Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critique Ciné : Predators, la machine est relancé avec punch !

15 Juillet 2010 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Critique Ciné

19472929.jpg

 

Predators // De Nimrod Antal. Avec Adrien Brody, Alice Braga, Topher Grace et Laurence Fishburne.

 

Ohlala ! La franchise des Predators était de retour au cinéma ce mercredi en France et on peut dire qu'ils ont mis les petits plats dans les grands. Le film séduira les instincts humains : il y a de l'action, du suspense, des montres, des effets spéciaux (sauf pour l'explosion dans le vaisseau de forage, plutôt raté ce feu...), des frissons. Bref, tout ce qu'il faut pour l'été est réussit dans un film. Que demander de plus ? Je ne sais pas trop mais globalement c'est plutôt pas mal et ça diverti. De plus, les salles de cinéma sont le seul remède contre la chaleur ces derniers temps.

Alors, retour sur Predators. Ca parle de quoi ? Royce, un mercenaire, se retrouve obligé de mener un groupe de combattants d’élite sur une planète étrangère. Ils vont vite comprendre qu’ils ont été rassemblés pour servir de gibier. A une exception près, tous sont des tueurs implacables – des mercenaires, des yakuzas, des condamnés, des membres d’escadrons de la mort ; des « prédateurs » humains qui sont à présent systématiquement traqués et éliminés par une nouvelle génération de Predators extraterrestres. Voici l’affrontement sans pitié de tueurs absolus… (Allociné). Une histoire qui dans la lignée des deux précédents volets de la saga sur les Predators est plutôt sympathique à suivre cependant je regrette que cela se passe sur une planète autre que notre chère Terre, il n'y a pas le côté : cela pourrait se passer pas loin de chez nous et c'est dommage. On est trop dans la science-fiction mais finalement ce n'est qu'un petit prix à payer pour un bon divertissement de dur à cuire et d'action.

Petit à petit, le film nous embarque dans son univers, on commence à parachuter les personnages un par un dans une jungle qui ressemble à l'Amazonie, puis petit à petit on découvre que certaines choses ne collent pas du tout et de ce fait, c'est là qu'on nous montre qu'on n'est pas sur la Terre mais bel et bien sur une autre planète. Ainsi, la saga renaît avec brio finalement car après les deux très très mauvais Alien vs. Predator (surtout le second volet alias Requiem). Le film reprend la sauce qui à fait le succès du premier volet, la jungle et son hostilité. Disons que c'est le meilleur point du film avec le divertissement. Nimrod Antal arrive donc à refaire le premier volet avec une histoire différente mais reprennant le côté glauque et blaffard du premier volet.

Et alors ? Le casting vaut quoi ? Et bien, disons que Adrien Brody en gros dur, c'est pas crédible une seule seconde. C'est bel et bien là le problème. En effet, à vouloir jouer le gros bras, il n'a pas la carrure de Schwarzenegger et pour jouer ce genre de rôle, un gringalet, c'est pas forcément le meilleur choix (je pense notamment à sa scène de combat face à un Predator vers la fin du film). Cependant, on se rattrape avec le retour du casting. Tout d'abord Laurence Fishburne qui fait quand même office de personnage décevant pour sa petite présence dans le film. Malgré tout, en cinglé il est totallement crédible et on peut vraiment flipper avec un gars comme ça à ses côtés. Ensuite, Topher Grace, il se fait passer pour un médecin (attention, twist final) mais son personnage a été sous exploité. C'est dommage. Walton Goggins (vu dans Justified ou encore The Shield) en prisonnier qui était sur le point de se faire tuer par injection létale, le personnage était assez drôle mais manquait encore de ton.

Au global, le film se prend pour un divertissement moyenne gamme et y parvient. Tout ce qui est vendu dans ce film est fait avec prestance et convention. On ne peut que regretter qu'il n'y aurait pas un second volet cependant vu le succès de ce film au box office US, il est certain que Predators n'est pas mort...

 

Note : 7/10. En bref, la saga était morte avec les Aliens vs. Predator mais renaît ici dans une ambiance proche du premier volet. Nostalgiques ? Préparer vos armes, vous êtes prêt pour Pandora, euh... non... je ne sais pas comment s'appelle cette planète.

Commenter cet article