Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critique Ciné : Limitless, ouvrez votre esprit au monde

8 Juin 2011 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Critique Ciné

19720797.jpg

 

Limitless // De Neil Burger. Avec Bradley Cooper, Robert de Niro et Abbie Cornish.


Je crois que je suis devenu accro au NZT en un film, sans même que ma langue ait pu gouter cette substance. Limitless c'est un bon petit thriller qui au final ne fait pas de bruit et ne mange pas de pain. L'histoire se dérobe sous nos yeux comme une sérieuse addiction qui se fait de plus en plus présente. Bradley Cooper tient le film comme il faut, le redresse et n'en perd pas une miette de sa dépendance, son addiction et cette petite fin savoureusement épiée par le personnage et les scénaristes. Eddie est un looseur qui va devenir le gagnant de toute sa vie. Un bon film, qui démontre un peu les aléas de la vie en seulement 1h45. Une réussite.

Eddie Morra rêve d’écrire, mais l’angoisse de la page blanche le paralyse. Sa vie sans éclat bascule lorsqu’un ami lui fait découvrir le NZT, un produit pharmaceutique révolutionnaire qui lui permet d’exploiter son potentiel au maximum. Eddie peut désormais se souvenir de tout ce qu’il a lu, vu ou entendu ; il peut apprendre n’importe quelle langue en une journée, résoudre des équations complexes et subjuguer tous ceux qu’il rencontre – tant qu’il reste sous l’influence de cette substance qui n’a pas encore été testée.

Limitless c'est un peu mon histoire coup de coeur. C'est pas moral comme film : faire d'une drogue tout ce qu'il y a de plus génial (et qui en plus n'a semble t-il aucun effet nocif jusqu'à ce qu'arrive les problèmes). J'ai trouvé l'idée pas forcément hyper originale mais son développement l'était. Le jeu du chat et de la souris, et le fait que le personnage d'Eddie soit quelqu'un de vrai, sensible, qui ait une vraie âme mise à mal au début pour mieux la retrouver ensuite était génial. En fait, le film offre plusieurs pans de réflexion. Le spectateur doit réfléchir comme Eddie et penser comme lui.

Bradley Cooper est un acteur multifonctions. Il permet au film d'avoir tout ce qu'il faut. Sa présence n'était vraiment jamais de trop alors qu'on ne voit presque que lui à l'écran. Il sait aussi bien faire face à Robert de Niro en homme d'affaire glacial et à Abbie Cornish tout amoureux. Cet acteur est vraiment excellent quand même. Ainsi, Limitless propose un vrai pamphlet perspicace sur la génération d'aujourd'hui, qui rêverais de quelque chose pour la faire avancer sans lever le petit doigt. Finalement la morale c'est qu'il faut travailler dur pour avoir ce que l'on veut et pas autrement.

La réalisation donne un vrai coup de fouet au final, il trouve son côté hypnotique dans les premières secondes du film. J'ai cru que j'allais faire une syncope. Au final, même si le film laisse trop facilement de côté certaines histoires et notamment la quête de la drogue (le dealer dont l'histoire est très bien réglée, De Niro que l'on ne voit à mon avis pas assez, …). Le rythme effréné du film aurait peut être mérité d'être travaillé sur une durée de film plus longue. Mais le plaisir est là, même une petite phrase de Bradley que vous pourrez apprécier en français (si vous allez le voir en VO forcément), en italien et en chinois, rien que ça.

Note : 7/10. En bref, sans se prendre la tête ce film prend son spectateur aux tripes jusqu'au dénouement final. Bradley Cooper performe et prouve qu'il est un acteur à la hauteur de porter un film tout entier sur ses épaules.

Commenter cet article

delromainzika 11/06/2011 19:12



Très marrante la critique de AS machin. J'aime beaucoup l'esprit de dérision qu'il y a dans les propos, on dirait qu'il parle d'une prod de Besson sauf qu'il prend le truc trop à coeur le
critique. Après, chacun son avis, mais on va au cinéma pour se divertir en premier lieu je pense non ? Alors voilà, moi j'ai adoré ce film car il diverti, a une histoire sympa. Je ne vais pas
chercher le fond de l'histoire quand c'est pas un film qui est sensé te faire réfléchir sur toi même. Si j'avais vu un Mad Men cinématographique, là j'aurais été hyper exigeant. Et puis Bradley
est cool. Après je parle de certains problèmes du film : utiliser ses seconds rôles par exemple. Mais voilà, le gars est un peu blasé du cinéma de divertissement, qu'il ailles se farcir un film
coréen où l'on contemple un personnage immobile avec une voix off qui t'endors ; mais il m'a fait rire, c'est déjà le principal.



Vincent 11/06/2011 18:46



Je suis okay, Bradley sert tenir un film à lui seul (on l'a déjà vu sur Midnight meat train) mais le fond du film est quand même sacrément con.


Sur ASBAF on illustre la connerie du film (le type est super intelligent donc bosse à la Bourse, wtf ?) avec une critique dont vous êtes le héros : http://www.asbaf.fr/2011/06/limitless-la-critique-dont-vous-etes-le.html