Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critique Ciné : Mariage à l'Anglaise, mariage ensoleillé

12 Mai 2013 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Critique Ciné

20468838.jpg

 

Mariage à l'Anglaise // De Dan Mazer. Avec Rose Byrne, Rafe Spall et Simon Baker.


Je dois avouer que je suis très client de l'humour anglais. Et dans Mariage à l'Anglaise il y a quelques très bonnes situations (un plan à trois, une colombe, pour ne citer que ces moments). Le tout est surtout très bien interprété par des acteurs comme Rose Byrne (Damages) et Simon Baker (The Mentalist). Comme l'indique son titre anglais, "I give it a year", qui reprend une réplique dite au mariage de Nat et Josh, comme quoi leur mariage ne va pas aller au delà de la première année était une bien juste idée. En effet, rapidement les deux vont se rendre compte qu'ils ne sont pas fait l'un pour l'autre et puis tout s'enchaine alors dans une collier de situations plus ou moins comiques et plus ou moins romancées. Les idées ne sont pas nécessairement mauvaises, et quelques bons dialogues viennent alors parsemer ce film d'une légèreté bienvenue. Même si l'on aurait pu passer les répliques sur les excréments, le tout fonctionne bien mieux que la plupart des comédies romantiques américaines.

Depuis qu’ils se sont rencontrés dans une soirée, Nat, jeune femme ambitieuse, et Josh, apprenti romancier, nagent dans le bonheur, malgré leurs différences. Car si Josh est plutôt du genre intellectuel, Nat est une fonceuse. Ce qui ne les a pas empêchés d’être réunis par un coup de foudre réciproque. Leur mariage est idyllique, même si personne – de leurs proches à leurs amis, jusqu’au pasteur qui officie – ne croit qu’il pourra durer… Surtout quand l’ex-petite amie de Josh, Chloe, et le charmant client américain de Nat, Guy, s’en mêlent…
Alors que Josh et Nat s’apprêtent à fêter leur un an de mariage, aucun des deux ne veut être le premier à jeter l’éponge. Leur couple pourra-t-il résister aux pressions de toutes parts ?

En effet, on se rend rapidement compte que les personnages sont dans des situations bien plus nouvelles, et surtout que le tout est beaucoup plus énergique que les comédies romantiques américaines qui jouent sur les mêmes créneaux depuis pas mal d'années maintenant. Alors que l'humour, léger et frais, tente de renouveler un tantinet le genre, le tout fonctionne aussi grâce à quelques bonnes compositions. Le casting n'est pas mauvais comme je vous le disais plus haut, bien au contraire. Ils sont tous plus ou moins bon. Finalement, je n'ai pas grand chose à redire sur Mariage à l'Anglaise si ce n'est que j'ai passé un bon moment mais je suis certain que j'aurais pu trouver ça bien plus passionnant. L'histoire de base était peut être un peu trop facile et articulée depuis le début. Dommage qu'il y ait tant de situations prévisibles, de faux retournements de situations ne servant pas nécessairement le propos. Le film aurait donc pu préférer l'enchainement burlesque.

Le problème du genre de la comédie romantique c'est que le risque est de tomber dans la niaiserie. Alors certes, Mariage à l'Anglaise ne plonge pas totalement mais met un pied dedans. Dan Fazer ne parvient pas toujours à trouver le ton juste pour son film. L'humour tente alors de relever le niveau, de même que l'excellente Rose Byrne (qui hérite tout de même d'une situation absolument fabuleuse avec une colombe). Mais encore une fois, le charme n'opère pas toujours et le film aurait pu être plus constant. Le creux reste cruellement cette chute paresseuse alors que le film aurait très bien pu nous surprendre en ne choisissant pas justement la fin classique que tout le monde attend. C'est un reproche que je pourrais faire à tout un tas de comédies romantiques sauf que celle ci ne se veut pas si classique que ça au premier abord, alors ils auraient pu pousser le bouchon plus loin.

Note : 5.5/10. En bref, quelques très bonnes scènes, des personnages assez farfelus par moment, et des dialogues crus, mais l'ensemble s'achève comme le titre du film le laissait entendre. Dommage.

Commenter cet article