Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critique Ciné : Présumé Coupable, récit percutant et réaliste...

22 Janvier 2012 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Critique Ciné

19749241.jpg

 

Présumé Coupable // De Vincent Garenq. Avec Philippe Torreton, Wladimir Yordanoff et Noémie Lvovsky.


Présumé Coupable c'est avant tout une performance bien avant une histoire que tout français connait comme l'un des plus grand fiasco judiciaire de tout le temps dans notre beau pays. La performance de Philippe Torreton est tout simplement extraordinaire, dépassant toutes les attentes, bien au delà de la transformation physique qu'il va subir au fur et à mesure que le film avance. Le plus sidérant était que cette image reste encore après la fin du film et ça, c'est ce que j'appelle un vrai film percutant. Au départ, quand j'ai vu la bande annonce du film, je m'attendais à une retranscription généreuse et sympathique de l'affaire d'Outreau mais je n'avais pas imaginé que ce film serait aussi bon en soit. C'est ce que j'appelle un vrai cinéma et la français prouve ici qu'elle peut faire de très bonnes choses, sans en faire des tonnes et surtout en développant au fur et à mesure le mal être d'un homme qui perd tout espoir quand il est accusé d'un fait terrible qu'il n'a pas commis. Ce qui m'a fasciné dans ce film c'est bien évidemment le fait qu'il n'est pas tombé dans les multiples pièges qui auraient pu lui faire prendre la tangente.

Le film raconte le calvaire d'Alain Marécaux - "l'huissier" de l'affaire d'Outreau - arrêté en 2001 ainsi que sa femme et 12 autres personnes pour d'horribles actes de pédophilies qu'ils n'ont jamais commis. C'est l'histoire de la descente en enfer d'un homme innocent face à un système judiciaire incroyablement injuste et inhumain, l'histoire de sa vie et de celle de ses proches broyée par une des plus importantes erreurs judiciaires de notre époque.

L'histoire de Présumé Coupable c'est bien évidemment celle d'Alain Marécaux et c'est pourquoi le film ne le quitte jamais des yeux. On voit clairement que le scénariste et le réalisateur n'ont pas voulu donner le point de vue d'autres personnages (comme la réaction de la femme d'Alain, ou encore le fameux point du vue du juge Burgeau, l'homme derrière le rideau qui a payé les frais de cette erreur judiciaire bien évidemment plus tard). La première partie du film se concentre sur l'accusation. C'est choquant (les mots sont crus et le dossier sensible est traité avec justesse). Puis petit à petit on regarde Alain Marécaux plonger dans le désespoir, dans la folie et surtout dans cette grève de la faim qui va voir cette transformation physique de Philippe Torreton absolument exceptionnelle éclore. Et enfin, la dernière partie c'est quand la balance de la justice s'inverse et c'est alors que la justice va s'apercevoir de l'une des pires erreur qu'elle ait pu faire.

Du fait de mon jeune âge à l'époque de cette affaire, je ne me souvenais pas de tout, mais cette histoire m'avait quand même marqué. Je me souviens du juge qui s'était retrouvé sous la lumière de la justice pour avoir mal jugé une affaire, mais également les accusés de l'affaire d'Outreau qui ont vu leur vie brisée. Présumé Coupable m'a donc permis de comprend un peu plus cette affaire qui aura marquée à tout jamais la justice française et surtout, pour en avoir étudié une petite partie en cours de droit. Bref, Présumé Coupable est un très bon film français, qui arrive à être émouvant et choquant à la fois. Il fait réfléchir mais aussi penser que l'on ne pouvait pas deviner le calvaire des gens accusés à tord. Ce qu'à vécu Mr Marécaux est indescriptible et surtout Torreton traduit cela très bien dans un film avec stupeur.

Note : 8/10. En bref, un film percutant et réalisé avec beaucoup de naturel et de sobriété rendant cette histoire incroyable brillante.

Commenter cet article