Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critique Ciné : Love Bite, morsure fatale...

7 Mars 2013 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Critique Ciné

lov_-_poster_low_res.jpg

 

Love Bite // De Andy De Emmony. Avec Jessica Szohr, Ed Speleers et Luke Pasqualino.


Parfois, pour simplement me dire que j'ai encore une conscience qui peut juger quelque chose à sa juste valeur, je me fais un navet. Mais un bon gros navet, bien juteux. C'était ce à quoi je m'attendais avec Love Bite, cette comédie d'horreur complètement ratée. Et surtout, particulièrement débile. Dès les premières minutes, le film enchaine les âneries, le jeu d'acteur douteux (à faire pâlir des films pornographiques pour tout vous dire) ou encore et pas des moindres une réalisation assez cataclysmique. Mais je n'attendais rien du tout de Love Bite, juste de comprendre que je peux regarder de la merde et voir que c'est bien de la merde. Mais pourtant, quand j'ai vu qu'il y avait le petit Ed Speleers (alias Eragon dans le film éponyme), je me suis laissé tenter dans l'espoir que cela soit au moins drôle. Et malheureusement, mis à part la petite scène dégueulasse de la fin du film (complètement ridicule d'ailleurs) dont je ne vais pas vous parler plus en détails pour ne pas vous spoiler, il n'y avait rien de drôle.

Pendant les vacances, Jamie rencontre la belle Juliana qui est de passage dans sa ville et tombe amoureux d'elle. Mais petit à petit, Jamie remarque que depuis l'arrivée de Juliana, plusieurs choses étranges se passent. Un de ses amis disparaît, puis un second et puis un monsieur vient lui annoncer qu'un loup garou circule parmi eux et qu'il est à la recherche de personnes vierges. Depuis, tous les jeunes de la ville cherchent à perdre leur virginité.

Le problème c'est que le film ne sait pas vraiment sur quel pied danser et comment faire pour que le tout soit accrocheur. Je me souviens d'une comédie d'horreur que j'avais bien aimé il y a quelques années maintenant et qui s'appelait Tamara. Je n'ai jamais retrouvé une comédie d'horreur de ce genre là. Et pourtant, on ne aurait bien besoin car c'est un genre qui n'a pas de limites finalement. Du coup, le genre horrifique se prend soit trop au sérieux (Paranormal Activity, même si c'est souvent drôle par omission) et puis parfois à la parodie (avec des Scary Movie notamment). Love Bite c'est le ridicule à l'état pur. Entre les fesses d'Ed Speleers, la connerie du personnage de Luke Pasqualino (je retiens notamment une séquence digne d'une parodie Funny or Die dans un snack) et la poitrine mise en avant de Jessica Szohr, le film tente réellement de nous servir quelque chose sur un plateau d'argent.

Si Teen Wolf ( une série américaine de MTV) a compris comment joindre l'humour au genre canin (puisque Teen Wolf parle aussi d'une histoire de loup garous), Love Bite fait tout le contraire. C'est un film en roue libre qui n'a aucune direction qui va où bon lui semble pour s'achever en grosse blague ridicule. Et pourtant, j'aurais trouvé ça intéressant de faire quelque chose de différent avec le postulat de départ. Il y a donc des films dont je ne comprends pas l'utilité (si ce n'est d'abrutir les spectateurs). Au final, j'ai passé à Les Morsures de l'Aube tout le long du film et ce n'est jamais arrivé à la cheville de ce film. Et puis l'on ne peut pas dire que Love Bite compense avec son casting dans le sens où celui ci n'a rien d'exceptionnel non plus (Jessica Szohr a toujours joué comme une bassine dans Gossip Girl et Luke Pasqualino est aussi expressif qu'un cheval depuis que l'on a pu découvrir son minois dans Skins).

Note : 0.5/10. En bref, car la dernière image du film prête vraiment à rire. Le reste ressemble à un mouchoir usagé.

Commenter cet article