Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critique Ciné : Les Trois Mousquetaires, fantaisies jusqu'à plus soif...

29 Janvier 2012 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Critique Ciné

19800815.jpg

 

Les Trois Mousquetaires // De Paul W.S. Anderson. Avec Logan Lerman, Milla Jovovich et Orlando Bloom.


Quand on donne l'adaptation des Trois Mousquetaires à W.S Anderson il ne faut pas s'attendre à un chef d'oeuvre c'est certain, mais on peut soit tomber sur un revival de Resident Evil 4 soit sur un grand n'importe quoi très sympa comme Alien vs. Predator. Cette adaptation est tout aussi mauvaise que l'histoire de base (oui, je n'ai jamais vraiment aimé l'histoire des 3 Mousquetaires). A prendre au trente-sixième degré, Les Trois Mousquetaires peut être par moment très drôle. Dans ce grand n'importe quoi, bourré d'esbroufe, le film n'arrive pas à être régulier. Petit à petit on est plongé dans une histoire bourrée d'incohérences. Bien évidemment, ce n'est pas tellement ce que l'on recherche quand on regarde ce genre de films. C'est con, débile, mais c'est souvent drôle - par défaut (ou pas) -. C'est justement dans ce registre que le film fonctionne le mieux car on peut rire sur pas mal de choses. Ce que je regrette c'est uniquement cette image très laide et propre à W.S Anderson et ses fonds verts qu'il aime tant. Car oui, rien que Resident Evil 4 était un exemple de ce mauvais goût inouïe.

L'impétueux jeune d'Artagnan et ses trois légendaires compagnons, Athos, Porthos et Aramis vont devoir s'unir et combattre tous ensemble un mystérieux agent double, Mylady de Winter et son employeur crapuleux, le cardinal Richelieu, afin de les empêcher de s'emparer du trône français et d'éviter que l'Europe toute entière sombre dans la guerre.
Nouvelle adaptation en 3-D du roman "Les Trois mousquetaires" d'Alexandre Dumas...

L'histoire de ce film est lourde, et manque de cohérence. Passé les premières 45 minutes, on décroche tout de suite pour uniquement rester pour le fun, et le rire. Alors oui, les personnages sont tout aussi débiles les uns que les autres, sans parler des Trois Mousquetaires qui passent pas pour des héros dans ce film, mais pour des parodies totalement dénués de sens de ce qu'est être un héros. Mais bon, c'est ce qui fait plaisir dans ce film. Qui permet de passer plus ou moins un bon moment. L'histoire de France est totalement repeinte à la manière du scénariste. D'ailleurs, ce film est l'adaptation qui se rapproche le plus de l'univers de Dumas et de cette folie fantasmagorique. Cela devient assez lourd quand c'est avec des interprètes de seconde zone que l'on tente de s'amuser. En effet, Logan Lerman est très mauvais, tout comme Orlando Bloom (qui est une raison pour moi d'enlever un point à la note de ce film, il ne devrait plus être autorisé à jouer au cinéma ou alors dans des Direct to DVD bien moches).

Et puis le pauvre Christopher Waltz qui choisi des films bien douteux pour assouvir sa passion. La seule vraie réjouissance c'est Milla Jovovich que j'aime toujours autant. Elle ne démérite pas dans la saga des Résident Evil avec plus ou moins d'efficacité, et elle est toujours aussi fun dans Les Trois Mousquetaires. Au fond, Les Trois Mousquetaires c'est un film incohérent, qui avance sans queue ni tête mais ce n'est pas tant pour le scénario que l'on va le regarder car si c'était le cas… on pourrait prendre un crise cardiaque. C'est pour le divertissement et il est assez moyen. La faculté de W.S Anderson de nous fournir de l'action qui s'accumule sans jamais vraiment laisser le temps d'être digérée laisse le ventre en pleine dégorgée à la fin. C'est dommage. Le délire du bateau volant, du personnage de Milla ou encore des trois Mousquetaires eux même arrivent à nous donner le sourire aux lèvres. Pour le reste il faut vraiment repasser. Voilà une série B, qui pâti clairement d'un manque côté acteur charismatique...

Note : (5-1 pour Orlando Bloom) : 4/10. En bref, gavé d'action façon série B, scénario sur les rotules et casting à moitié sauvé par une Milla Jovovich qui s'amuse, cette adaptation, certes fidèle à Dumas dans ses fantaisies, reste quand même une horreur divertissante.

Commenter cet article