Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critique Ciné : Parlez Moi de Vous, et surtout de moi...

16 Mai 2012 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Critique Ciné

19859240.jpg

 

Parlez Moi de Vous // De Pierre Pinaud. Avec Karin Viard et Nicolas Duvauchelle.


Qu'on se le dise avant toute chose, je déteste Karin Viard. Bon, d'un autre côté j'adore Nicolas Duvauchelle mais malheureusement, au lieu d'être Parlez Moi de Vous le film se transforme très rapidement en Parlez Moi de Moi. Autant dire que c'est tout de suite hyper ennuyeux et que l'on plonge directement dans les poncifs de l'histoire que le film tente de construire petit à petit. J'ai détesté. J'ai cru avaler une boîte de somnifère. Le pire étant que le film se veut drôle, sans l'être une seule seconde (enfin, sauf peut être les expressions détournées mais c'est tout). Les passages radiophoniques du personnage sont d'une platitude navrante. J'ai de la peine pour les scénaristes qui ont osés pondre un script aussi plat et générique. On a l'impression de voir quelque chose qui a déjà été rongé milles fois par le même rat. L'once d'originalité qu'il pouvait y avoir dans l'histoire d'une animatrice radio anonyme crève rapidement le pneu tout simplement parce que ni l'animatrice ni l'interlocutrice qui ne sait pas à qui elle parle ne sont intéressantes.

À 40 ans, Mélina est la voix la plus célèbre de France. Animatrice à la radio, la nuit à l’antenne elle résout les problèmes affectifs et sexuels des auditeurs avec impertinence, humour et sans tabou. Tout le monde connaît sa voix, mais personne ne connaît son visage.
Dans la vie, elle évite tout contact et vit comme une vieille fille dans les beaux quartiers. Partie à la recherche d’une mère qu’elle n’a jamais connue, elle découvre que celle-ci vit au sein d’une famille nombreuse, en banlieue. Elle décide de s'approcher d'elle, incognito....

L'histoire de Parlez Moi de Vous est donc assez pathétique et aphone. Elle ne laisse aucunement pénétrer l'avis des autres et c'est uniquement le personnage principal qui prime. On est donc dans un film ultra formaté, et anti chlostrophobie c'est certain. Ensuite on a donc le fameux personnage principal, bourré de clichés de la femme qui n'a pas eu de mère et qui aurait aimé que celle ci soit à ses côtés plus jeunes, cette femme qui n'aime personne et qui se sent délaissée, cette femme qui pourrait presque faire de la publicité pour des anti dépresseurs à elle toute seule. Parlez Moi de Vous est un film ultra déprimant en plus d'être très mauvais. Le personnage de Mélina est tellement caricatural que l'on ne peut pas s'amuser avec elle. Elle est engoncée dans des intrigues à la mord-moi le noeud. Le tout est bien trop esthétique. On a l'impression de pénétrer dans un univers stérile avec aucune évolution possible (et l'accoutrement de bourgeoise coincée de Karin Viard n'aide vraiment pas).

Venons maintenant au personnage de Nicolas Duvauchelle qui tente avec beaucoup de peine de sauver le film. Celui ci incarne donc un jeune personnage plein d'avenir mais qui ne veut pas saisir sa chance parce qu'il n'y croit pas. Sauf que Mélina va tout faire pour le pousser à ce qu'il poursuive sa voie (ce qu'il va faire et réussir à la fin du film). L'exploitation de ce personnage est assez anémique. Il manque clairement à l'histoire à certains moments. Au final, Parlez Moi de Vous est un drame ennuyeux et très mal écrit. Je ne sais pas trop pourquoi je tente encore des films avec Karin Viard (ah si, je m'en étais fait la promesse après avoir vu son excellente prestation dans Polisse). Mais je pense que la chaîne est totalement brisée maintenant. On ne m'y reprendra plus. Il y aurait pu y avoir tellement de bonnes choses, mais ce film est bâclé par une platitude monstre et des personnages inexistants autour de l'héroïne chiante au possible.

Note : 1/10. En bref, pour la forme et Duvauchelle, mais le reste est vraiment mauvais comme tout.

Commenter cet article