Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critique Ciné : Polisse, touchante et terrible chronique policière...

5 Janvier 2012 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Critique Ciné

19787873.jpg

 

Polisse // De Maïwenn. Avec Joey Starr, Karin Viard et Marina Foïs.


Polisse c'est un sujet difficile qui est celui de la brigade de protection des mineurs. Sauf que c'est traité avec justesse et précision. On est comme face à un documentaire, une plongée réaliste dans un univers touchant et choquant. Tous les moyens sont bons pour que l'on soit happé par le film. Dès les premières minutes il arrive à nous transporter, à la fois en riant mais également en nous choquant. Le film se divise en deux parties, une première qui joue surtout sur le côté grinçant du duo Nadine / Iris incarné par deux actrices de haute voltige : Karin Viard (que j'ai réussi a aimer pour la première fois depuis très longtemps) et Marina Foïs (que j'aime déjà depuis longtemps et qui réussi a toujours à me satisfaire de ses prestations) avec une mention spéciale à leur crise de nerf de la fin du film. Puis la seconde partie se veut touchante et puis percutante, avec une mise en avant de Fred, incarné par un Joey Starr passionné et très convaincant. J'ai même était bluffé par l'acteur, que j'attendais pas du tout dans ce genre là. Il fait truand, pas vraiment gentil et surtout j'avais des préjugés sur le fait qu'il puisse jouer un rôle aussi bien. Polisse c'est donc un film au diapason, avec des bons dialogues, ciselés et libres avec une réalisation sobre et moderne, donnant un certain cachet au film.

Le quotidien des policiers de la BPM (Brigade de Protection des Mineurs) ce sont les gardes à vue de pédophiles, les arrestations de pickpockets mineurs mais aussi la pause déjeuner où l’on se raconte ses problèmes de couple ; ce sont les auditions de parents maltraitants, les dépositions des enfants, les dérives de la sexualité chez les adolescents, mais aussi la solidarité entre collègues et les fous rires incontrôlables dans les moments les plus impensables ; c’est savoir que le pire existe, et tenter de faire avec… Comment ces policiers parviennent-ils à trouver l’équilibre entre leurs vies privées et la réalité à laquelle ils sont confrontés, tous les jours ? Fred, l’écorché du groupe, aura du mal à supporter le regard de Melissa, mandatée par le ministère de l’intérieur pour réaliser un livre de photos sur cette brigade.

Polisse prouve donc avec son sujet que l'on peut tout dire au cinéma. Il nous raconte des histoires de viols, de mariage forcé, d'enfants prostitués, … Et le scénario est truffé d'excellentes choses. Le premier point fort c'est l'humour. En effet, tout est traité de façon détendu. On ne prend pas le sujet avec des pincettes et forcément, insultes, et mots crus, tout ressort. Et c'est fait de façon à nous faire rire. En tout cas, j'ai ressenti ça de cette fois. Mais le rire va de pair avec le choquant. Car on ne peut pas dire que tout ce qui est raconté n'a pas une once de folie humaine, de perversion. En tout cas, Nadine et Iris sont les meilleurs personnages pour nous faire rire. Sans compter la présence de têtes fortes comme de Mathieu incarné par un Nicolas Duvauchelle qui n'est pas sans rappeler Theo dans Braquo, ou encore Chrys incarnée par une Karole Rocher qui rappelle également son rôle dans la série de Canal +. Les histoires s'enchaînent, le film ne voulant pas se concentrer sur une seule affaire et cela donne un rythme assez intéressant.

En effet, le film ne veut pas dénaturer ce qu'il raconte et va donc nous donner un éventail du genre d'affaire que l'on peut voir réellement dans ce genre de brigades. J'avais vu un reportage sur cette brigade il y a quelques années maintenant dans Le Droit de Savoir (émission de TF1 qui n'existe plus maintenant). Et Polisse se rapproche fortement de ce que j'ai vu. Je soupçonne Maïwenn d'avoir passée comme son personnage de Melissa dans le film, un petit moment avec cette brigade a observer, a prendre des photos et analyser. Je pense que Maïwenn raconte avec son film ce qu'elle a vu du quotidien de ces policiers qui n'ont pas la vie facile tous les jours. On s'intéresse assez peu à la fin privée des personnages au final, même si Fred nous livre quelques moments très touchants aussi bien dans sa vie amoureuse que son projet de devenir père. C'est efficace et terriblement bon. Polisse a donc deux parties, deux parties réussies de part en part. C'est le film que l'on attend pas et qui surprend par son incroyable justesse. Touchant et drôle, choquant et fauchant ses spectateurs. Un vrai coup de coeur se terminant sur un terrible fait.

Note : 9.5/10. En bref, Polisse est un film surprenant naviguant entre les dialogues grinçant et l'émotion instantanée.

Commenter cet article

Emma 05/01/2012 23:26


Rien à redire de ta critique. J'ai adoré ce film pour toutes les raisons que tu as cité. Et oui, Maiwenn a bien passé du temps dans une brigade pour mineurs où elle prenait des notes sur un
carnet, qui l'a aidé pour le film. J'ai lu beaucoup d'articles sur elle, et ça m'a vraiment l'air d'être une réalisatrice à suivre.