Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critique Ciné : Margin Call, la finance vu autrement...

18 Décembre 2011 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Critique Ciné

Margin-Call-New-Poster.jpg

 

Margin Call // De J.C Chandor. Avec Kevin Spacey, Stanley Tucci, Simon Baker, Penn Bagdley, Zachary Quinto, Demi Moore et Jeremy Irons.


La finance est un sujet très peu traité au cinéma et pourtant, ce sujet est très intéressant. Tout du moins, je l'aime beaucoup. Pour avoir adoré Wall Street et apprécié sa suite sortie l'an dernier, ou encore pour avoir bien aimé tous les films que j'ai pu voir sur le sujet (ou presque), Margin Call fait parti des meilleurs. Il porte un regard sur la société américaine de nos jours, celle qui a eu un gros coup dur lors de la chute de plusieurs de ses banques et entreprises lors du crack boursier. Margin Call raconte avec beaucoup d'intérêt et de justesse une histoire qui avait tout pour ennuyer. Et pourtant. Dans le contexte financier actuel, on ne peut pas dire que Margin Call se rapproche de faits réels. En tout cas, le cast, aussi impressionnant que grand (réunir autant de bonnes têtes sur un film était difficile à mon avis) arrive à donner un sens à une histoire tournant autour de la finance et qui va très vite flirter avec le drame où les personnages vont penser à leur vie future.

La dernière nuit d'une équipe de trader à l'aube d'une crise financière sans précédent.

L'histoire de Margin Call n'est pas forcément très simple mais elle n'est pas non plus trop compliqué dans son application. En effet, on arrive à nous faire comprendre des termes financiers complexes sans trop se forcer et c'est ce qui m'a fait plaisir. A la fois on ne prend pas le téléspectateur pour un débile mental en lui racontant le film façon Fisher Price, et d'un autre côté on prend le téléspectateur pour lui raconter l'histoire avec les termes les plus simples et les plus explicatifs de la situation. La première partie du film est très prenante, mystérieuse, on ne sait pas trop ce qui va arriver par la suite, et comment cela va se dérouler. Puis vient alors dès le milieu du film le traitement introspectif des personnages où chacun développe son futur et son histoire. En tout cas, j'ai trouvé que c'était très bien foutu. On a pas de volonté de faire chialer dans les chaumières, et pourtant le personnage de Penn Bagdley était là pour ça à mon avis.

Autre excellent point de ce film, le cast. Il est terriblement efficace. Aussi bien dans les grosses têtes comme Baker ou Spacey et Tucci, qu'avec les plus petits rôles du film. J'ai particulièrement bien aimé le personnage de Demi Moore, qui est là pour tempérer l'histoire et ce qui se passe au fur et à mesure du film. J'aime moins l'actrice (mais je ne l'ai jamais porté dans mon coeur non plus). Enfin, le jeune réalisateur et scénariste J.C Chandor arrive donc à donner à un fait qui pourrait se rapprocher d'un fait réel connu une dimension intelligente et passionnante. Du début à la fin Margin Call maitrise très bien son sujet, et on a envie d'en voir plus car très justement c'est là que le film pèche, il manque de développer certains points et par la même occasion de nous rallonger les parties de "trading" qui sont parmi les plus intéressante du film. Car ce que j'attends d'un film sur la finance c'est parfois plus que des dialogues très bien écrits, c'est aussi un traitement stressant du "trading".

Note : 7/10. En bref, la finance vu d'un angle particulièrement intéressant au cinéma.

Commenter cet article