Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critique Ciné : Liberal Arts, sympa l'artiste...

6 Janvier 2013 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Critique Ciné

20204905.jpg

 

Liberal Arts // De Josh Radnor. Avec Josh Radnor, Allison Janney et Zac Efron.


Josh Radnor, plus connu pour son rôle de Ted dans How I Met Your Mother, nous offre ici son second film. Un film plein de mélancolie et surtout de bons sentiments mais un peu trop passe partout malheureusement. Liberal Arts c'est avant tout une comédie sur la trentaine, assez correctement organisée. Ecrit par Josh Radnor, il nous offre un peu de cette candeur qu'il se cache derrière le jeu de l'acteur. Je dois avouer que hors de How I Met Your Mother, il est bien plus intéressant. Notamment car il peut se permettre beaucoup plus de choses. Et puis il faut dire qu'il sait plutôt bien s'entourer le petit, s'adoubant de la présence de l'excellente Allison Janney (récemment vue dans l'excellent Struck By Lightning de Chris Colfer) ou encore Zac Efron (récemment vu dans le très médiocre Paperboy). Liberal Arts respire un air léger bienvenue tout de même dans les comédies romantiques américaines indépendantes. Etrangement cela m'a donné l'impression d'être en Italie. Je ne sais pas trop pourquoi mais j'ai bien aimé.

Lorsque Jesse, la trentaine, revient dans l'université où il a fait ses études, il tombe amoureux d'une étudiante de 19 ans.

Disons que le style de Josh Radnor se rapproche un peu de celui de Woody Allen. Et ce n'est pas pour me déplaire. Son scénario est la plus grande force de son film. Car derrière, il ne parvient pas toujours à être en adéquation avec ce que l'on pouvait attendre du jeune réalisateur (quelque chose d'un peu moins pathos et de plus élaboré). Et puis les décors ne sont pas nécessairement brillants. Malgré tout, on peut voir qu'il y a une volonté de créer un univers, et quelque chose de singulier. Sans pour autant que cela prenne totalement. C'est dommage car l'envergure de l'histoire est là. Tout cela me ramène à une chose : le fait que les acteurs de How I Met Your Mother sont plutôt bons au cinéma (bon, sauf Neil Patrick Harris qui préfère s'amuser avec les Schtroumpfs pour ses deux enfants). Jason Segel par exemple écrit de bonnes choses et joue de bonnes choses. Par ailleurs, j'aimerais aussi saluer la prestation de Josh Radnor dans son propre film.

Ce qu'il y a de bien c'est qu'il ne joue jamais le prétentieux (alors qu'il aurait pu vu qu'il est multicasquette sur son film).Mais il n'en est rien. La faiblesse vient peut être de Elizabeth Olsen, que j'ai trouvé assez décevante. Non pas que je ne l'aime pas, mais uniquement qu'elle n'était pas totalement dans le truc. Dans l'esprit du film. Contrairement à Zac Efron par exemple qui se met dans la peau d'un personnage excentrique assez farfelu mais efficace. Globalement, Liberal Arts n'est pas totalement raté, il offre quelques bonnes choses et de bons moments. C'est le typique film de Sundance (par chance il a été diffusé lors de ce très bon festival américain). Finalement, le seul grand regret que j'ai vis à vis de ce Liberal Arts c'est le fait qu'il ne va pas assez loin et qu'il reste un peu trop en surface. Sans compter qu'il n'apporte rien de bien novateur au genre alors qu'il avait toutes les clés en main pour se faire.

Note : 5.5/10. En bref, Liberal Arts est un petit film indépendant rappelant un peu l'univers de Woody Allen et faisant voyager. Tout n'est pas parfait cependant, malgré le bon casting et le côté non prétentieux de Josh Radnor qui s'en sort plutôt bien en tant que scénariste.

Commenter cet article