Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critique Ciné : Non Stop, S.O.S marshal

4 Mars 2014 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Critique Ciné

339936.jpg

 

Non Stop // De Jaume Collet-Serra. Avec Liam Neeson, Julianne Moore et Scoot McNairy.


Trois ans après le très sympathique Sans Identité, Jaume Collet-Serra retrouve son poulain Liam Neeson à bord d’un avion. Et l’association des deux est toujours aussi sympathique. Le réalisateur, plus connu dans le monde de l’horreur (The River, Esther, La Maison de Cire) poursuit donc son aventure thriller-esque avec Liam Neeson et le moins que l’on puisse dire c’est que l’ensemble ne se fait pas sans friction. Le scénario que l’on nous prépare n’est pas cousu de fil blanc alors que le film prend soin de très justement balayer tous les suspects possibles et imaginables avant de nous faire une révélation qui promet de vous scotcher au fond de votre fauteuil. Car c’est clairement le but de ce film. Mais au-delà de cette simple histoire de twist, ce huis clos parvient à installer un climat de panique qui va peu à peu prendre de plus en plus de place dans l’appareil. Peut-être que certains choses arrivent trop tôt dans l’histoire mais globalement le récit se tient suffisamment bien pour que l’on n’ait pas l’impression de perdre son temps. De se divertissement honorable, on ressort donc avec le sourire.

Alors qu'il est en plein vol, un agent de la police de l’air reçoit des SMS d’un inconnu qui dit être à bord et vouloir assassiner un passager toutes les 20 minutes s'il ne reçoit pas 150 millions de dollars.

Je n’ai pas pu décrocher mon regard de l’écran durant tout le film (et c’est rare). Le scénario multiple certes quelques clichés mais prend le soin de les détourner. Notamment au travers de références plus ou moins senties (Vol 93, Flight Plan, etc.). Tout commence de façon très étrange et l’on ne parvient pas à réellement dénouer le vrai du faux. Du coup, il faut peu à peu suivre l’historie et se laisser plonger dedans. Une fois que c’est fait le spectateur est pris au piège et ne peux tout simplement pas s’en sortir. Pourtant, cette intrigue n’est pas crédible, et encore moins la fin rocambolesque mais finalement, derrière ce côté assez convenu, le film parvient à délivrer un divertissement efficace qui saura ravir les adeptes du genre. De plus, Jaume Collet-Serra parvient à utiliser la mise en scène pour créer des choses qui donnent au film son sens du rythme. C’est réjouissant et c’est tout ce dont on peut rêver, tout simplement.

Par ailleurs, en plus d’être un huis clos, Non Stop impose un timing régulier (celui des 20 minutes). Le tout est suffisamment haletant pour que l’on ne s’ennuie pas une seconde. Il y a alors la psychologie des personnages qui est développée de plus de la manière dont les révélations sont faites peu à peu. Car oui, le film nous perd dans ses suspects et du coup, on ne sait plus trop qui est réellement qui. Cette histoire a beau ne pas du tout être crédible, elle ne nous laisse jamais vraiment le temps de réfléchir et du coup on passe finalement un agréable moment. Liam Neeson (Taken) dans tout ça est toujours très en forme. Il a beau vouloir décrocher du cinéma d’action, je pense qu’il s’est rendu compte que c’était ce que les spectateurs veulent qu’il fasse. Je me demande s’il pourrait encore faire des thrillers du genre dans quelques années quand il aura encore plus de mal à courir dans tous les sens (on a pu voir dans Taken 2 à quel point il est diminué physiquement - il faut qu’il évite de se goinfrer aux repas pendant les tournages aussi -).

Note : 7/10. En bref, un divertissement improbable mais terriblement efficace voire jouissif. Surtout pour la fin que l’on ne voit pas venir.

Commenter cet article