Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critique Ciné : Prince of Persia, les sables du temps

1 Juin 2010 , Rédigé par Ca Deborde De Potins ! Publié dans #Critique Ciné

prince_of_persia.jpg

 

Prince of Persia, les sables du temps // De Mike Newell. Avec Jake Gyllenhaal et Ben Kingsley.

 

Une nouvelle adaptation de jeu vidéo sortait un cinéma, je l'ai vu et finalement, c'est bien mieux que Le Choc des Titans dans le genre mais l'adaptation reste quand même un grain en dessous du jeu vidéo qui reste une sorte de référence dans ce monde. Je n'attendais pas forcément ce film cette année avec impatience mais j'adore les divertissements de grande envergure et d'action teinté de fantastique, de plus, en sachant que c'était l'adaptation d'un jeu que je connais plutôt bien, j'ai plutôt apprécier l'idée.

L'histoire. Bon, je ne compte pas vraiment m'étaller sur l'histoire de ce film car je la trouve plutôt sympathique à suivre et même si des facilités sont prises à certains moments du scénario ce n'est pas si gênant car le divertissement est toujours aussi bon. On se laisse donc facilement emporter par cette histoire fantastique de dague magique qui permet de maîtrisée le temps. On évolue au rythme des rebondissements, comme les niveaux d'un jeu et on se prend justement à ce jeu, comme si l'on évoluait. Une histoire certes simple, digne d'un jeu vidéo où il ne faut pas trop se prendre la tête mais finalement, c'était ça le but du film, plutôt d'en mettre plein la vue sur les effets spéciaux et la mise en scène plutôt que sur l'histoire en elle même plutôt "déjà vu" au cinéma précédement.

Le casting. Jake Gyllenhaal est convainquant dans son rôle, le seul problème ? C'est qu'il fait vraiment trop américain pour ressembler à un prince de Perse mais bon. Malgré ce petit écart de conduite dirons nous, l'acteur montre qu'il sait jouer les grosses brutes rien qu'en ayant pris des masses et des masses de muscles pour le rôle. Pour le reste du casting, Ben Kingsley joue sa carte de trahison d'une manière plutôt merveilleuse car je dois le dire, je n'ai jamais réussit à le soupçonner jusqu'à ce que l'on nous dise le contraire. En Nizam il était à la hauteur de son talent. Ensuite, Alfred Molina, dans le rôle du Sheik Amar, j'ai trouvé ce personnage vraiment drôle, il apportait une certaine légerté au film. Gemma Artenton était un peu en dessous des autres membres du casting malgré sa beauté indéniable.

La réalisation. La caméra de Mike Newell est maîtrisée, très "Jerry Bruckheimeresque" mais bon, il faut que l'on en mette plein les yeux. C'est une sorte d'obligation dans les productions de Jerry Bruckheimer de nous montrer qu'ils ont mis les moyens dans le film. C'est ce qui me déçoit le plus mais bon, on a malgré tout un divertissement à la hauteur de mes attentes avec une réalisation énergique et des effets de caméra très films d'action. C'est réussit mais un peu plus de légerté aurait pu être la bienvenue malgré tout.

 

Note : 7/10. En bref, une adaptation réussie d'un jeu vidéo avec les bons ingrédients du divertissement.

Commenter cet article