de faire revenir -. Sauf que que Spielberg signe ici une relecture intéressante du Secret de la Licorne, tout en surfant un peu sur ses connaissances en terme de films d'aventures - la trilogie Indiana Jones, en sortant de celle là le 4 volontairement - pour nous faire un film grand public mais ouvrant les portes d'une façon moderne et passionnante du monde de Tintin. Je pense notamment au générique du film - et c'est rare ce genre de générique de nos jours au cinéma afin de faire gagner du temps au spectateur - était déjà excellent et nous met en condition.

Les fans de la BD seront donc ravis de retrouver leurs héros sur grand écran. Appréciable dans une ambiance parfaite - je l'ai vu en IMAX, et en 3D même si cette dernière n'apporte pas forcément grand chose, elle était bien employée - au cinéma, le coup de crayon du dessinateur célèbre toujours intacte, on a droit à un vrai conte, un divertissement de haute voltige, sans temps de pause qui permet à Spielberg de signé l'un des meilleurs films de sa carrière. Il n'a pas besoin d'être ou pompeux ou ennuyeux, Spielberg peut aussi faire du divertissement pour enfants et jeunes adultes et le réussir. Faute à un scénario de Steven Moffat (Sherlock, Doctor Who) et Edgar Wright, on voit tout de suite que la plume ravi les images. Une belle performance qui derrière cette magnifique utilisation de la motion capture tend à prouver toute la prouesse du réalisateur pour un autre monde.

Note : 9/10. En bref, un succulent divertissement, de qualité au scénario tricoté par des maîtres et réalisé de façon à ne pas dénaturer le film. Réussi.

Commenter cet article