Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critique Ciné : Les Chèvres du Pentagone, une dépouille du cinéma !

13 Avril 2010 , Rédigé par Ca Deborde De Potins ! Publié dans #Critique Ciné

chevres_grd.jpg

 

Les Chèvres du Pentagone // De Grant Heslov. Avec George Clooney.

 

Un film complètement barré qu'est Les Chèvres du Pentagone et voilà, on nous plonge dans un univers qu'on aurait jamais cru possible. On adhère ou pas, c'est en tout cas ici, le cas du club frustrés des fans de cinéma. George Clooney est au sommet aux côtés d'un Ean McGregor qui reste tout de même un excellent acteur qui performe sous art comme un vrai chef.

Premier bon point du film, l'idée de ce film tout simplement. En effet, j'aurais jamais cru possible que celle ci soit tirée de faits réels quand on m'en a parlé, j'ai eu peur. Créer une armée de surhumains pour faire une guerre d'un autre genre chez les ennemis : une guerre psychologique. Ces américains ils sont parfois au delà du possible car franchement aller imaginer que l'on peut devenir surhomme du jour au lendemain psychologiquement, c'est pas donner. J'ai du mal à trouver le pourquoi du comment mais la manière dont est traîtée l'histoire est vraiment parfaite.

Second bon point du film, son casting 5 étoiles : George Clooney, Ewan McGregor, Jeff Bridges et le non moins très fort Kevin Spacey. Dans l'affiche du film on nous parle de cette chèvre, sujet un peu acoustique du film qui le rend un peu barré de ce côté là. J'adore. En tout cas, la chèvre est donc la 5ème étoile d'un beau casting. Leur sens de l'humour y est exploité au nec plus ultra et c'est certainement ce qui m'a fat prendre mon pied de la comédie sur ce film que j'ai découvert par hasard. Ce côté déjanté qu'a le film le rend complètement impossible et c'est ça certainement là ou le bas blesse car je ne trouve pas que l'histoire en elle même est un quelconque fond.

J'ai cru un instant voir un film des Frères Coen, ne sachant pas avant qui avait réalisé ce film et une sorte de flashback vers Burn After Reading. Les Chèvres du Pentagone nous prend pour des demeurés, nous faisant découvrir que les humains sont capables d'autres choses que d'être des clampins qui servent à rien. Je trouve cette histoire de "l'apologicrasie" une véritable révolution et d'une drolerie implacable. J'adore, j'adore, j'adore... et même plus, j'adore encore et encore.

 

Note : 8/10. En bref, une vraie petite révélation cinéma de ces derniers temps. A voir absolument et vite fait avant sa disparition des salles françaises.

Commenter cet article