Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critique Ciné : Les Derniers Jours, le virus de la panique

28 Juillet 2013 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Critique Ciné

21017652_20130704170008512.jpg

 

Les Derniers Jours // De Alex Pastor et David Pastor. Avec Quim Gutiérrez et José Coronado.


Les frères Pastor, déjà à l'origine du très sympathique Infectés, se retrouvent cette fois-ci en Espagne et plus particulièrement à Barcelone pour Les Derniers Jours, un film post-apocalyptique où le monde a peur de sortir dehors. Si l'idée de base de ce film n'est pas mauvaise et parvient au contraire à nous offrir quelques moments plutôt efficaces, on peut regretter le fait que cela manque clairement de moyens. Le film ne parvient donc pas à avoir l'ambition visuelle de ce que l'on nous promettait sur le papier. Du coup, l'histoire avance parfois de façon un peu étrange (notamment la scène dans le métro qui ne sert strictement à rien si ce n'est créer une scène d'action sans intérêt) et sans que cela soit forcément cohérent. On peut donc saluer l'idée, mais pas nécessairement son développement. Le plus gros problème étant que Les Derniers Jours ne pousse pas suffisamment loin son sujet.

Depuis la propagation d’un étrange et foudroyant virus, le monde est devenu terrifiant : sortir est désormais impossible. Dans leurs maisons, leurs bureaux, les gares, les gens sont condamnés à vivre cloitrés et doivent se battre pour leur survie. A Barcelone, Marc, piégé dans son bureau, se retrouve séparé de sa femme Julia. Contraint de faire équipe avec Enrique, son pire ennemi, il part à sa recherche dans les entrailles de la ville …

Au-delà d'un manque d'ambition démontré au travers des moyens, Les Derniers Jours parvient malgré tout à nous offrir de bons moments comme l'attaque du supermarché qui restera sans aucun doute la meilleure scène du film. Une scène qui prend le spectateur aux tripes comme il le cherchait dès le début. La mise en place de l'histoire laisse au spectateur l'occasion de se poser des questions et de se demander ce qu'il peut bien se passer. On peut également saluer les rues de Barcelone complètement vidées laissant au spectateur l'occasion de mesurer un peu plus l'ampleur de "El Panico", le fameux virus. Quim Gutiérrez que j'avais déjà pu voir il y a quelques années de ça dans la série Génésis sur M6 ou encore dans le film Azul parvient malgré tout à nous donner envie de découvrir ce que le destin du personnage peut bien encore nous réserver. La portée du film n'est pas suffisamment forte pour transformer certaines scènes en véritables moments (comme la pluie par exemple).

Les frères Pastor manquent donc de moyens et c'est dommage. Je pense que le sujet de Les Derniers Jours aurait pu faire un très bon film post-apocalyptique étant donné que celui-ci change de ce que l'on a l'habitude de voir. On ne ressent donc pas totalement le sentiment de panique que les personnages peuvent ressentir. La relation entre Marc et Enrique par exemple n'est pas le genre de choses auxquelles on a envie de s'attacher (ils se détestent dans la vie de tous les jours et leur relation n'est pas suffisamment explorée pour réellement nous prendre aux tripes). Ainsi, Les Derniers Jours est un film qui aurait pu être bon et qui finit en eau de boudin à cause d'un manque cruel de moyens. La question que je me pose cependant c'est qu'est ce que les frères Pastor vont nous offrir la prochaine fois étant donné qu'ils semblent adorer les films de virus (leur premier film était Infectés).

Note : 4/10. En bref, camouflé derrière un manque cruel de moyens et d'ambition, Les Derniers Jours déçoit et ce malgré un sujet fondamentalement intéressant qui délivre malgré tout quelques bonnes choses.

Commenter cet article