Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critique Ciné : Officer Down, malaise vagale...

24 Février 2013 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Critique Ciné

17703_1_large.jpg

 

Officer Down // De Brian A. Miller. Avec Stephen Dorff, David Boreanaz et Dominic Purcell.


Alors que j'avais envie de me régaler devant un petit nanar d'action sympathique, j'ai fini par m'ennuyer terriblement devant un navet encore plus ridicule que je n'aurais pu le penser. Plonger dans Officer Down c'est un peu comme plonger dans un film policier dans aucune saveur, réalisé avec les pieds et en plus de ça, avec une histoire écriture de façon balisée et ronflante. Car l'on ne peut pas dire que John Chase, le jeune scénariste de cette horreur, soit la personne la plus inspirée qu'il existe. Les multiples ramifications de son histoire, entre flashbacks et intrigues à tiroir, on ne sait même plus du tout où le film en est une fois passé la première moitié de celui ci. En plus de ça, la réalisation de Brian A. Miller (House of The Rising Sun, Crossfire) qui n'a jamais brillé par ses films Direct to DVD. Je me demande encore ce qui m'a poussé à vouloir mettre la galette dans le lecteur. Peut être le casting ? Certes de seconde main, mais bon…

Quand le passé tortueux d'un flic revient le hanter, peut-il changer les choses, ou doit-il succomber aux menaces de ses dangereuses relations ?

En effet, le casting de Officer Down n'est pas ce qu'il y a de plus horrible mais il est composé d'acteurs abonnés ces dernières années aux rôles de seconde zone dans des téléfilms merdiques et des Direct to DVD de ce genre là, écrits sans ambition ni surprise. On retrouve donc Stephen Dorff (Somewhere) qui aurait mieux fait d'accepter de faire la suite de XIII plutôt que de rester l'acteur de navet qu'il est au cinéma de salon. David Boreanaz (Bones) qui n'a pas oublié qu'il était niais en flic et qui persiste dans des films de ce genre là. Dominic Purcell (Prison Break) et sa tête de chien battu. Je trouve que le pauvre n'a pas de chance car depuis la fin de Prison Break, il se retrouve dans des horreurs que personne n'aimerait retrouver dans sa vidéothèque. Je n'oublie pas AnnaLynn McCord (de la série américaine pour ados 90210) dans le rôle d'une jeune fille aux formes protubérante qui les mets bien en avant histoire de ne pas trop se montrer intelligente. Et puis James Woods (Shark) que j'adore et j'ai beaucoup de peine pour lui.

Durant tout le film, on passe du présent ou passé de Callahan, notre héros incarné par Dorff. Un personnage ambigu qui ne semble pas avoir grand chose à nous raconter. Son passé bénéficiant d'un filtre suffisamment dégueulasse pour te faire décrocher du film très rapidement. Moi qui m'attendais à voir des séquences d'action (j'y ai cru jusqu'à dix minutes avant la fin), j'ai été encore une fois déçu. Comme quoi, il ne faut jamais croire ce que l'on nous raconte avec une affiche. Officer Down est tellement mauvais qu'il m'a légèrement donné envie de vomir mon goûter. Alors, je vous conseille de rapidement passer votre chemin, de ne jamais vous attarder sur la jaquette de ce Direct to DVD particulièrement pompeux. Parfois, je me demande qui peut encore acheter des horreurs de ce genre ou encore même en produire (cela devrait être interdit vous ne trouvez pas ?). Allez, en espérant trouver du réconfort dans mon prochain film visionné… (j'ai bon espoir).

Note : 0/10. En bref, horreur sur patte, je croyais que des films de ce genre là étaient devenus interdits. Il semblerait que les producteurs persistent et les acteurs acceptent les petits chèques pour payer leurs dettes.

Commenter cet article