Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critique Ciné : Les Invincibles, film de boules

1 Mars 2014 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Critique Ciné

237899.jpg

 

Les Invincibles // De Frédéric Berthe. Avec Gérard Depardieu, Virginie Efira et Atmen Kélif.


Après avoir joué avec les Turf, Gérard Depardieu et Edouard Baer se retrouvent pour Les Invincibles (il s’agit d’ailleurs de la quatrième fois que les deux acteurs tournent ensemble au cinéma). Dans le genre comédie française, Les Invincibles est loin d’être ce qui se fait de pire mais c’est aussi très loin d’être ce qui se fait de mieux. Disons qu’il y a une certaine humilité derrière ce film, bien loin des grosses productions qui veulent en mettre plein la vue à tout prix (Turf en faisait partie). J’ai d’ailleurs appris que c’est grâce à Gérard Depardieu que le film à vu le jour. Ce n’est pas la première fois que l’acteur permet à de petits films de vivre (il avait notamment accepté de jouer dans Mammuth gratuitement afin que le film puisse être fait). On peut dire pas mal de choses sur cet acteur mais en tout cas pas celui de soutenir le cinéma. Pourtant le film n’est pas vraiment réussi. Disons qu’il manque tellement de choses mais ne tombe pourtant pas dans le chauvinisme et ses clichés. Car la pétanque avait clairement de quoi nous jouer les violons du marseillais et son Pastis avec les Cigales qui chantent pour rythme ses lancés de boules.

L'annonce d'un tournoi international de pétanque organisé par le célèbre Darcy, va bouleverser la vie de Momo, et réveiller ses rêves enfouis par les aléas de la vie: devenir champion et vivre de sa passion. Galvanisé par sa rencontre avec Caroline, Momo va faire la paix avec lui-même et affronter les préjugés. Déclassés, rejetés, cabossés, ils sont devenus : Les Invincibles.

Ce qui est dommage dans Les Invincibles c’est de voir un sujet intéressant gâché par le manque clair de substance. Disons que le film en lui-même manque d’un ingrédient essentiel pour faire une bonne comédie : la finesse. Sans tomber dans les clichés, le film s’embourbe dans une histoire qui évolue de façon assez mécanique. Pourtant, Gérard Depardieu, non dénué d’autodérision (notamment quand il s’agit de demander asile à l’Algérie) et puis le film est doté d’une belle brochette d’acteurs : Edouard Baer, Daniel Prévost, Virginie Efira, Simon Abhkarian et Atmen Kélif mais voilà, c’est fait sans grande conviction. Les bases de l’histoire sont intéressantes mais la manière dont cela est fait copie-colle les codes de la comédie française alors qu’il aurait fallu justement les contourner pour faire un film plus original, plus libre. Surtout que le message d’Atmen Kélif (co-scénariste du film) est un vrai message de tolérance. Mais voilà, ce message est mis en avant de façon assez lourdingue alors du coup le spectateur ne peut pas totalement l’apprécier à sa juste valeur.

Frédéric Berthe (Kaboul Kitchen, Hollywoo, RTT) met tout cela en scène de la manière la plus lisse possible. Certes il faut beau, il faut chaud mais qu’est ce que c’est ennuyeux de voir des comédies usant encore et toujours de ces mêmes codes. Les Invincibles a beau ne pas être le pire film du réalisateur (il a tout de même fait Nos 18 Ans ou encore RTT), je pense qu’il aurait pu faire quelque chose de légèrement plus ambitieux là aussi. D’autant plus qu’il ne cherche pas à faire un film à grand renfort de moyens mais la recherche de la simplicité se heurte encore une fois au fait que Les Invincibles préfère se concentrer sur la compétition plutôt que sur le reste de l’histoire. Je ne vais malgré tout pas bouder totalement ce film qui fait preuve d’une bonne ambiance amicale. On sent d’ailleurs que Gérard Depardieu s’est investi dans ce film et c’est une bonne chose. Sans compter le fait que dans le genre films de compétitions en tout genre, Les Invincibles surclasse Turf ou encore Les Seigneurs.

Note : 4/10. En bref, j’ai un peu les boules.

Date de sortie : 18 septembre 2013

Commenter cet article