Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critique Ciné : Perfect Mothers, prude aventure

18 Août 2013 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Critique Ciné

20474197.jpg

 

Perfect Mothers // De Anne Fontaine. Avec Naomi Watts, Robin Wright et Xavier Samuel.


La réalisatrice de Entre ses Mains et de Coco avant Chanel est de retour avec Perfect Mothers, adapté du roman de Doris Lessing, lauréate du prix Nobel de la littérature, "Les grand-mères". Anne Fontaine avait alors été tout de suite conquise par le livre et son histoire, elle l'a alors adapté au cinéma. Elle s'est même offert un casting réussi. Le fait que Perfect Mothers est tiré d'une histoire vraie rend le tout encore plus prenant. Anne Fontaine et Christopher Hampton, qui avaient déjà collaborés au scénario sur Coco avant Chanel se retrouve ici une nouvelle fois. C'est plutôt réussi et ce même si au fond on aurait pu attendre un film beaucoup plus audacieux avec un tel sujet. Du coup, le côté un peu prude du film (le sexe n'est jamais montré, tout est coupé avant le moment où tout commence réellement) ne permet pas d'entrevoir l'ambition de celui-ci. Alors certes, il y a une morale et certes il y a un côté romancé qui parfois peu ennuyé mais le film est truffé de quelques très bons retournements de situation.

Inséparables depuis le premier âge, Lil et Roz vivent en parfaite osmose avec leurs deux enfants, deux jeunes garçons à la grâce singulière et qui semblent des prolongements d’elles-mêmes. Les maris sont absents. Inexplicablement, et pourtant comme à l’évidence, chaque femme se rapproche du fils de l’autre, nouant avec lui une relation passionnelle.
A l’abri des regards, dans un Eden balnéaire presque surnaturel, le quatuor va vivre une histoire hors norme jusqu’à ce que l’âge vienne mettre un terme au désordre. En apparence, du moins...

Perfect Mothers cherche donc à cacher son sujet pourtant excellent derrière des intrigues, derrière de superbes décors, derrière le physique de son casting ou encore derrière des la photographie du film, plutôt bien léchée. Malgré tout, on peut saluer le fait que Perfect Mothers, en cette période estivale, s'enfile comme un Mr Freeze en pleine canicule. C'est gentiment sulfureux mais au fond cela ne peut que donner envie de s'amuser nous aussi de notre côté. Le plus gros problème c'est finalement les quelques moments où le film perd un poil de son rythme. Je pense sincèrement qu'il y avait de quoi faire quelque chose de beaucoup plus grand, de beaucoup plus touchant aussi (le casting avait réellement toutes les cartes en main pour réussir cet exploit) mais voilà, on a parfois l'impression que certaines idées (le cabaret à Sydney) ne servent qu'à faire passer le temps sans réellement rendre au film son intérêt premier.

Anne Fontaine filme cependant le tout de façon assez intelligente et ce malgré le fait qu'elle ne montre rien. Il y a quelques bonnes idées qui ont pour effet de donner un peu plus d'ampleur à l'histoire et surtout à nous mener à la fin qui ne coule pas nécessairement de source. Disons que la morale du film, fait que la fin passe assez différemment. Perfect Mothers n'est pas un film parfait, il a ses défauts mais il a également ses qualités. Notamment celle de nous envoûter par moment de cette étreinte que génère l'histoire du film. Je salue avant tout Naomi Watts que j'aime beaucoup et qui a réussi à me tuer lors d'une scène du film. Xavier Samuel n'est pas en reste alors que de son côté il reste toujours la petite révélation australienne qui s'est pourtant égaré dans la saga Twilight (alors qu'il a bien plus de talent que cette franchise dans son ensemble). Je n'oublie pas Robin Wright qui joue de façon merveilleuse cette femme qui ne dit pas énormément de chose mais qui les pense pourtant.

Note : 6.5/10. En bref, un très joli film mais qui est gâché par le fait d'être un peu trop prude et de finalement rien nous montrer de cette idylle surréaliste mais fascinante.

Commenter cet article

julien 18/08/2013 16:19


dans le genre film bobo (que je suis) ca depasse tout! Une histoire sulfureuse sur le papier qui ronronne tout du long...


Il fait beau, on est à la plage, les acteurs sont sexys à souhait et ils baisent entre eux.. Ouah la revelation! c'est plat, on n'y crois pas, les jeunes acteurs sont sexes mais ils sont mauvais.
Bref on attend qu'il se passe quelque chose, mais rien! *bien content de ne pas etre allé aux halles pour ca!


Anne Fontaine restera mauvaise, on ne croit jamais à ses "bébés artificiels"!