Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critique Ciné : Les Saveurs du Palais, mignardise élégante...

31 Janvier 2013 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Critique Ciné

20160206.jpg

 

Les Saveurs du Palais // De Christian Vincent. Avec Catherine Frot, Jean d'Ormesson et Hippolyte Girardot.


Les Saveurs du Palais c'est le mariage assez réussi de la politique et de la cuisine. Je ne m'attendais pas du tout à être aussi séduit par ce petit film, surtout que je ne suis pas pas un fan de Catherine Frot. Cette actrice, quoique pas mauvaise dans son genre, est assez irritante à cause de sa voix stricte. Mais derrière cette folie cuisinière se cache une jolie petite histoire. J'ai passé un agréable moment en la compagnie d'Hortense, l'histoire vraie de la cuisinière du Président de la Réplique François Mitterand. Mais ce que l'on peut avant tout dire du film de Christian Vincent c'est qu'il a été fait avec un grand coeur. On sent qu'il y avait quelque chose d'assez différent des films de cuisine. Et puis le moins que l'on puisse dire c'est que j'en ai eu le ventre qui gargouillait tout au long de l'heure et demie. Un peu comme si l'on tentait de jouer avec notre appétit (et le moins que l'on puisse dire c'est que du St Honoré au reste des plats préparés, il y a de quoi baver devant l'écran).

Hortense Laborie est une cuisinière réputée qui vit dans le Périgord. A sa grande surprise, le Président de la République la nomme responsable de ses repas personnels au Palais de l'Élysée. Malgré les jalousies des chefs de la cuisine centrale, Hortense s’impose avec son caractère bien trempé. L’authenticité de sa cuisine séduira rapidement le Président, mais dans les coulisses du pouvoir, les obstacles sont nombreux…

Moi qui m'attendais à voir un film assez quelconque, Catherine Frot s'en sort à merveille dans un rôle qui lui va comme un gant. Moi qui ne suis pas fan de cette actrice parvient à souvent être surpris par son jeu (déjà dans les Agatha Christie que je trouve globalement réussis et accessoirement dans Les Soeurs Fâchées). Malgré quelques grosses erreurs de carrière (Odette Toulemonde), on ne peut pas dire qu'elle soit l'actrice ayant joué dans les plus gros navets français. Mais Les Saveurs du Palais ne s'arrête pas à Hortense ou à la cuisine, c'est aussi la relation de cette dernière avec le Président. Une relation purement culinaire mais qui va donner quelques jolis moments dont un qui m'a plus marqué que les autres : celui qu'ils vont partager dans la cuisine avec cette tartine aux truffes et ce bon verre de vin. Pour tout vous dire, j'aurais tellement adoré être à la place du Président rien que pour gouter tout cela. Cela avait l'air exquis et pourtant, c'est la simplicité des choses.

Finalement, Christian Vincent parvient à mettre en valeur le monde de la cuisine de façon intéressante surtout dans un pays qui est un pays gastronomique à lui tout seul. Il véhicule alors l'image d'une France qui aime sa cuisine et qui tente de l'offrir au monde entier. Surement l'un des plus jolis messages de ce genre. On se rend compte finalement avec Les Saveurs du Palais que le cinéma français peut très bien rendre hommage à notre culture française de façon juste et intéressante. Preuve également que l'on peut faire de bons petits films. Tout cela me rappelle un autre film du genre : Les Emotifs Anonymes qui véhiculait déjà une image gastronomique, celle du chocolat, que j'avais beaucoup aimé dans son genre. Manque parfois juste d'un peu de piquant en voulant peut être trop jouer sur le côté touchant de l'histoire.

Note : 6.5/10. En bref, la France cuisinière dans toute sa splendeur. Donnant faim.

Commenter cet article