Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critique Ciné : Match Retour, match de vannes

22 Janvier 2014 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Critique Ciné

209115.jpg

 

Match Retour // De Peter Segal. Avec Sylvester Stallone, Robert de Niro et Kevin Hart.


Ce qu’il y a de plus amusant dans ce Match Retour c’est bien entendu le concours de vannes qu’il y a entre les deux acteurs principaux se moquant tout sourire soit de leur passé (la scène dans la boucherie avec Stallone qui fait directement référence à Rocky) ou bien de leur présent par rapport à leur passé (l’embonpoint que Robert de Niro a pris au fil des années). Le film s’amuse au travers de cette sorte d’autoparodie plutôt efficace. Il faut dire qu’avec deux acteurs de cette trempe, il était difficile de faire un mauvais film. Sylvester Stallone toujours convaincant dans le rôle du boxeur qui veut remonter sur le ring pour une dernière fois (car de ce point de vue là cela ressemble énormément au dernier volet de la saga Rocky) et puis Robert de Niro dans le rôle de l’homme qui veut sa revanche. Ce dernier ne perd d’ailleurs pas le fil des diverses blagues qu’il va pouvoir sortir durant tout le film. The Kid devient ainsi le meilleur personnage du film sans même que l’on ne s’en rende compte.

Henry "Razor" Sharp et Billy "The Kid" McDonnen sont deux boxeurs de Pittsburgh propulsés sous le feu des projecteurs grâce à leur rivalité ancestrale. Chacun a eu l'occasion de battre son adversaire à l'époque de sa gloire, mais en 1983, alors qu'ils s'apprêtaient à disputer un troisième match décisif, Razor a soudain annoncé qu'il arrêtait la boxe : sans explication, il a ainsi brutalement mis fin à leur carrière à tous les deux.
Trente ans plus tard, le promoteur de boxe Dante Slate Jr., y voyant une occasion de gagner beaucoup d'argent, leur fait une offre irrésistible : monter sur le ring pour obtenir leur revanche une bonne fois pour toutes.

En plus de bonnes vannes bien balancées, le film fonctionne également grâce à l’alchimie surprenante que les deux acteurs principaux dégagent. Ce duo à la fois attendu et inattendu fonctionne donc à merveille et rend le tout particulièrement sympathique. N’hésitant pas du tout à se moquer de soi pour nous permettre de passer un bon temps. Alors certes, Match Retour ce n’est pas non plus le film de l’année et il y a énormément de défauts (notamment d’un point de vue du rythme et de la durée du film qui n’est pas toujours justifiée). Ce que je regrette le film dans Match Retour c’est que l’historie d’amour vienne plus ou moins ramollir le tout alors que le film réclamait bien le contraire, un vrai truc de mecs tout simplement. La dimension féminine du film est d’ailleurs assez fade, c’est sans compter sur la présence d’un Kevin Hart beaucoup trop extravagant qui n’intéresse personne. Son rôle d’homme responsable du retour des deux héros sur le ring ne fonctionne pas très bien.

Mais il ne faut pas non plus bouder son plaisir puisque l’on sent qu’il y a de la place pour l’improvisation dans un script assez prévisible. Le but n’est pas de nous offrir de la littérature scénarisée mais bel et bien quelque chose de léger permettant d’avoir enfin droit à un affrontement digne de ce nom sur le ring. Le film pousse même le vice jusqu’à la scène finale qui fait plusieurs clins d’oeil assez drôles. Je ne vais pas vous la révéler pour ne pas vous gâcher la fin mais c’est savoureux. Alors certes, le but de Match Retour n’est pas de réinventer quoi que ce soit mais était-ce quelque chose de nouveau que l’on venait chercher ? Je ne pense pas. Au contraire ce que le spectateur veut c’est garder en mémoire le passé de ces deux comédiens afin de les voir s’amuser. Le cerveau est donc à mettre de côté pour apprécier pleinement ce spectacle qui n’a rien de visuellement impressionnant non plus.

Note : 5/10. En bref, petite comédie facile avec des comédiens pleins d’auto-dérision.

Commenter cet article