Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critique Ciné : Les Marches du Pouvoir, intronisation nec plus ultra

3 Décembre 2011 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Critique Ciné

19806486.jpg

 

Les Marches du Pouvoir // De George Clooney. Avec Ryan Gosling et George Clooney.


Depuis que Clooney est passé derrière la caméra, on peut dire que son parcours est plutôt bon. Je n'ai rien à lui reprocher et d'ailleurs, j'ai toujours une certaine hâte à l'idée de ce qu'il pourrait bien nous proposer de nouveau. Avec Les Marches du Pouvoir (ou The Ides of March en VO), il nous propose un drame politique intéressant et au casting ébouriffant. Mettant au premier plan Ryan Gosling, la nouvelle coqueluche du cinéma américain, le film se donne déjà des fleurs. La réussite de ce film tient surtout à la sobriété de la prise de partie du film. On est dans un film politique certes, on a même quelques idéologies qui passent (et donc Clooney part un peu en campagne), mais c'est toujours très bien tenu, soigné. Peut être même un peu trop. Et puis il y a le casting derrière, qui lui est tout simplement parfait. Allant d'un Clooney à la stature parfaite d'un futur président - il pourrait faire son Reagan qui sait ? - à un Gosling toujours aussi jeune et vivant. Il apporte son sourire, et les films le lui rende bien. Mais c'est aussi un acteur de bonne facture qui depuis Blue Valentine brille sous les étoiles de Hollywood comme la nouvelle révélation américaine alors qu'il a fait ses débuts dans une Disney Club dans les années 90 aux côtés de Britney Spears… quand même.

Stephen Meyers est le jeune mais déjà très expérimenté conseiller de campagne du gouverneur Morris, qui se prépare pour les élections à la présidence américaine. Idéaliste et décidé à faire honnêtement tout ce qu’il peut pour faire gagner celui qu’il considère sincèrement comme le meilleur candidat, Stephen s’engage totalement. Pourtant, face aux manipulations et aux coups tordus qui se multiplient vite, Stephen va devoir faire évoluer sa façon de travailler et de voir les choses. Entre tentations et désillusions, les arcanes du pouvoir le transforment…

L'histoire de Les Marches du Pouvoir est ce qui m'a tout de suite donné envie d'en voir plus et à la sortie je ne suis pas déçu. Le film fait dans la suffisance, sans plonger dans le pathos. On navigue entre l'émotion à certains moments, le rire à d'autre mais aussi avec le série du sujet qu'est la politique. On voit bien que le scénario n'est pas là pour rire d'un sujet d'une telle importance. Clooney arrive à donner de l'énergie à son histoire. Je suis quelqu'un qui aime beaucoup les films sur la politique, car toujours il y a pas mal de choses à raconter. Ici c'est bel et bien le cas entre les tromperies, les tricheries, les manipulations, la mort également, sans compter sur les trahisons, tant d'états par lequel le film passe durant son heure quarante sans se mordre les doigts. Le doigté du scénario est donc brillant, sans fausse note du début à la fin et quelle fin d'ailleurs. Les face à face en dialogue de Stephen et Morris sont tous implacablement bien traités. Et justement, des bons dialogues cela peut faire beaucoup dans un bon film. Les Marches du Pouvoir ne blablate jamais, ce qui le rend d'autant plus attrayant.

La réalisation de George Clooney est efficace, et fait ce qu'il faut pour rendre ce film brillant car il l'est. La narration est rythmée, on a un vrai bon film devant nous qui ne nous ennui en aucune façon. Ainsi, Les Marches du Pouvoir se veut être un film efficace sur l'univers politique et ses travers. Bien mieux que Jeux de Pouvoir de Kevin McDonald, maladroit voire mauvais, celui ci est loin d'être un enfant terrible, c'est un premier de la classe. D'ailleurs, c'est très perturbant car le film, derrière sa très grande bonté a bien du mal à nous faire dire du mal. Bien sûr que Les Marches du Pouvoir n'est pas un chef d'oeuvre, mais c'est malgré tout un film très bien écrit, réalisé et interprété. Sans compter que Clooney dénonce avec vigueur un système américain corrompu, où la politique est bien loin de nous montrer tous ses tours, aussi vicieux qu'audacieux. Le film dénonce donc avec perfection ce monde, un monde truandé par la nécessité de pouvoir de chaque homme se lançant en politique. La dernière seconde du film est magistrale, comme si tout prenait enfin sens.

Note : 9/10. En bref, un drame politique brillant, où Clooney et Gosling brillent de milles feux. Une réussite à l'américaine.

Commenter cet article

bonakor 04/12/2011 15:39

J'ai bien aimé le film. Par contre, sur l'écriture, si c'est bien écrit, je trouve que ça manque "d'envolée": les auteurs sont excellents et je trouve que le texte ne leur permet pas de donner
pleine mesure de leur talent.